• Thumb

    PRESTIGE FIGHT PRÉSENTE SPECIAL STADIUM DU LUMPINE

    PRESTIGE FIGHT PRÉSENTE SPECIAL STADIUM DU LUMPINEE MARDI 24 SEPTEMBRE 2019 FIGHT CARD By Serge TRÉFEU   L'organisation Prestige Fight du promoteur Français Djamel Yacouben est vraiment deve...
    » read more

  • Thumb

    RUNGNARAI KIATMOOKAO (MEILLEUR BOXEUR DE L'ANNÉE 2

    INTERVIEW DE RUNGNARAI KIATMOOKAO (MEILLEUR BOXEUR DE L'ANNÉE 2018 EN THAÏLANDE) by Serge TRÉFEU (2019)   Serge TREFEU: Bonjour Rungnaraï, comment ça va ? RUNGNARAÏ : Bien merci Tu as que...
    » read more

  • Thumb

    KIATMOOKAO SINGDUM SAINT DENIS GYM

    KIATMOOKAO SINGDUM SAINT DENIS GYM by Serge TRÉFEU (2019)   Dans le monde du Muay Thai en Thaïlande tous le monde connaît la réputation exceptionnelle des combattants du camp Kiatmoo 9 (9 en Th...
    » read more

  • Thumb

    Interview Quentin Alhamdou L'ascension fulgurante

    Interview de Quentin Alhamdou by Nicholas Read (2019)L'ascension fulgurante d'un jeune champion Toulousain     Bonjour Quentin, Merci de m’accorder cette interview pour le site Siam Fight Mag. T...
    » read more

  • Thumb

    NONG KHAI MUAY THAI GYM

    NONG KHAI MUAY THAI GYM by Serge TRÉFEU (2019) (Merci à Frédéric JEAN)   Le camp NONG KHAI MUAY THAI GYM est situé dans la ville de Nong Khai dans la province de Nong Khai qui est une région a...
    » read more

  • Thumb

    THONGCHAILEK MUAY THAI GYM

    THONGCHAILEK MUAY THAI GYM by Serge TRÉFEU (2019) (Merci à Frédéric JEAN)   Le camp THONGCHAILEK MUAY THAI GYM se trouve dans la province de Nakhon Ratchassima dans la région nord-est de la Th...
    » read more

  • Thumb

    LUKMAKHAMWAN GYM

    LUKMAKHAMWAN GYM by Serge TREFEU (2019)     Le Lukmakhamwan Gym se situe dans la banlieue sud-ouest de Bangkok dans le quartier de Bang Bon près de la station de Train Rang Sakae. Ce camp existe...
    » read more

  • Thumb

    POR KOBKUA GYM

    POR KOBKUA GYM by Serge TREFEU (2019)     Ce camp atypique est situé sous un pont de la grande avenue Suwinthawong Road, le long du canal Sam Wa dans le quartier de Min Buri, juste à côté de la ...
    » read more

  • Thumb

    SITSARAWATSEUR GYM

    SITSARAWATSEUR GYM by Serge TREFEU (2019)       Le Sitsarawatseur gym (Prononcé Sitsarawatseua) se trouve à Samut Prakan, une ville qui n'est pas très loin de l'aéroport Suvarnabhumi. Il est dans...
    » read more

  • Thumb

    KULAPDAM SOR JOR PIAK UTHAI

    INTERVIEW DE KULAPDAM SOR JOR PIAK UTHAI by Serge TREFEU (2019)     Serge TREFEU: Bonjour Kulapdam, comment ça va ? KULAPDAM : Je vais très bien Tu as quel âge ? J'ai 20 ans Tu viens de qu...
    » read more

Le SOR PLOENCHIT

special report by Serge TREFEU (2008)

 

 

Le camp Sor Ploenchit est certainement le plus beau camp d’entrainement de Bangkok. Il a été édifié voila maintenant plus de trente ans par Mister Satiyan , un millionnaire au passé sulfureux. Devenu respectable et poussé par sa femme bouddhiste intègre, Khun Satiyan pour son « karma » à monter ce camp dans le but d’accueillir des enfants d’origine modeste afin d’en faire des champions…

En effet le camp ressemble plus à un hôtel luxueux qu’à un camp d’entrainement typique muay thai.

Le lieu est très calme situé dans un quartier coté de Bangkok. Un jardin japonais de toute beauté entoure le pavillon en bois qui contient un ring avec une douzaine de sacs de frappes. Le sol est un plancher vernis, lisse et propre. C’est ce que l’on ressent tout de suite en entrant ici, la propreté et la beauté…

Les chambres spacieuses et confortables aux nombres d’une quinzaine sont à l’image de l’endroit, très clean. Dans ces chambres on ne trouve pas l’habituel vieux « phatlom » (ventilateur) qui brasse de l’air chaud mais carrément la climatisation !

Trois femmes de ménages et une cuisinière travaillent en permanence dans ce méga complexe. Il existe même une salle avec des appareils de musculation derniers cris pour la condition physique des boxeurs. Cette salle immense est parsemée sur les murs de photos en noir et blanc des boxeurs célèbres qui ont fait la gloire du noble art. De Ray Sugar Robinson en passant par Rocky Marciano jusqu’à  Mohamed Ali les légendes de la boxe y sont presque toutes…

Au milieu du complexe trône un splendide Banyan (arbre sacré sous lequel Bouddha a reçu son illumination). Près du Banyan une magnifique fresque représentant des nakmuays illumine l’endroit.

Cet arbre est un symbole mystique au sein du camp car il y a quelques années un terrible orage a endommagé une grande partie du complexe notamment les chambres autours du Banyan. La foudre a frappé partout sauf sur l’arbre qui n’a rien eu. II parait que le matin quand les gens sont venus constater les dégâts, tout était désolation autour du Banyan qui lui resplendissait majestueusement…

La majorité des nakmuays qui logent ici sont des enfants qui ont entre huit et douze ans. Ils seront formés pendant des années jusqu’à maturité de leur art. La plupart viennent de l’Isaan des villes de Kon Kaen, Buriram et Surin en grosse partis. On compte une vingtaine de boxeurs en permanence mais le camp peut recevoir une trentaine de pensionnaires. Malgré le confort de l’endroit, l’entrainement y est rude. Les petits nakmuays se lèvent à 6 heures tout les jours vont courir puis un taxi les amènes à l’école pour la matinée. Après la sieste de l’après midi, ils reprennent l’entrainement à 15 H jusqu’à 18 H et ce tout les jours sauf le dimanche…

Les séries aux  paos et au sac de frappe s’enchainent sans temps morts. Entre quelques minutes de repos les jeunes guerriers se massent à tour de rôle. Ces massages sont indispensables pour une bonne récupération du corps après tant d’effort violent. Même l’entraineur en chef à droit a son petit massage personnel. Les boxeurs terminent par la traditionnelle séance de corps à corps qui met fin à l’entrainement.

Quatre entraineurs encadrent les boxeurs dans une ambiance très familiale. Mais l’entraineur en chef, lui ne plaisante pas et n’hésite pas à réprimander durement les enfants qui ne se donnent pas assez à son goût. Il faut de bons résultats pour le camp !

Ce camp prestigieux a déjà engrangé 10 ceintures du Lumpinee et du Radja , aussi plusieurs ceintures de champion du monde en boxe anglaise. En anglaise le plus illustre des champions est Sean Sor Pleonchit qui a été champion du monde WBA pendant des années en poids mouche. Il a gagné la ceinture WBA en 1994 et la défendu 11 fois avec succès jusqu’en 1996 !

Rachamongkol Sor Ploenchit actuel champion d’Asie WBC est un tout bon en anglaise mais il vient de perdre son titre contre le philippin Ariel Delgado.

Waruni Sor Pleonchit et Macan Sor Pleonchit furent également des grands champions mais en muay thai, ils prirent chacun une ceinture du Lumpinee dans les années 90. Et l’un des plus doués de sa génération est sans aucun doute Keansak Sor Pleonchit, double champion du Lumpinee qui fut honoré du « titre de meilleur combattant » durant deux ans !

L’un des derniers champions des années 2000 encore en activité est Surya Sor Ploenchit. Il ne combat plus qu’en anglaise. Il a été Champion du Lumpinee en 147 lbs (67 Kg) et vainqueur du premier tournoi S1 face à Farid Villaume en 2003…

Aujourd’hui les fers de lance du camp sont Khem Sor Pleonchit, champion actuel du Radja en 130 lbs (58 Kg) qui a une vingtaine d’année. Il a déjà rencontré trois fois Seanchai Sor Kingstar avec deux défaites et une victoire. Nin Sor Pleonchit, champion du stadium TV7 en 100 lbs (45 Kg), N° 4 au stadium d’Omnoi, il est âgé de 18 ans seulement. Et enfin un des plus médiatique et spectaculaire du moment en 105 lbs (47 Kg) Cuba Sor Ploenchit N° 4 au Radja qui a 20 ans. A tous justes 14 ans il avait déjà remporté la ceinture de champion de l’Isaan…

Très peu d’étranger sont venu s’entraîner dans ce camp unique. Les premiers  champions à venir ici ont été Dida Diafat et Guillaume Kerner. Quelques stages ont aussi déjà  été organisés ici avec Gille Lamboux (1er français propriétaire d’un camp en Thaïlande). Aussi des boxeurs français de tout niveau accompagné de Sidi Koné (triple champion de France) ont eux le privilège de faire un stage dans ce camp 4 étoiles. Mais le Sor Pleonchit ne souhaite pas forcement devenir un camp pour « farang » car le premier objectif de ce camp est de transformer ses petits nakmuays inconnus en futurs stars des rings…

sor ploenchit (1)
sor ploenchit (10)
sor ploenchit (11)
sor ploenchit (12)
sor ploenchit (13)
sor ploenchit (14)
sor ploenchit (15)
sor ploenchit (16)
sor ploenchit (17)
sor ploenchit (18)
sor ploenchit (19)
sor ploenchit (2)
sor ploenchit (20)
sor ploenchit (21)
sor ploenchit (22)
sor ploenchit (23)
sor ploenchit (24)
sor ploenchit (25)
sor ploenchit (26)
sor ploenchit (27)
sor ploenchit (28)
sor ploenchit (29)
sor ploenchit (3)
sor ploenchit (30)
sor ploenchit (31)
sor ploenchit (32)
sor ploenchit (33)
sor ploenchit (34)
sor ploenchit (35)
sor ploenchit (36)
sor ploenchit (37)
sor ploenchit (38)
sor ploenchit (39)
sor ploenchit (4)
sor ploenchit (40)
sor ploenchit (41)
sor ploenchit (42)
sor ploenchit (43)
sor ploenchit (44)
sor ploenchit (45)
sor ploenchit (46)
sor ploenchit (47)
sor ploenchit (48)
sor ploenchit (49)
sor ploenchit (5)
sor ploenchit (50)
sor ploenchit (51)
sor ploenchit (52)
sor ploenchit (53)
sor ploenchit (54)
sor ploenchit (55)
sor ploenchit (56)
sor ploenchit (57)
sor ploenchit (58)
sor ploenchit (59)
sor ploenchit (6)
sor ploenchit (60)
sor ploenchit (61)
sor ploenchit (62)
sor ploenchit (63)
sor ploenchit (64)
sor ploenchit (65)
sor ploenchit (66)
sor ploenchit (67)
sor ploenchit (7)
sor ploenchit (8)
sor ploenchit (9)
01/67 
start stop bwd fwd

Les camps de boxe

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium