LE CAMP PINSINCHAI

Special report by Serge TREFEU (2008)

 

Le camp Pinsinchai a été fondé par le Général Sawet Pinsinchaï dans les années 80. Le Général Sawet Pinsinchaï, un gros ponte de la police thaïlandaise surnommé « Asawindam » (le chevalier noir) a eu sous son commandement une province du nord du pays pendant de longues années. Après avoir eu aussi une carrière en tant que thai boxeur il a fondé son propre camp à Bangkok. Aujourd’hui le Général Pinsinchaï est un promoteur important. Il a été l’un des plus gros promoteurs du circuit, instigateur de nombreux show au Stadium du Radja. Maintenant il a son propre stadium qu’il a créé le « Stadium Asawindam » sur Ramintra Road ou les combats sont retransmis en direct sur Channel 9 le dimanche matin. Une des particularités de ce stadium c’est qu’il organise de nombreux combats féminins. En effet, l’une des plus célèbres promotrices qui officie actuellement pour ce stadium n’est autre que la fille du Général Pinsinchai. Sathida Pinsinchaï surnommé « Nong Aim » qui a baigné dans le muay thai depuis son enfance, après une petite carrière comme chanteuse, a décidé de se lancer dans la promotion du muay féminin. A tous justes 15 ans, en 2007, elle est devenue la plus jeune promotrice de muay thai du pays !

Elle a déjà organisé des shows avec des vedettes du muay féminin comme « Nong Toom » (célèbre travesti) et la terrible « Zaza Sor Aree » !

Le Pinsinchaï Gym depuis plus de 25 ans a fourni de très grands champions. Le plus ancien et l’un des plus renommé est « Burlek Pinsinchaï » (champion de Thaïlande 1983 et 1984, champion du Lumpinee 1986 et 1987) qui a monté son propre camp dans la région de Lampang (Nord du Pays), le Burlek Gym. Burlek organise même aujourd’hui des stages à travers le monde, ont l’a d’ailleurs vu récemment en France.

L’autre star du camp pinsinchaï est le célèbre champion « Thailand pinsinchaï »  (3 fois champion du Lumpinee, champion du Radja, champion de Thaïlande) qui aujourd’hui a mis fin à sa carrière. Sankheng Pinsinchaï (champion du Radja) était aussi un redoutable boxeur qui est maintenant devenu entraîneur. D’autres champions comme Weelachart, Pompayak, anantachaï et Sanchoeng (titré du meilleur boxeur de Thaïlande) ont fait les beaux jours du camp Pinsinchaï !

Aujourd’hui ce sont Captanken (champion du Lumpinee, champion du S1) et Manasak (champion du Monde WMC, champion de Thaïlande) qui sont les deux fers de lance du camp !

Le camp est situé à Bangkok dans le quartier de Bangkapi dans l’avenue Ladprao au Soi 71. L’endroit est très difficile à trouver car il n’y a pas beaucoup de bus qui desserve le quartier ou se trouve le camp. Le camp est au centre d’un petit ensemble de maison très calme. C’est un camp immense, sa surface est énorme, bien aérée et propre.  Ici, on ne se croirait pas à  Bangkok mais  presque à la campagne. Il y a de la verdure et aucune nuisance sonore. Des chèvres se baladent tranquillement au milieu du camp et on peut entendre les oiseaux siffloter…

La structure du camp est moderne avec un gigantesque hangar qui couvre le ring. Il y a quatre sacs de frappes et du matériel de boxe hauts de gammes. Le maître des lieux a les moyens. Quand on voit sa somptueuse villa qui côtoie le camp ça donne une idée sur la fortune du propriétaire…

Aujourd’hui, seul une dizaine de nakmuays s’entraînent ici mais le camp a compté jusqu’à quarante boxeurs en permanence !

Les chambres du camp pour les boxeurs sont spartiates mais spacieuses, elles peuvent accueillir une vingtaine de personnes. Une cuisinière et un cuisinier travaillent en permanence au sein du camp. Ainsi que plusieurs employés qui entretiennent et nettoies le camp et la grande villa du Général.

Les boxeurs pour l’entraînement de l’après midi commence vers 3 heures. Ils courent une demi heure autour du pâté de maison et font après de la corde. Ensuite c’est la séance de paos et beaucoup de sacs de frappes. Ils enchaînent par du corps à corps jusque là tomber de la nuit, vers 18H00. Puis ils terminent tous par 20 minutes de  shadow pour récupérer doucement. L’entraînement est supervisé par deux entraîneurs de renoms qui viennent de la ville de Surin (région de l’Isaan).

Les deux perles du camp Captenkem et Manasak tournent souvent ensemble. Ces deux « fimeuu » s’offrent des séances de sparring endiablées !

Beaucoup de petits nakmuays de ce camp boxent régulièrement au Stadium Channel 9 et au Stadium TV7 de Bangkok. En effet le Général Pinsinchaï est aussi influent dans le stadium TV7…

Très peu d’étrangers sont venus s’entraîner ici. Seulement un champion australien et un champion anglais sont restés dans le camp pendant quelques temps. Aussi le champion français Wilfried Montagne est souvent venu au Pinsinchaï. Il a même combattu pour ce camp.

Quelques scènes du film de Dida « Chookdee » ont été tourné dans ce camp. Et les boxeurs de l’équipe de France (FFSCDA) de boxe Thai ce sont préparé plusieurs fois dans cet immense camp !

Le général tient son camp d’une main de fer et assiste à tous les entraînements, préconisant parfois des conseils aux jeunes boxeurs. Mais la plupart du temps il est impassible et observe ses poulains qui s’entraînent durs pour représenter le « Pinsinchaï Gym » dans tout les grands stadium de la capitale…

pinsinchai (1)
pinsinchai (10)
pinsinchai (11)
pinsinchai (12)
pinsinchai (13)
pinsinchai (14)
pinsinchai (15)
pinsinchai (16)
pinsinchai (17)
pinsinchai (18)
pinsinchai (19)
pinsinchai (2)
pinsinchai (20)
pinsinchai (21)
pinsinchai (22)
pinsinchai (23)
pinsinchai (24)
pinsinchai (25)
pinsinchai (26)
pinsinchai (27)
pinsinchai (28)
pinsinchai (29)
pinsinchai (3)
pinsinchai (30)
pinsinchai (31)
pinsinchai (32)
pinsinchai (33)
pinsinchai (34)
pinsinchai (35)
pinsinchai (36)
pinsinchai (37)
pinsinchai (38)
pinsinchai (39)
pinsinchai (4)
pinsinchai (40)
pinsinchai (41)
pinsinchai (42)
pinsinchai (43)
pinsinchai (44)
pinsinchai (45)
pinsinchai (46)
pinsinchai (47)
pinsinchai (48)
pinsinchai (49)
pinsinchai (5)
pinsinchai (50)
pinsinchai (51)
pinsinchai (52)
pinsinchai (53)
pinsinchai (54)
pinsinchai (55)
pinsinchai (56)
pinsinchai (57)
pinsinchai (58)
pinsinchai (59)
pinsinchai (6)
pinsinchai (60)
pinsinchai (61)
pinsinchai (62)
pinsinchai (63)
pinsinchai (64)
pinsinchai (65)
pinsinchai (66)
pinsinchai (67)
pinsinchai (68)
pinsinchai (69)
pinsinchai (7)
pinsinchai (70)
pinsinchai (71)
pinsinchai (72)
pinsinchai (73)
pinsinchai (74)
pinsinchai (75)
pinsinchai (76)
pinsinchai (77)
pinsinchai (78)
pinsinchai (79)
pinsinchai (8)
pinsinchai (80)
pinsinchai (81)
pinsinchai (9)
01/81 
start stop bwd fwd