Le CAMP KIATPRAPHAT 

Special report by Serge TREFEU (2009)

 

Ce camp a été créé par Mr Kukiat Prapaskul, voilà bientôt 20 ans. Il se trouve à Nontaburi dans un soi (ruelle) très large et calme. Nontaburi est une ville limitrophe de Bangkok, au nord de la capitale. Le Kiatpraphat est un camp typiquement thai avec une infrastructure simple. Lorsque l’on pénètre dans le camp par le portillon on découvre une cour étroite avec un ring surélevé, cinq sacs de frappes usés par les coups et des appareils de musculation d’un autre âge…

Le ring est bien abrité de la pluie par un toit en tôle et des bâches sur les côtés. Mais l’entrée de la cour est souvent envahi d’eau à cause des pluies diluviennes qui tombent parfois, en tout cas cela nettoie la cour qui est très propre. Par contre près du ring à droite, on dirait presque une décharge. Des détritus et des objets rouillés sont entassés un peu partout. La nourriture des poules est à même le sol. Et lorsqu’il pleut, cela créé un amas de déchet composé de riz et d’ossements qui se retrouvent éparpillés dans tout le camp. Aussi, les poules et les chiens se baladent dans le camp sans que les boxeurs n’y prêtent attention. Mais ces conditions d’hygiènes insalubres ne troublent en rien les nakmuays qui s’entrainent quotidiennement ici…

La maison en face de la cour contient plusieurs pièces dont une grande chambre où tous les boxeurs dorment ensemble. Il y a une salle dédiée à la détente ou se trouve un billard. Les boxeurs du camp y jouent tous les soirs, c’est leur distraction principale avec bien sûr la télévision.

Environ 12 boxeurs sont dans le camp en permanence, ce sont pour la plupart des petites catégories. Ils viennent tous de l’Isaan (Nord Est) sauf deux qui sont du Sud du pays, de Trang et de Phatthalung.

L’entrainement ici est rude comme les conditions dans lesquels vivent les boxeurs. Les entraineurs du camp font travailler les boxeurs dans plusieurs styles, le style « fimeuu » (technique) et le style « toymat » (les poings) sont mélangés dans la formation. Les deux entraineurs Noi Surin et  Wungprai Rojsongkram viennent de Surin une ville près de Buriram, une région du Nord-Est réputée pour ses excellents combattants…

Des boxeurs qui pratiquent l’anglaise viennent régulièrement tourné au Kiatpraphat. Mekin Sumon ancien champion de boxe anglaise et entraîneur à Nonthaburi amène souvent ses poulains faire du sparring avec les nakmuays du Kiatpraphat. Mekin fait parti de la famille du célèbre boxeur Krongsak (Grand Champion des années 90) qui est installé en France depuis longtemps.

L’entrainement de l’après midi débute vers 15h30 mais s’il pleut, parfois les boxeurs attendent près d’une heure avant de commencer. En général, ils terminent leur entrainement vers 18h-18h30. Les traditionnelles séances de paos et de clinch se font tous les jours sans relâche sauf le dimanche. Ici il n’y a pas de sonnerie pour indiquer la fin de chaque round, c’est à l’ancienne, un boxeur tape sur une vieille cloche pour sonner le « gong »…

Tous les nakmuays de ce camp boxent très souvent au stadium TV7 car leur promoteur est Mr Chun Kiatpetch, le propriétaire du stadium TV7. Ils combattent aussi dans les autres grands stadium de la capitale.

Le plus ancien et réputé des champions de ce camp est Waifai Kiatpraphat qui fut plusieurs fois champions du Radja dans les années 90. Puis en 2000, il y eu le redoutable puncheur Rakkiat Kiatpraphat qui a été en 2007, Champion du Lumpinee en 105 lb et 118 lbs et Champion Isuzu en 118 lbs (-55Kg). Aujourd’hui il est N° 1 du Radja en 118 lbs et N° 1 du Lumpinee en 122 lbs !

En 2007, Wangprai Kiatpraphat a aussi remporté la ceinture TV7 en – 112 lbs.

Un autre champion a également prit plusieurs ceintures c’est Maneedang Kiatpraphat qui a gagné la ceinture TV7 dans trois catégories différentes, en 105 lbs, en 108 lbs et 115 lbs. Maintenant, il est classé N° 2 au ranking de la TV7 en 115 lbs !

Mais ce petit camp a aussi la réputation de fournir de bon combattant qui sont toujours bien classés dans les stadium de Bangkok. Actuellement il y a dans le camp, Kitti (N° 6 TV en 115 lbs), Komkiat (N° 8 TV7 en 108 lbs) et plusieurs autres bons boxeurs comme Permsiri, Khundet, Wicharn, Jongrak, Raksurin, Worasak, tous sont dans les petites catégories…

Pendant longtemps aucun étranger ne c’est entraîné au Kiatpraphat. Le premier étranger à venir dans ce camp est le jeune français Tony Fiorelli qui en 2006 y est resté près d’un an. Il a combattu plusieurs fois pour ce camp, notamment au stadium du Radja. Ensuite, un autre français et quelques japonais sont passés au Kiatpraphat Gym mais pas pour de longue période. Les étrangers sont rares à s’entraîner ici mais ils sont les bienvenus. Il faut posséder au minimum un niveau classe B pour pouvoir suivre les entrainements qui sont assez dur. Et pour la modeste somme de 200 bahts vous pouvez venir vous entraîner deux fois par jour dans ce camp rudimentaire mais très chaleureux…

 

kiatpraphat (1)
kiatpraphat (10)
kiatpraphat (11)
kiatpraphat (12)
kiatpraphat (13)
kiatpraphat (14)
kiatpraphat (15)
kiatpraphat (16)
kiatpraphat (17)
kiatpraphat (18)
kiatpraphat (19)
kiatpraphat (2)
kiatpraphat (20)
kiatpraphat (21)
kiatpraphat (22)
kiatpraphat (23)
kiatpraphat (24)
kiatpraphat (25)
kiatpraphat (26)
kiatpraphat (27)
kiatpraphat (28)
kiatpraphat (29)
kiatpraphat (3)
kiatpraphat (30)
kiatpraphat (31)
kiatpraphat (32)
kiatpraphat (33)
kiatpraphat (34)
kiatpraphat (35)
kiatpraphat (36)
kiatpraphat (37)
kiatpraphat (38)
kiatpraphat (39)
kiatpraphat (4)
kiatpraphat (40)
kiatpraphat (42)
kiatpraphat (43)
kiatpraphat (44)
kiatpraphat (45)
kiatpraphat (46)
kiatpraphat (47)
kiatpraphat (48)
kiatpraphat (49)
kiatpraphat (5)
kiatpraphat (50)
kiatpraphat (51)
kiatpraphat (6)
kiatpraphat (7)
kiatpraphat (8)
kiatpraphat (9)
01/50 
start stop bwd fwd

KIATPRAPHAT GYM

254 Soi Ngamwongwan

Bangkrasor Mueng Nontaburi

THAILAND