Oubaali

  • Interview de ALI OUBAALI par NICHOLAS READ (2008)

     

     

    NICHOLAS READ : ALI OUBALI, tu as une très belle carrière en boxe pied poing et en anglaise, peux tu te présenter a nos lecteur ?

    ALI OUBAALI : Bonjour je m'appelle Ali Oubaali, je suis Boxeur Professionnel, et je vis actuellement à Brooklyn, New York

    Tu es né ou ?

    Je suis né à Courrières dans le Nord Pas de Calais situé entre Lens et Lille

    Tu as quel âge ?

    J’ai 30 ans

    peux tu nous parler de ton parcours sportif et de ton palmarès ?

    J'ai commencé la boxe thaï à l'âge de 14 ans au boxing club de Rouvroy dans le Nord Pas de Calais, j’ai participé au Championnat du Monde Amateur en 1995 en Thaïlande à Bangkok et j’ai pris une médaille de Bronze , une anecdote,  on m’a donné le surnom de “Hurricane” dans la presse pour avoir mis le KO le plus rapide du tournoi ( 20 secondes) face à un allemand !!  Je garderais ce surnom pendant toute ma carrière en Thaï et je continue à le garder en Boxe Anglaise !! 

    Après un Palmarès de 39 combats pour 38 Victoires et une Défaite en Amateur, je passe chez les pros après avoir effectué un stage de 6 mois en Thaïlande,  je ne fais qu'un seul combat en classe C pour ensuite disputer que des classes A et je deviens très vite champion de France pro classe A à 19 ans en 1996. Puis la même année, Champion d'Europe WPKL en Hollande face à un Hollandais à Amsterdam. Enfin, Champion du Monde WMTC à Bangkok en Thaïlande en 1997 au Stadium du Lumpinee. Je remets mon titre en jeu 4 fois dont une fois au Japon à Nagoya et une fois en Thaïlande au Stadium du Ratchadamnoen.

    Palmarès thai : 66 Combats 62 Victoires 56 par KO 4 Défaites !

    Tu as commencé la boxe à quel âge (pour le muay thaï et la boxe anglaise) ?

    Le muay à  14 ans et l'anglaise à 18 ans

    Comment as tu découvert le muay thaï ?

    Par mon grand frère Moussa qui faisait fureur a l'époque et qui est devenu lui même Champion De France Pro dans la catégorie des super-légers

    Pourquoi as-tu arrêté ta carrière de nakmuay pour faire une carrière en boxe anglaise ?

    Par rapport au décès de mon ami Redouane Bougarra Paix à son âme décédé sur un ring au USA contre un Russe sous licence Française en subissant un KO, il n’était pas couvert, car la licence étais du pipot et cela m'a donné a me poser des questions et d'en arrêter la !! Une histoire qui avais fais beaucoup de bruit à l'époque...

    Pourquoi avoir choisi de partir faire une carrière en boxe anglaise aux ETATS UNIS ?

    Tout simplement parce qu'ici les boxeurs sont mieux considéré qu'en France et que l'on peut en vivre a condition d'avoir un promoteur et être BON...

    Depuis combien de temps tu habite aux États-Unis ?

    Je vis aux États-Unis réellement depuis mi- 2005 mais j'y allais régulièrement depuis 2001 environ 6 mois par an

    Pourquoi tu t’es installé sur la côte East et pas sur la côte West ?

    Parce que c'est à New York qu'on se fait connaître et puis après libre à toi de monter tes camps d’entraînement partout ou tu le souhaite, par exemple, je boxe à New York en ce moment mais je prépare mon prochain combat à Las Vegas...

    Tu vis à New York, tu t’entraîne dans quel Gym ?

    Je vis à Brooklyn et m'entraîne au Gleason Gym à Brooklyn, une salle ou beaucoup de très bon boxeurs et champions s'entraînent avec de très bons entraîneurs...

    Comment se passent t’es journées d’entraînement hors période de combat et en préparation de combat ?

    Je dors, j'en profite, je mange ce qui ne m'est pas permis pendant ma préparation !! Et je dois me soumettre à des interviews pour ma campagne publicitaire, par exemple ma dernière interview date d'il y'a un mois avec le site AOL, une radio Américaine et aussi ESPN

    Pour toi qu’elle est la différence entre s’entraîner à New York ou s’entraîner en France ?

    ENORME différence, déjà tu es dans le pays de la boxe mais aussi les entraîneurs sont compétents et les sparrings sont très bon alors ça aide pour progresser, leur science est très différente de la boxe française...

    Comment son perçu les français qui viennent boxer ou s’entraîner aux États-Unis ?

    En général assez bien car ils aiment que des français puissent venir s'intéresser à leur façon d’enseigner, mais il te teste toujours et après avoir répondu présent à leur mise de gants, tu gagne leur respect...

    Ton plus beau combat c’était contre qui ? (boxe anglaise)

    Mon championnat de France Pro contre Adolphe Avadja. Victoire par Ko au 6ème round

    Ton plus dur combat ? (boxe anglaise)

    Au Venezuela contre le panaméen Vicente Mosquera

    Quelle est la principale différence entre les combattants européen et les combattants américain (et latinos) ?

    Les américains ont une boxe qui est très accès sur le show , le bluff, le style.  Les latinos sur le travail au corps et le physique en mettant une pression constante, ils se battent avec toi comme ils se battraient avec toi dans la rue, les mauvais coups sont permis, ils sont assez vicieux. Les européens, leur boxe est accès sur le physique, ils sont assez rustre, un peux à la viking, on peut deviner ce qu’ils peuvent entreprendre de faire...

    Y a t il des boxeurs européens, américain ou latinos que tu aimerais bien affronter ?

    Américain, j'aimerais affronter Miguel Cotto, Européens Ricky Hatton, Latinos..... Je ne vois pas encore

    Pourquoi ?

    Pour leur style de guerrier.

    Arrives-tu à vivre de ton sport ?

    Maintenant oui, depuis que je suis aux États-Unis

    Aujourd’hui quelle est  ton actualité ? Quels sont tes prochains challenges ?

    Je viens d'effectué mes débuts au USA à New York au Manhattan Center et j'ai gagné par Ko au 4ème rounds contre un panaméen.

    Mon prochain challenge est un titre intercontinental en 12 Rounds en février aux États-Unis...

    Tu as des objectifs pour cette saison ?

    Me classer dans les 4 premiers mondiaux et gagner tout mes combats afin d'avoir une chance mondiale en 2009

    Quels conseils donnerais tu à un jeune qui désire devenir professionnel en boxe anglaise ?

    Entoure toi bien, ne fais pas la fête, la boxe est un sport dont on doit concéder pas mal de sacrifice, humilité, discipline et travaillé encore et encore pour souvent pas grand chose mais la chance de vivre sa passion alors réfléchis bien avant de te lancer car on ne joue pas avec sa santé, la route est longue... si tu es alors prêt a endurer tout cela, je dis fonce...

    Suis tu encore l’actualité pugilistique française par les liens des magazines ou du net ?

    Oui par le site de mon camarade Christian Châtaigner www.netboxe.com, il s’occupe aussi de mon site web : www.alioubaali.com

    Tu veux ajouter quelque chose ?

    Oui, je veux remercier tout mes supporter qui me soutiennent qui m'envoie des messages d’encouragements, je veux leur dire que c'est pour eux que je continue et c'est aussi grâce à eux que je suis là, sans eux nous les sportifs sommes rien !

    Je les invites à visiter mon blog à cette adresse :

    myspace.com/ali_the_hurricane_oubaali

    Je tenais à remercier le maire de la ville de Bagnolet Marc Everbecq pour son soutien. Ainsi que toute son équipe qui œuvre pour faire en sorte d'améliorer les conditions de vie de chacun de ces habitants et redonner espoir aux jeunes de cette ville...

    Respectueusement, Ali The Hurricane Oubaali.

    Merci d’avoir répondu à cette interview et Good Luck pour la suite

     

    ALI OUBAALI

    Nom : Oubaali Ali

    Surnom : Hurricane

    Né le : 19 octobre 1977 à Courrières (62)

    Taille : 1m74

    Poids : 57/59 Kg et 63,5 Kg aujourd’hui

    PALMARES

    Boxe Thaïlandaise

    62 victoires, 1 nul, 2 défaites, 1 sd

    Champion du Monde 1996, 1997, 1998

    Champion d'Europe 1996

    Champion de France 1996

    Boxe anglaise

    Carrière amateur : 79 victoires, 2 nuls, 7 défaites

    Champion de France poids plumes 2000 (meilleur boxeur de l'année)

    Médaille d'or au tournoi de Golden Belt (Roumanie) 1999

    Médaille de bronze au Championnats du Monde Militaires 1999

    Médaille de Bronze au tournoi de Talli (Estonie) 1998

    Carrière professionnelle : 20 victoires (17 KO) 3 défaites

    Champion de France poids super-plumes 2002

     

    BIOGRAPHIE

    Le puncheur “THE HURRICANE” by Serge TREFEU

     

    Ali Oubaali est né à Courrières dans le Pas-de-Calais, il est le sixième enfants d’une très grande famille qui en compte 18 !

    Son père Mr Azzouz Oubaali était chef d’équipe de mineurs. Ce patriarche exemplaire a élevé ses enfants à la dure en leurs inculquant dès leurs plus jeunes âge “le sens des responsabilités”. Les enfants Oubaali sont ainsi devenus très respectueux grâce à leur père qui a trimé dur durant toute sa vie...

    Originaire d’Agadir au Maroc, le père d’Ali a été aussi un bon boxeur, champion d’Afrique tout de même !

    Ali grandi au sein d’une famille soudée dont les centres d'intérêts principaux sont le sport et les études. Attiré plus par le football, il y jouera longtemps et fut même capitaine en Interdistrict à Billy-Montigny sous le numéro 10. Ali commence à rêver de devenir pro...

    Mais à seize ans lorsqu’il était lycéen son grand frère Moussa nak muay accompli est obligé de stopper sa carrière et lui demande de prendre la relève. En effet, Moussa Oubaali qui a été champion de France de muay en 97 est un véritable phénomène qui arrive à concilier longues études et sport de haut niveau. Mais en rentrant à Math Sup avec 53 heures de cours par semaines il ne pouvait vraiment plus s’entraîner sérieusement.

    Ali reprend donc le flambeau et commence au Kick Boxing Club de Rouvroy tenu par Bernard Dupont, un facteur âgé de quarante ans véritable passionné de boxe.

    Cet entraîneur va rapidement transmettre son savoir à son jeune poulain qui va enchaîner victoire sur victoire jusqu’à le mener aux championnats de France...

    Ali ne disputera qu’un seul combat en classe C et attaquera directement en classe A, c’est dire sa progression fulgurante !

    Ali Oubaali devient vite un des combattants du Nord les plus coriaces. Ce boxeur vaillant de 57 Kg au punch redoutable va se forger une petite réputation dans le domaine pugilistique. C’est ainsi qu’il sera surnommé “Hurricane” (l’ouragan) en mettant l’Allemand Norris KO en 30 secondes, sur un magistral coup de genou au menton en 1/4 de finales des championnats du monde IAMTF à Bangkok.

    En 1996, il décroche son premier titre de champion de France classe A suivit du deuxième en 1997 contre David Bouillon. La même année, il devient champion d’Europe WPKL à Amsterdam face à un hollandais ! C’est aussi en 1997 qu’il réalise un combat mémorable contre la star montante du moment Kamel Jemel. Prévenu au pied levé, il s’inclinera honorablement aux points...

    Puis, là il fait très fort car il devient champion du monde WMTC à Bangkok dans le stade mythique du Lumpinee !

    Il défendra quatre fois son titre dont une fois dans l’autre célèbre stade du pays du muay, le Radja...

    Sa voie est toute tracée dans l’histoire du muay thai car il a tout raflé, la ceinture de champion de France, de champion d’Europe ainsi que le titre suprême !

    Mais lors de son service militaire au Bataillon de Joinville, il découvre la boxe anglaise et décroche la médaille de bronze aux Jeux mondiaux militaires. Une nouvelle carrière amateur s’ouvre alors à lui.

    Il va faire régner la terreur dans le Nord de la France en devenant champion du Pas-de-Calais et champion des Flandres. Puis en 2000, il devient champion de France des plumes et intègre l’équipe de France. Malheureusement il manquera de peu sa qualification aux Jeux Olympiques...

    En janvier 2001, il fait ses débuts en professionnel. A coup de K.O., il va gravir les échelons jusqu’au titre national. Il bat par KO, Juan Jesus Mejia au Palais des Sports à Paris.

    En mars, toujours au Palais des Sports, il met KO Ahmed Merichiche. Le 28 mai à Levallois-Perret il bat par  KO Bela Sandor. Mi-septembre au Maroc à Agadir dans son pays d’origine, il met KO le russe Vladimir Varhegyi. Puis à Bondy fin novembre il terrasse Imrich Parlagi par KO au deuxième round.

    Enfin, le 23 février 2002 à Marseille, Ali bat Adolphe Avadja par KO à la sixième reprise et s’empare de la ceinture de Champion de France Pro des super-plumes !

    Il enchaîne des victoires par KO contre Manuel Gomes, Nuafa Singjaiyai à Tokyo, de nouveau Adolphe Avadja à Marseille,  Jozef Kubovsky,  Benjamin Robles Murry au Futuroscope de Poitiers, Rafael De la Cruz en Guadeloupe, Roman Lobachev au Palais des Sports de Levallois-Perret.

    Seul l’expérimenté Didier Tual tiendra face à la fougue de “l’ouragan” en s’inclinant aux points en huit rounds...

    C’est ainsi que le 31 janvier 2004, “Hurricane” va défier le Panaméen Vicente Mosquera à Caracas au Venezuela sur le continent du latinos. Un titre Intercontinental WBA est en jeux. Oubaali s’inclinera aux points après un grand match en dix round qui sera l’un des ses combats les plus dur. C’est sa première défaite en pro. Un an plus tard cet adversaire coriace va ravir le titre de champion WBA des poids super-plume au Thaïlandais Yodsanan Sor Nanthachai...

    Mais Oubaali le battant se voit offrir une chance européenne. Ainsi, le 29 avril 2004, il rencontre le tenant du titre, le russe Boris Sinitsin. Sinitsin fort de 44 victoires dont 24 avant la limite est un vieux routard des rings. Le russe conservera sa ceinture en battant Ali Oubaali aux points dans une décision partagée, 116-113, 116-113 en faveur du boxeur de l’Est et 113-116 en faveur du français...

    Ali reboxe au Palais des sports de Levallois et bat par KO Ubadel Soto. Puis à Marseille il rencontre Youssouf Djibaba pour le titre de champion de France. Il va s’incliner aux points.

    Alors, le champion va faire un break, pensant même raccrocher les gants. Il s’absente des rings durant deux ans. Oubaali va prendre des cours de comédie et faire quelques apparitions dans le monde du cinéma ce qui va compléter son bagage professionnel déjà bien rempli. En effet, il possède un BTS de Domotique ainsi qu’un brevet d'Educateur Sportif !

    Deux ans plus tard, “the Hurricane” plus fort que jamais revient balayer les rings de France et de Navarre. Le 16 décembre 2006, dans le nord de la France, Ali fait son combat de rentrée contre le Roumain Marian Cazacu. Cet encaisseur va tenir la limite en s’inclinant aux points face à l’ouragan qui reprend ses repères. Ali a changé de catégorie, il est monté en super-leger ( 63,5 Kg). Deux mois plus tard, il reprend le roumain et le met KO en trois rounds.

    Ali enchaîne par une victoire aux points sur Constantin Stan puis par KO contre le Vénézuélien Pedro Verdu.

    La machine est relancée et Oubaali va s’expatrier aux Etats-Unis où il signera un contrat avec le promoteur Joe De Guardia patron du Star Boxing à New York. Ali réside maintenant dans le quartier de Brooklyn et s’entraîne dur avec la crème des fighters américains.

    Le 18 octobre 2007, au Hammerstein Ballroom de Manhattan dans une grande soirée de boxe, “The Hurricane” fait ses débuts aux states. Oubaali atomise le rugueux panaméen Victorio Abadia au quatrième round dans un match prévu en huit reprises. Il signe son 17 ème KO en vingt trois combats !

    L’aventure américain lui est grande ouverte, le chemin pour le titre suprême est encore long mais “The Hurricane” n’a pas fini de nous étonner... 

     

     

     

     

     

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium