GALA « WARRIORS NIGHT »

PALAIS DES SPORTS MARCEL CERDAN

A LEVALLOIS

SAMEDI 2 MARS 2013

by Serge TREFEU



 

La grande salle du Palais des Sports de Levallois a de nouveau vibré comme dans les années 90, lorsque l'on assistait à des rencontres France contre Thaïlande ou France contre Hollande. Ce samedi 2 mars 2013, le Muay Thai est revenu en force, c'est dans cette salle mythique que l'ancien grand champion Jo Prestia, reconverti en organisateur, nous a concocté un très beau gala !

Cette belle soirée a été dédiée au légendaire Ramon Dekkers qui nous a quitté tragiquement à seulement 43 ans suite à une crise cardiaque. « The Diamond » a été le premier occidental à battre les champions thaïlandais chez eux. En Thaïlande il est considéré comme une icône du muay thai. En 2012, Ramon avait reçu les honneurs de la princesse de Thaïlande. C'est un grand privilège et un immense honneur que très peu d'étranger ont eu dans l'histoire de la Thaïlande !

La légende des rings devait assister au gala en tant qu'invité vedette. C'est donc plein d'émotion que Jo Prestia, son ancien adversaire, a prit le micro pour parler de son combat contre le hollandais, « On c'était affronté sur ce même ring, ici, à Levallois, il y a 20 ans, je ne l'oublierais jamais » dixit Prestia, très touché par la perte de son ami. Prestia et Dekkers se sont affrontés deux fois avec une victoire chacun. Dekkers avait gagné le premier affrontement et la revanche avait eu lieu au Palais des Sports de Levallois, en avril 1992. Prestia avait battu aux points le batave, les deux gladiateurs avaient fait un combat titanesque, au dernier round le public a suivit ce combat de folie debout, c'était il y a 21 ans, une autre période du Muay, une époque de guerrier inoubliable...

Alors, notre speaker national « The Voice » Daniel Allouche, qui a connu Ramon Dekkers lorsqu'il avait 17 ans, a tenu à rendre un hommage pour ce formidable champion, il a demandé au public de se lever et d'acclamer pendant une minute !

 

DANIEL ALLOUCHE « THE VOICE »

 

JO PRESTIA DÉDIE CETTE SOIRÉE A SON ANCIEN ADVERSAIRE RAMON DEKKERS

 

MOMENT D’ÉMOTION POUR L'HOMMAGE A « THE DIAMOND » RAMON DEKKERS

Photo Christophe Marmuse

 

Jo Prestia, qui est désormais connu dans le milieu du cinéma, avait invité pour cette soirée de nombreuses personnalités du grand écran. Le parrain officiel du gala, son ami Gérard Lanvin, était bien sûr présent au premier rang. On pu apercevoir aussi, entre autres, les acteurs Samuel Le Bihan, Philipe Nahon, Didier Bourdon, Thierry Frémont, Anthony Xerra, David Saracino ainsi que le réalisateur Karim Dridi.

 

GÉRARD LANVIN AU PREMIER RANG POUR ENCOURAGER LES COMBATTANTS FRANÇAIS

 

L'ACTEUR SAMUEL LE BIHAN AVEC SON AMI SAM BERRANDOU L’ENTRAÎNEUR DU CÉLÈBRE CLUB « LUMPINI »

 

L'ACTEUR PHILIPPE NAHON EST PRÊT A ASSISTER AU SPECTACLE !

 

La famille du Muay Thai était bien représentée également avec le « Père de la boxe thai française » Roger Paschy, les anciens du Muay Omar Benamar, Sam Berrandou, Christian Bafir, Antoine Desjardins, Danny Bill, Rachid El Hermi, Djamel Yacouben, les champions Mehdi Zatout, Fabio Pinca, Amine Kacem, Rafael Liodra, Sofiane Allouache, Nash Ular, Wendy Annonay, la star mondiale des poids lourds Jérôme Le Banner, le journaliste Kamel Khemili et bien d'autres.

On a pu voir aussi les anciennes gloires du Noble Art et de la Savate tels que Julien Lorcy, Fabrice Tiozzo, Franck Winterstein, Richard Sylla, Kamel Chouaref, Hadj Mekedem et Farid Khider !

 

MME PASCHY ET MR ROGER PASCHY

 

 

LA STAR DU K1 JÉRÔME LE BANNER EN COMPAGNIE DE SON AMI DE TOUJOURS PASCAL IGLICKI

 

 

LE CHAMPION NASH ULAR AVEC SON FILS ET LE « GUERRIER DES RINGS » FABIO PINCA

 

LES ROUNDS GIRLS OUVRENT « LE BAL » POUR CETTE GRANDE SOIRÉE DE MUAY THAI !

 

Le gala était retransmis en direct sur la chaîne Kombat Sport avec les commentaires en « Live » de Pascal Iglicki et Jean-Paul Maillet.

Ce fut une belle soirée avec dans l'ensemble des matchs de qualités, pas de « grosse guerre » mais des combats très âpres. Pour son premier gala, Prestia peut être satisfait. Il y eu quelques problèmes de coordinations avec la sono mais ce sont des petits détails qui seront sûrement réglé pour son prochain gala. Et comme l'ancien champion aime si bien le dire « C'est plus facile de combattre que d'organiser »...

 

LES FIGHTS !

 

NIZAR GALLAS VS DANIEL DOUGE - 70 kG

Un combat rugueux en trois rounds qui a vu la victoire aux points de Nizar Gallas qui effectuait son premier combat en Muay Thai, Gallas vient du Kick Boxing

 

SHORT NOIR GALLAS, SHORT ROUGE DOUGE

 

ANAIS DASILVA VS CAROLINA PRESTIA

Le seul combat féminin de la soirée a été remporté par la propre fille de l’organisateur, Carolina Prestia qui a tout juste 14 ans !

 

PLASTRON ROUGE PRESTIA, PLASTRON BLEU DASILVA

 

JO PRESTIA ENCOURAGE SA FILLE !

 

CHRISTOPHE LEVEQUE VS CHRISTOPHE TANG – 60 Kg

Face au jeune Tang, Leveque qui n'avait pas fouler le ring depuis dix ans a fait preuve d'un courage énorme. Au premier round, Tang plus percutant, impose sa boxe, Leveque prend ses marques, dix ans sans ring c'est long, il faut qu'il retrouve ses sensations.

Au deuxième rounds Tang accélère la cadence et touche avec un magnifique high kick Leveque qui tombe bien sonné. L'arbitre compte le sociétaire du Mahmoudi Gym, il repart au combat mais Tang se rue sur lui et l'accule dans un coin du ring, Leveque débordé est sauvé par le gong. Au round suivant Leveque refait surface et sort de beau middle sur Tang qui met encore la pression sur son adversaire.

Ensuite le combat est vraiment bien engagé et Leveque montre que son « Fighting Spirit » est toujours bien là, dix ans éloigné des rings n'ont pas éteint le mental du « Pit Bull des Rings ». Le dernier round se termine par une belle bataille de middles. Le combat est gagné logiquement aux points par le protégé d'André Zeitoun, Christophe Tang.

Un grand respect à Christophe Leveque qui nous a fait plaisir une dernière fois sur le ring, bravo champion !

 

LEVEQUE SHORT BLANC, TANG SHORT NOIR

 

WARRIORSNIGHT 024 []
WARRIORSNIGHT 027 []
WARRIORSNIGHT 030 []
WARRIORSNIGHT 031 []
WARRIORSNIGHT 033 []
WARRIORSNIGHT 035 []
WARRIORSNIGHT 036 []
WARRIORSNIGHT 037 []
WARRIORSNIGHT 038 []
WARRIORSNIGHT 040 []
WARRIORSNIGHT 041 []
WARRIORSNIGHT 043 []
WARRIORSNIGHT 045 []
WARRIORSNIGHT 046 []
WARRIORSNIGHT 047 []
WARRIORSNIGHT 048 []
WARRIORSNIGHT 049 []
WARRIORSNIGHT 050 []
WARRIORSNIGHT 052 []
WARRIORSNIGHT 053 []
WARRIORSNIGHT 054 []
WARRIORSNIGHT 055 []
WARRIORSNIGHT 056 []
WARRIORSNIGHT 058 []
01/24 
start stop bwd fwd

 

 

YODSEANKLAI FAIRTEX VS YOHAN LIDON – 74 Kg

Yodseanklai Fairtex est au top de sa forme, il vient de battre par KO, Kem Sitsongpeenong et Grégory Choplin, deux pointures de la discipline. Lidon est prévenu mais le « Bûcheron » est toujours bien préparé, il vient de remporter il y a quelques jours une nouvelle ceinture de champion du monde en Australie !

Ce combat vedette a été assez rude, lorsque deux frappeurs se rencontrent cela fait mal. Le début de combat est plutôt équilibré. Au deuxième rounds Lidon touche même le thai avec un magnifique high kick jambe arrière.

Mais ensuite « L'ordinateur » Yodseanklai enclenche le turbo et fait mal, très mal, avec ses puissants middles et surtout ses terribles low kick qui vont bleuir les jambes du français au fil des rounds. Le thai avance sans cesse sur Lidon qui recule trop, il se fait ouvrir l'arcade sur un coup de coude précis de Yodseanklai.

Le français avec panache fait front et passe quelques belles droites mais travail sur un seul coup ce qui ne déstabilise pas l'impassible Yodseanklai. Dans les derniers rounds le thaïlandais touche de nouveau le français avec ses coudes, l'arcade ouverte, le nez en sang, Lidon est toujours présent, c'est un incroyable encaisseur, plus d'un serait tombé sous les coups dévastateurs du thaïlandais.

Au final le « Roc » Yodseanklai bat « le Bûcheron » Lidon aux points...

 

LIDON SHORT NOIR, YODSEANKLAI SHORT BLEU

 

WARRIORSNIGHT 074 []
WARRIORSNIGHT 075 []
WARRIORSNIGHT 077 []
WARRIORSNIGHT 079 []
WARRIORSNIGHT 080 []
WARRIORSNIGHT 081 []
WARRIORSNIGHT 083 []
WARRIORSNIGHT 085 []
WARRIORSNIGHT 086 []
WARRIORSNIGHT 088 []
WARRIORSNIGHT 089 []
WARRIORSNIGHT 090 []
WARRIORSNIGHT 092 []
WARRIORSNIGHT 093 []
WARRIORSNIGHT 094 []
WARRIORSNIGHT 097 []
WARRIORSNIGHT 098 []
WARRIORSNIGHT 099 []
WARRIORSNIGHT 100 []
WARRIORSNIGHT 101 []
WARRIORSNIGHT 102 []
WARRIORSNIGHT 103 []
WARRIORSNIGHT 104 []
WARRIORSNIGHT 105 []
WARRIORSNIGHT 106 []
WARRIORSNIGHT 108 []
01/26 
start stop bwd fwd

 

 

BOBO SACKO VS DETBANJONG FAIRTEX – 67 Kg

Sacko réalise un très beau combat contre un thai d'un bon niveau technique. Detbanjong évolue normalement en 140 lbs (63 Kg), pour ce fight il est monté de catégorie.

Dès le premier round Sacko met la pression sur Detbanjong un peu dérouté par la fougue du français. Le round suivant Sacko travaille en anglaise et passe une belle gauche qui percute la mâchoire du thai, le thai ne bronche pas, bloque les attaques du français et réussi de belles projections.

Mais Sacko sort l'artillerie lourde au troisième rounds avec un super high kick jambe arrière qui touche le thai, un front kick pleine tête qui surprend Detbanjong et une belle projection. Detbanjong réplique part un puissant high kick, heureusement dans les gants du français. Le quatrième rounds c'est chaud, c'est middle à toi à moi.

Le dernier round le thaïlandais essaye de faire le show pour impressionner les juges mais c'est Sacko qui gagne le combat aux points, son coach Nicolas Subileau est aux anges !

 

SACKO SHORT BLANC, DETBANJONG SHORT BLEU

 

WARRIORSNIGHT 111 []
WARRIORSNIGHT 112 []
WARRIORSNIGHT 113 []
WARRIORSNIGHT 114 []
WARRIORSNIGHT 115 []
WARRIORSNIGHT 116 []
WARRIORSNIGHT 117 []
WARRIORSNIGHT 118 []
WARRIORSNIGHT 119 []
WARRIORSNIGHT 120 []
WARRIORSNIGHT 121 []
WARRIORSNIGHT 122 []
WARRIORSNIGHT 123 []
WARRIORSNIGHT 126 []
WARRIORSNIGHT 129 []
WARRIORSNIGHT 130 []
WARRIORSNIGHT 134 []
WARRIORSNIGHT 135 []
WARRIORSNIGHT 136 []
WARRIORSNIGHT 137 []
WARRIORSNIGHT 138 []
WARRIORSNIGHT 140 []
WARRIORSNIGHT 141 []
WARRIORSNIGHT 143 []
WARRIORSNIGHT 146 []
WARRIORSNIGHT 148 []
WARRIORSNIGHT 149 []
WARRIORSNIGHT 150 []
WARRIORSNIGHT 151 []
WARRIORSNIGHT 152 []
WARRIORSNIGHT 153 []
01/31 
start stop bwd fwd

 

 

KEAW FAIRTEX VS DYLAN SALVADOR – 63 Kg

Ce match fut très serré avec un Keaw super technique face à un Salvador puissant et précis. Keaw qui est plutôt un toymat (Fort en poing) a déployer une boxe fimeuu (technique) contre le jeune Salvador.

Les premiers rounds le français sort de puissant low kick, propre et précis. Il impose sa boxe, le thai ne réplique pas en anglaise, pourtant son point fort mais avec des belles techniques, high kick, coup de genoux sauté et middle sauté.

Les rounds suivant Salvador fait preuve d'une détermination impressionnante, c'est low kick lamine le thai, il se permet même le luxe de projeter Keaw. Au terme de ce combat, la décision des juges est difficile pour départager les deux boxeurs.

Salvador gagne le combat aux points. C'est une grosse performance pour ce jeune combattant prometteur quand on connaît le niveau de Keaw Fairtex qui a été tout de même Champion du Monde, Champion du Lumpinee et Champion de Thaïlande.

Dylan Salvador âgé de seulement 20 ans fait un peu penser à ses débuts au grand champion Fabio Pinca du Team Nasser K. Avec Nasser Kacem comme entraîneur, le jeune Salvador peut espérer avoir la même carrière prestigieuse que son camarade de club...

 

SALVADOR SHORT ROUGE, KEAW SHORT BLEU

 

WARRIORSNIGHT 155 []
WARRIORSNIGHT 156 []
WARRIORSNIGHT 158 []
WARRIORSNIGHT 159 []
WARRIORSNIGHT 160 []
WARRIORSNIGHT 161 []
WARRIORSNIGHT 162 []
WARRIORSNIGHT 164 []
WARRIORSNIGHT 165 []
WARRIORSNIGHT 166 []
WARRIORSNIGHT 168 []
WARRIORSNIGHT 171 []
WARRIORSNIGHT 172 []
WARRIORSNIGHT 174 []
WARRIORSNIGHT 176 []
WARRIORSNIGHT 177 []
WARRIORSNIGHT 178 []
WARRIORSNIGHT 179 []
01/18 
start stop bwd fwd

 

 

WILLY BORREL VS YASSINE EL HANNA – 70 Kg

Le sociétaire du Faucon Gym El Hanna prévenu au pied levé a fait un excellent combat contre le valeureux Borrel. Du Team Impact Aquitaine de Rodrigo Alamos, Borrel qui a fêté ses 38 ans est un vieux routard des rings, toujours aussi généreux dans sa boxe.

Borrel est physiquement plus puissant qu'Hanna, il travail en low kick et lourdes séries d'anglaise dès le début de combat, il a plus une boxe de kicker que de nakmuay.

Hanna, au round suivant passe en mode « Fimeu », techniquement il est au dessus de Borrel, il nous gratifie de magnifique coups de coude retourner et de genoux sautés. Borrel au troisième rounds est dépassé, déborder, il se fait compter une première fois puis une seconde fois. Cela sent la fin de match.

Mais Borrel est un combattant avec un mental de guerrier, en faisant preuve d'une volonté exemplaire il revient bien dans le quatrième rounds. Il fait même douter Hanna en l’acculant dans un coin du ring pour lui passer des puissantes séries de poings au corps et à la face. Le dernier round se termine en épreuve de force entre les deux combattants qui donnent tout. Hanna gagne se combat de fou aux points.

Borrel mérite un énorme respect pour avoir courageusement résisté jusqu'au dernier round !

 

BORREL SHORT NOIR, EL HANNA SHORT NOIR ET VERT

 

WARRIORSNIGHT 183 []
WARRIORSNIGHT 184 []
WARRIORSNIGHT 186 []
WARRIORSNIGHT 187 []
WARRIORSNIGHT 188 []
WARRIORSNIGHT 189 []
WARRIORSNIGHT 190 []
WARRIORSNIGHT 191 []
WARRIORSNIGHT 192 []
WARRIORSNIGHT 193 []
WARRIORSNIGHT 194 []
WARRIORSNIGHT 195 []
WARRIORSNIGHT 196 []
WARRIORSNIGHT 197 []
WARRIORSNIGHT 198 []
WARRIORSNIGHT 199 []
WARRIORSNIGHT 200 []
WARRIORSNIGHT 201 []
WARRIORSNIGHT 203 []
WARRIORSNIGHT 204 []
WARRIORSNIGHT 207 []
WARRIORSNIGHT 208 []
WARRIORSNIGHT 209 []
01/23 
start stop bwd fwd

 

 

ABDELLAH MABEL VS DJIME COULIBALY – 70 Kg

Deux « Panthères » sur le ring. Coulibaly plus puissant à placer des middles qui ont fait mal à Mabel dans les premiers rounds.

L'anglaise de Coulibaly touche également bien le pensionnaire de St Fons. Au quatrième rounds Mabel revient bien dans le match, il réussi son fameux coup de genoux sauté, tente de beaux coups de coude retourner, quelques larges crosses passent aussi.

Coulibaly n'est pas impressionné par la boxe imprévisible de Mabel, il continu sa boxe posé avec des low kick, des middles suivis de gauche-droite.

Le dernier round est assez équilibré. Mais la victoire va au poulain de Sam Berrandou, Djime Coulibaly...

 

MABEL SHORT NOIR, COULIBALY SHORT BLANC

 

WARRIORSNIGHT 210 []
WARRIORSNIGHT 211 []
WARRIORSNIGHT 212 []
WARRIORSNIGHT 213 []
WARRIORSNIGHT 214 []
WARRIORSNIGHT 215 []
WARRIORSNIGHT 216 []
WARRIORSNIGHT 217 []
WARRIORSNIGHT 219 []
WARRIORSNIGHT 220 []
WARRIORSNIGHT 221 []
WARRIORSNIGHT 222 []
WARRIORSNIGHT 223 []
WARRIORSNIGHT 224 []
WARRIORSNIGHT 225 []
WARRIORSNIGHT 226 []
WARRIORSNIGHT 227 []
WARRIORSNIGHT 228 []
WARRIORSNIGHT 229 []
WARRIORSNIGHT 231 []
01/20 
start stop bwd fwd

 

 

STEEVE ZAIDI VS CRICE BOUSSOUKOU

Zaidi ne semblait pas dans un grand jour face au jeune Boussoukou. Zaidi avec ses frappes lourdes impose sa puissance dans les premiers rounds avec des middles et des low kick sur Boussoukou.

Mais Boussoukou véritable phénomène est doté d'un super coup d’œil, il esquive les attaques de Zaidi, réussi de belle projections, et passe de superbes high kick. Sa boxe déroute un peu Zaidi qui cherche le corps à corps, les derniers rounds se terminent par des rugueux corps à corps entre les deux boxeurs.

Au final, Boussoukou s'impose aux points dans ce beau combat.

Ce jeune de 21 ans, encore de la Team Nasser K, est promis à un bel avenir sur les rings, sa marge de progression est énorme !

 

ZAIDI SHORT ROUGE, BOUSSOUKOU SHORT NOIR

 

WARRIORSNIGHT 232 []
WARRIORSNIGHT 233 []
WARRIORSNIGHT 234 []
WARRIORSNIGHT 235 []
WARRIORSNIGHT 238 []
WARRIORSNIGHT 239 []
WARRIORSNIGHT 242 []
WARRIORSNIGHT 244 []
WARRIORSNIGHT 245 []
WARRIORSNIGHT 246 []
WARRIORSNIGHT 247 []
WARRIORSNIGHT 248 []
WARRIORSNIGHT 249 []
WARRIORSNIGHT 251 []
WARRIORSNIGHT 252 []
WARRIORSNIGHT 254 []
WARRIORSNIGHT 255 []
WARRIORSNIGHT 257 []
WARRIORSNIGHT 258 []
WARRIORSNIGHT 259 []
01/20 
start stop bwd fwd

 

 

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium