Saenchai Sor Kingstar de son nom réel Supachai Saenpong est né le 30 juillet 1980 dans le village de Ban Nonsung du district de Kosumpisaï dans la province de Mahasarakam, une province située en plein cœur de la région Isaan (Nord-Est).
A 8 ans, il a débuté la boxe dans le camp Sor Kingstar, un petit camp qui se trouve à environ 20 Km de Khon Kaen, une grande ville de la région Nord-Est. Formé au Sor Kingstar, il y est resté 6 ans et a effectué 80 combats pour ce camp, il a raflé tous les titres provinciaux de la région Isaan. Boxeur surdoué, cette graine de star est vite repérée par les grands promoteurs de Bangkok, le plus gros promoteur de l'époque M. Songchaï Ratanasuban lui organise ses premiers combats importants. Ensuite, Saenchai a été engagé dans la plus grosse écurie de champions qui était tenue par le fameux promoteur M. Virat Vachirarattanawong (Petchyindee promotion). Mais c'est le légendaire Somrack Kamsing qui a prit le jeune Saenchai sous son aile et l'a intègré dans le célèbre camp de Bangkok, le Jocky Gym, un camp mythique situé dans le quartier de Bangseu, au nord de Bangkok.
A 17 ans, Saenchai a combattu pour le Jocky Gym, il s’entraînait aux côtés des stars Somrack Kamsing, Robert Kaennorasing, Silapathai Jockygym et Wangvisep Kaennorasing. Il a combattu durant 5 ans sous les couleurs du Jocky Gym et triomphé face à de nombreux grands champions thailandaïs.
Puis, le jeune Supachai a rejoint le camp de Somrack qui avait ouvert son propre gym dans le quartier de Bangkapi. Saenchai est resté 3 ans avec Somrack. Le champion Olympique lui a montré des redoutables techniques secrètes qui ont fait de Saenchai un technicien exceptionnel. Ce virtuose du Muay Thai déstabilisait tous ses adversaires avec ses enchaînements imprévisibles et audacieux.
Saenchai a quitté Somrack en 2006 après des différends financiers, les deux champions ne se sont plus parlés pendant longtemps.
Saenchai s'est installé dans le camp 13 Coins Resort, le camp du millionnaire M. Somchai Nitivangue, un camp luxueux qui se trouve dans le quartier de Suanluang en banlieue de Bangkok, il est resté plusieurs années sous la coupe de M. Nitivangue.
En 2014, après un bref passage au Sinbi Gym de Phuket, Saenchai a ouvert, en association avec l'homme d'affaire M. Somchai Tedrungruang, le PK Saenchai Gym dans le quartier de Bang Kho Laem, au sud de Bangkok. Saenchai est toujours aujourd'hui dans ce magnifique et immense camp.
Saenchai a remporté sa première ceinture importante avec le Jocky Gym, à 17 ans il a gagné la ceinture du stadium Lumpinee en 115 lbs en battant Neungsiam Fairtex, l'année d'après il a remporté le titre du Lumpinee en 118 lbs contre le technicien Pornpitak Petudomchai. Il a perdu son titre du Lumpinee en 1999 face à la star du moment Nungubon Sitlertchai. Mais il a récupéré son bien contre le même adversaire pour le match revanche.
En 2005, il a battu le jeune qui montait Singdam Kiatmuu9 pour la ceinture du Lumpinee en 130 lbs, un titre qu'il a conservé à plusieurs reprises face à des tenors tels que Nopparat Kiatkamtorn et Orono Wor Petchpun.
En 2010, il a conquis la ceinture du stadium Lumpinee en 135 lbs en battant le phénoménal champion Nong O Sit Or, un titre qu'il a défendu avec succès notamment contre l'excellent Saketdao Phetpayathai.
Ce magicien des rings a également gagné les ceintures de Champion du Monde WPMF en 122 lbs, Champion du Monde WPMF en 140 lbs, Champion du Monde WBC en 135 lbs, Champion du Monde WBC en 140 lbs, Champion du Monde MIAA en 140 lbs, et remporté le Tournoi Toyota en 130 lbs et en 140 lbs, ainsi que le Tournoi Thai Fight en 147 lbs, dans l'ensemble de sa carrière, Saenchai a conquis 15 ceintures !
Saenchai est un boxeur inimitable, comme on en voit qu'une fois tous les 20 ans. Pendant plus de dix ans, il a été considéré en Thaïlande comme le meilleur combattant toute catégorie confondue. Sa domination et la longévité dans sa catégorie est unique.
A 34 ans, l'âge où beaucoup de champions thaïlandais sont à la « retraite », Saenchai était toujours classé dans les 5 premiers du stadium Lumpinee, en Thaïlande il est surnommé « Saenchai Kot Muay » c'est à dire qu'il est au dessus de tout le monde, durant 15 ans il fut au top niveau, un record dans les annales du Muay Thai !
« Saenchai » veut dire « 100 000 victoires », il n'a pas remporté autant de combats mais son palmarès est tout de même admirable avec 346 combats pour 300 victoires (40 KO). Par contre, ses bourses, à sa grande époque, dépassaient les 100 000 bahts, il a touché des bourses de 300 000 à 400 000 bahts !
Ce combattant hors norme a été élu deux fois « Meilleur boxeur de l'année » par la prestigieuse association The Sport Writers Association of Thailand, en 1999 et en 2008. Saenchai a reçu également en 2008 le prix du « Meilleur combattant de l'année Siamkeela » décerné par l'autorité sportive de Thaïlande.
Saenchai n'a subit que trois défaites par KO dans sa longue carrière, lorsqu'il était tout jeune à 13 ans et à 15 ans, puis à 18 ans contre le puncheur Tongchai Thor Silachai qu'il a battu ensuite aux points, depuis, en plus de 300 combats il n'a jamais été terrassé !
Surnommé « Genious Fighter » (Le combattant de génie), il a vaincu les meilleurs champions de la génération 2000 et 2010 comme Nungubon Sitlertchai, Phet Ek Sitjaopor, Thongchai Thor Silachai, Nong-B Kiatyongyuth, Attachai Por Samranchai, Samkor Kiatmontep, Puja Sor Suwanee, Wuttidet Lookprabat, Jaroenchai Kesagym (KO), Kongipop Petchyindee, Jomthong Chuwattana, Kongsak Sitboonmee (4 fois), Khem Sor Ploenchit, Bovy Sor Udomsorn, Singdam Kiatmuu9 (4 fois), Orono Wor Petchpun, Nong O Sit Or (6 fois), Petchboonchu F.A. Group (4 fois), Saketdao Petpayathai, Painek Sitnumnoi, Pakorn Sakyotin, ainsi que les grands champions étrangers Fabio Pinca (1 victoire, 1 défaite), Rachid Belani, Liam Harrison, Yetkin Ozkul (KO), Imran Khan (TKO), Kevin Ross, Mehdi Zatout, Damien Alamos, Houcine Bennoui, Rafi Bohic, Andrei Kulebin, Stephen Meleady (TKO), Victor Nagbe, Stephen Meleady, Morgan Adrar, Charles Francois (KO), Jose Neto, Eddy Nait Slimani, Azize Hlali, Chadd Collins, Anvar Boynazarov !
Sur les 97 combattants étrangers qu'il a affronté seuls le français Fabio Pinca et le chinois Konghong Xing l'ont battu aux points, un match extrêmement serré avec le français et une décision litigieuse contre le champion chinois...
Saenchai est invaincu depuis près de 6 ans, il a effectué son dernier combat le 25 janvier 2020, à 39 ans, en Italie, il a battu l'italien Shan Cangelosi.
Saenchai a définitivement marqué à tout jamais l'histoire du Muay Thai. Mais cette légende vivante du Muay Thai, qui a brillé sur les rings du monde entier, n'est pas encore éteinte. La huitième merveille du Muay Thai, comme l'avait si bien nommé notre regretté journaliste Pascal Iglicki, a encore soif de victoire !
 
BY SERGE TRÉFEU
 
 
 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium