SANGTIENNOI SOR RUNGROJ

«  THE DEADLY KISSER »

 

 

Sangtiennoi de son vrai nom Thiraphan Chinanut est né le 16 août 1966 à Phatum Thani, une ville située à 40 Km de Bangkok. La famille Chinanut est composée de quatre enfants, quatre garçons, le jeune Thiraphan est le troisième de la famille, le père était un militaire et la mère travaillait comme vendeuse. Les quatre garçons ont été des boxeurs mais seul Thiraphan est devenu une star des rings.

Thiraphan était un enfant teigneux, il se battait souvent à l'école, lorsqu'il a souhaité faire de la boxe, son père n'a pas voulu qu'il pratique ce sport car il craignait que le jeune Thiraphan deviennent encore plus bagarreur...

Mais Thiraphan a finalement convaincu son père et à l'age de 13 ans, il a débuté la boxe dans le camp Lukbaanadi. Ce petit camp se trouvait juste à côté de chez lui. Tous les jours, Thiraphan voyait les boxeurs du Lukbaanadi Gym passer en courant devant sa maison.

Sa véritable formation au Muay Thai a commencé ensuite au camp Sitsuraphong qui était l'un des camps les plus réputés de la région de Phatum Thani, un camp pour lequel il a effectué 60 combats et prit le nom de combattant de « Sangtiennoi » qui veut dire « La flamme qui brille ». Sangtiennoi s'est fait tatouer une bougie avec une flamme sur l'épaule gauche, elle symbolise son nom de combattant qui lui a porté chance sur les rings.

Vers l'âge de 18 ans, Sangtiennoi a intégré le grand camp Lukmingkwan à Nonthaburi dans la banlieue de Bangkok. Sangtiennoi a changé son nom de combattant et a porté le nom de « Sangtiennoi Sor Rungroj », «  Sor Rungroj » est une chaîne de restaurants dont la spécialité sont les nouilles sautées au canard, c'était le sponsor officiel du camp Lukmingkwan Gym.

Le Lukmingkwan Gym appartenait à M. Manoch Buabuong, son fils est le grand champion Noppachai Lukmingkwan (Champion du Radja en 112 lbs). Le camp comprenait aussi le redoutable champion de boxe anglaise, Fahlan Lukmingkwan (Sakkreerin) qui a été champion du monde IBF et WBF avec 61 combats professionnels pour 54 victoires (23 KO), 4 défaites et 3 matchs nuls.

M. Manoch Buabuong était le beau-père de Sangtiennoi qui s'est marié avec la fille du propriétaire du Lukmingkwan Gym. Sangtiennoi a combattu pour le Lukmingkwan Gym jusqu'à la fin de sa carrière.

A 15 ans, Sangtiennoi a fait son premier combat dans le célèbre stadium du Ratchadamnoen, un stadium où il a effectué environ 80 combats. Au fameux stadium du Lumpinee, Sangtiennoi a fait une cinquantaine de combats. Il totalise plus de 200 combats pour 150 victoires.

Sangtiennoi est l'un des champions thaïlandais dont la longévité sur le ring a été la plus importante, il a combattu à haut niveau pendant près de 20 ans !

Cette légende vivante a marqué l’histoire du Muay Thai en affrontant et battant les meilleurs boxeurs de son époque. Il était surnommé « Jompitpikat » (Le baiser mortel) car il embrassait sur le front ou sur la joue ses adversaires après ses combats, et même parfois avant de mettre K.O son adversaire.

Ce formidable « Muay Bouk » (Boxeur qui avance) a remporté trois ceintures importantes, en 1989, la ceinture du Radja en 130 lbs, en 1997, la ceinture du Lumpinee en 135 lbs et en 1998, la ceinture de champion du monde WMC en 142 lbs et battu les grands champions tels que Pornsaknoi Sitchang, Saencheung Pinsinchai, Jack Kiatiniwat, Jomho Chernyim, Sombat Sor Thanikul, Nokweed Dawee, Chanchai Sor Thamrangsee, Jongrak Lookprabat, Kongnapa Watcharawit, Manasak Sor Ploenchit, Cherry Sor Wanich, Superlek Sor Isaan, Nuathoranee Thongraja, Namphon Nong Khee Pahuyut, Orono Por Muang Ubon, Chandej Sor Prantalay, Sakmongkol Sitchuchok, Pairoj Wor Wolapon, Jongsanan Fairtex, Keang Singnakhonkui, Kaoponglek Luksuratham, Nuengtrakarn Por Muang Ubon !

En 1985, à 18 ans, le 5 août, au stadium du Ratchadamoen, Sangtiennoi a combattu pour la première fois pour le titre du Radja, il a affronté Jumpathong Na Nontatchai pour la ceinture du Radja en 118 lbs. Jumpathong, surnommé « Jomtaekhanko » (Le coup de pied qui brise la nuque), avait 24 ans, c'était un terrible champion qui a battu les légendes Samart Payakaroon (2 fois), Chamophet Ha Phalang (KO), Saencheung Pinsinchai (KO), Manasak Sor Ploenchit (KO). Jumpathong a battu Sangtiennoi par KO avec un magnifique High Kick au menton...

Durant cette année 1985, Sangtiennoi a tout de même vaincu des grands champions. Le samedi 13 avril, il a battu Daradech Kietapling, surnommé « Seua Khao Muang Trang » (Le tigre blanc de Trang), un redoutable champion du sud de la région de Trang.

Le lundi 2 décembre, au stadium du Ratchadamnoen, Sangtiennoi a battu Pornsaknoi Sitchang (Champion du Lumpinee en 108 lbs), un superbe technicien qui est devenu plus tard l'un des entraîneurs principaux du mythique camp de boxe Jocky Gym.

Le 23 décembre, le jeune Sangtiennoi a gagné contre l’immense champion Saencheung Pinsinchai (Champion du Lumpinee en 105 lbs, en 112 lbs, en 122 lbs et en 130 lbs, champion du Radja en 118 lbs) qui était surnommé « Manut Hin » (L'homme de pierre).

En 1986, Sangtiennoi a fait des grands combats, face à Jack Kiatiniwat qu'il a battu aux points. Jack Kiatiniwat (Champion du Radja en 130 lbs et en 126 lbs) et Sangtiennoi se sont rencontrés quatre fois, Sangtiennoi a gagné trois fois et il a perdu une fois.

Sangtiennoi a également battu au stadium du Radja le grand champion Jomho Chernyim (Champion du Radja en 118 lbs) qui avait 27 ans, un solide boxeur surnommé « Jomyutha Play Boy » (Le combattant Play Boy) qui a battu deux fois le puncheur Samransak Muangsurin.

Le 11 novembre, au stadium du Lumpinee, le jeune Sangtiennoi (19 ans), a fait un superbe combat contre la légende des rings Chamophet Ha Phalang (24 ans). Chamophet venait d'être élu « Meilleur boxeur de l'année 1985 » par la prestigieuse institution « The Sport Writers Association of Thailand », surnommé « Le coup de genoux Ordinateur », il a longtemps détenu le record du champion le plus titré avec 9 ceintures remportées (5 ceintures du Radja, 4 ceintures du Lumpinee), Chamophet a battu les stars Samart Payakaroon, Kongtoranee Payakaroon, Samransak Muangsurin, Manasak Sor Ploenchit, Chanchai Sor Tamrangsi, Oley Kiatnowey, Langsuan Phanyuthapum. Sangtiennoi a perdu aux points contre Chamophet, les deux champions se sont rencontrés quatre fois et Sangtiennoi n'a jamais réussi à battre « Le coup de genoux Ordinateur », il a perdu trois fois aux points et ils ont fait un match nul.

Un mois après, le 22 décembre, au stadium du Radja, Sangtiennoi a fait un autre grand match face au champion Sombat Sor Thanikul (Champion du Lumpinee) qui l'a battu aux points. Sangtiennoi et Sombat se sont affrontés trois fois, Sangtiennoi a perdu une fois et il a battu deux fois Sombat.

Sombat a remporté plusieurs fois le titre de champion du monde, c'était une terreur des rings dans les années 80, ce grand champion est malheureusement décédé il y a quelques années...

1987 a été une belle année pour Sangtiennoi car il a vaincu les stars Nokweed Dawee et Chanchai Sor Thamrangsee.

Le 29 avril, au stadium du Radja, Sangtiennoi a pris sa revanche sur Sombat Sor Thanikul.

Le 24 août, au stadium du Radja, Sangtiennoi a battu Rungnoi Chomputhong.

Le 12 octobre, au stadium du Radja, Sangtiennoi a battu par TKO le super champion Nokweed Dawee. Pour ce match, Nokweed était fatigué car il avait dû perdre beaucoup de poids pour son combat contre Sangtiennoi, Nokweed combattait dans la catégorie des 140 lbs et le combat s'est fait en 130 lbs. Mais les deux champions se sont retrouvés souvent sur le ring dans des grosses batailles, ils se sont rencontrés quatre fois et Sangtiennoi a battu trois fois Nokweed Dawee (Champion du Radja en 122 lbs, en 126 lbs et en 130 lbs). Cette stars des rings est décédé en 2016...

Le 29 octobre, au stadium du Radja, Sangtiennoi et Chanchai Sor Thamrangsee (Champion du Lumpinee en 118 lbs et en 126 lbs, champion TV7 en 135 lbs) ont fait un magnifique combat qui a vu la victoire de Sangtiennoi. Chanchai était surnommé Phud 2 (Second Poot) en référence à la légende des rings, Phud Lao Lek. Il a été dans les années 80, l'un des meilleurs techniciens de sa catégorie, il a battu Orono Por Muang Ubon, Manasak Sor Ploenchit, Jomwo Choenyim, Saencheung Pinsinchai, Pepsi Piyapan. Chanchai et Sangtiennoi ont fait trois matchs avec deux victoires pour Sangtiennoi et une victoire pour Chanchai.

En novembre, au stadium du Radja, Sangtiennoi a gagné face au champion du Radja Jongrak Lookprabat (Champion du Radja en 126 lbs et en 130 lbs).

En 1988, Sangtiennoi a battu Thawthong Lukdecha au stadium du Lumpinee et perdu face à Prasert Kittikasem au stadium du Lumpinee et Wanpadet Sakhroumay au stadium du Radja.

Prasert Kittikasem était le champion en titre du Lumpinee en 130 lbs, surnommé « Seua Muang Sing » (Le Tigre de Muang Sing) ce grand champion est décédé d'une longue maladie en 1996.

Wanpadet (Champion du Lumpinee en 135 lbs, champion du Radja en 135 lbs, champion du monde en 147 lbs) était surnommé « Khun Khao Phakphanang » (Le coup de genoux de Phakphanang) car c'était un redoutable Muay Khao (Fort en genoux) qui a battu notamment trois fois les grands champions Nokweed Dawee et Phetdam Lookprabat.

1989 est l'une des meilleurs années dans la carrière de Sangtiennoi car il a gagné le titre du Radja et battu Kongnapa Watcharawit, Manasak Sor Ploenchit, Sombat Sor Thanikul, Nokweeed Dawee et fait un match nul avec Chamophet Ha Phalang.

Le dimanche 15 janvier 1989, Sangtiennoi a rencontré Jack Kiatiniwat pour le titre du stadium du Radja en 130 lbs. Le combat n'a pas eu lieu au stadium du Radja de Bangkok mais dans un show à la célèbre ferme aux crocodiles à Samut Prakarn (30 Km de Bangkok).

Jack Kiatiniwat détenait le titre du Radja en 130 lbs, cet encaisseur était surnommé « Sao Fai Faa » (Le poteau électrique), il avait gagné la ceinture du Radja contre Tangpetch Na Nontachai. Jack Kiatiniwat a gagné aussi la ceinture du Radja en 126 lbs, le 13 novembre 1989, il a battu le grand champion Kongnapa Lookthafah. Sangtiennoi et Jack Kiatiniwat s'était déjà rencontré trois ans auparavant et Sangtiennoi l'avait battu aux points. Les deux champions ont effectué un grand match et Sangtiennoi a gagné le combat aux points, il a remporté sa première ceinture d'un grand stadium de Bangkok, la ceinture du Radja en 130 lbs !

Le 22 février, au stadium du Radja, Sangtiennoi a battu le redoutable Kongnapa Watcharawit (Champion du Radja en 122 lbs, en 126 lbs, en 130 lbs et en 140 lbs). Kongnapa fait partie des grands champions de "l'Age d'Or" du Muay Thai en Thaïlande, il était surnommé par les fans de Muay Thai "Diek Exocet" (The Exocet) qui fait référence au "Missile Exocet" (L'Exocet est un missile anti-navire de fabrication française), car ses coups de pieds et de poings étaient aussi rapides et puissants qu'un missile. Kongnapa et Sangtiennoi se sont affrontés trois fois et Sangtiennoi a gagné les trois confrontations !

En avril, Sangtiennoi a fait match nul contre le légendaire Chamophet et il a perdu le match revanche deux mois après.

Le 9 juillet, au stadium du Radja, Sangtiennoi a battu Manasak Sor Ploenchit (Champion du Radja en 118 lbs, champion du Radja en 122 lbs, champion de Thaïlande en 122 lbs) qui était surnommé « Rachan Muay Thai » (Le Roi du Muay Thai). Sangtiennoi et Manasak se sont rencontrés trois fois avec une victoire pour Sangtiennoi et deux victoires pour Manasak.

Le mois d'après, il a battu de nouveau Sombat Sor Thanikul. Puis, au stadium du Radja, il a fait deux grands matchs contre son éternel adversaire Nokweed Dawee avec une défaite et une victoire.

Le 14 octobre 1990, en Hollande, à Amsterdam, « Jompitpikat » a défié le champion hollandais Gilbert Ballantine pour une ceinture mondiale WMTA. Gilbert Ballantine détenait le titre qu'il avait gagné quelques mois auparavant, ce grand champion était au top de sa forme, il venait de battre la terreur des rings Ramon Dekkers. Sangtiennoi s'est incliné aux points contre le hollandais. En 1990, Sangtiennoi a également battu de nouveau Kongnapa Watcharawit et Jack Kiatiniwat.

Le 4 janvier 1991, au stadium du Lumpinee, Sangtiennoi a battu par KO, au troisième round, la star Cherry Sor Wanich. Cherry Sor Wanich (Champion du Lumpinee en 130 lbs) était surnommé Khun Khao Chalam Dam (Le coup de genoux du requin noir), ce super Muay Khao a vaincu les grands champions Samransak Muangsurin, Namphon Nong Kee Pahuyuth, Saencheung Pinsinchaï, Chanchai Sor Thamrangsee, Superlek Sor Isaan (KO), Thedkiet Sitthepikat, Jaroenthong Kiatbanchong, Orono Por Muang Ubon, Oley Kiatnoneway (KO), Boonlay Sor Thanikul, Chandej Sor Prantalay, Bangklanoi Sor Thanikul.

Un mois après, le 15 février, dans un grand show à Ayutthaya, Sangtiennoi a vaincu une autre grande star des rings, Superlek Sor Isaan. Surnommé « Aymat Rimot » (Le coup de poing correct), Superlek (Champion du Lumpinee en 122 lbs et en 126 lbs) était un gros puncheur qui a battu notamment deux fois le légendaire Ramon Dekkers. Ce grand champion est malheureusement décédé en 2013 suite à une intoxication sanguine (Septicémie)...

Le 22 mars, au Japon, à Tokyo, Sangtiennoi a affronté le jeune prodige Ramon Dekkers. Surnommé par les thaïlandais « Ay Mat Khanghanarok » (La Turbine de l'enfer), Ramon Dekkers avait battu des grands champions thaïlandais comme Cherry Sor Wanich (KO), Nampon Nong Khee Pahuyut et Superlek Sor Isaan. Les deux champions ont fait un superbe match et Sangtiennoi a battu le hollandais aux points. Ils se sont retrouvés six mois après au stadium du Lumpinee. Ramon Dekkers venait de terrasser au premier round le formidable taureau des rings Coban Lookchaomaesaithong, il était donné favori contre Sangtiennoi. Mais The Deadly Kisser a de nouveau gagné aux points contre « La Turbine de l'enfer ». Leur troisième confrontation s'est faite en 1997, en Hollande, à Amsterdam. Cette fois-ci, Ramon Dekkers a vaincu aux points Sangtiennoi.

Le 10 mai, au stadium du Lumpinee, Sangtiennoi a perdu contre Nuathoranee Thongraja qui était classé N° 1 au stadium du Lumpinee. Surnommé «  Ay Ret Dong » (Le rhinocéros puissant), Nuathoranee était un exceptionnel encaisseur qui a battu des stars comme Jongsanan Fairtex, Rajasak Sor Vorapin, Wangchanoi Sor Palangchai, Jaroenthong Kietbanchong. Sangtiennoi et Nuathoranee ont toujours fait des combats destructeurs, ils se sont affrontés quatre fois avec deux victoires pour Sangtiennoi, une victoire pour Nuathorane et ils ont fait un match nul.

Le 24 septembre, Sangtiennoi a perdu contre Namkabuan Nong Khee Pahuyut (Champion du Lumpinee en 130 lbs, champion du monde WMC en 130 lbs) dans son fief du stadium du Lumpinee. Ce formidable technicien, surnommé « The Ring Genius » (Le génie du ring) et « Khun Khao Phanom Rung » (Le coup de genou de Phanom Rung), a de nouveau battu Sangtiennoi, le 25 octobre, au stadium du Lumpinee.

Mais le 26 novembre, au stadium du Lumpinee, Sangtiennoi s'est vengé de ses deux défaites contre Namkabuan en battant son grand frère, le dangereux Namphon Nong Khee Pahuyut (Champion du Lumpinee en 112 lbs et en 126 lbs) qui était surnommé « Khun Khao Nay Peuaiye » (Le coup de genou reconstruit). Sangtiennoi a battu deux fois Namphon, ce grand champion est malheureusement décédé le 19 septembre 2016 à 47 ans des suites d'une longue maladie pulmonaire...

1992 et 1993 n'ont pas été des grandes années pour Sangtiennoi car il a enchaîné beaucoup de défaites face à des redoutables champions tels que Thedkiat Sitthepitak (Champion du Lumpinee en 122 lbs et en 126 lbs), Petdam Sityodtong (Champion du Lumpinee en 135 lbs), Jongsanan Fairtex (Champion du Lumpinee en 135 lbs) et Panomrunglek Chor Sawat (Champion du Lumpinee en 130 lbs).

Mais Sangtiennoi a vaincu trois immenses champions au stadium du Lumpinee, d'abord Cherry Sor Wanich et Chanchai Sor Thamrangsee qu'il avait déjà battu, ensuite le taureau Orono Por Muang Ubon.

Orono a été élu « Meilleur boxeur de l'année 1994 » par « l'Association des journalistes sportifs de Thaïlande » (The Sport Writers Association of Thailand). Ce grand champion a vaincu les plus grands champions de son époque comme Jongsanan Fairtex, Pairoj Wor Wolapon (KO), Tuktathong Por Pongsawang, Sakmongkol Sitchuchok, Namkabuan Nong Kee Pahuyuth, Namphon Nong Kee Pahuyuth, Jaroenthong Kiatbanchong, Suriya Sor Ploenchit, Kompayak Singmanee.

Le mardi 31 août 1993, au stadium du Lumpinee, Sangtiennoi et Orono Por Muang Ubon ont fait un fantastique combat, une bataille terrible dans laquelle ces deux « Muay Bouk » (Combattant qui avance) se sont rendus coups pour coups. Sangtiennoi a remporté cette joute aux points. Sangtiennoi et Orono se sont rencontrés cinq fois avec deux victoires pour Sangtiennoi, deux victoires pour Orono et ils ont fait un match nul.

Le 25 mars 1994, Sangtiennoi a combattu pour la ceinture du Lumpinee en 135 lbs contre Chandej Sor Prantalay qui détenait le titre et il a perdu aux points. Sangtiennoi a combattu cinq fois face à Chandej avec deux victoires et trois défaites.

Au stadium du Lumpinee, en juillet, il a perdu contre Orono et en novembre, il s'est incliné face à Sakmongkol Sitchuchok (Champion du Lumpinee en 135 lbs, champion du monde WMTC et WPKL en 160 lbs). Sakmongkol était l'un des champions qui avait les middles kicks les plus puissants du moment, il a battu Jongsanan Fairtex, Orono Por Muang Ubon, Namkabuan Nongkee Pahuyuth, Chanchai Sor Thamrangsee, Matee Jedipitak, Kriengkrai Sor Vorapin, Nongmoon Chomphuthong, et battu les grands champions étrangers Ramon Dekkers, Ivan Hyppolite, Dany Bill, Morad Sari, Hassan Kassrioui, Rayan Simson, Perry Ubeda, John Wayne Parr, Jerry Morris. Sangtiennoi et Sakmongkol se sont affrontés quatre fois avec une victoire pour Sangtiennoi et trois victoires pour Sakmongkol.

Le mardi 5 septembre 1995, au stadium du Lumpinee, Sangtiennoi a battu Pairoj Wor Wolapon (Champion du Lumpinee en 135 lbs, vainqueur du Tournoi Beer Chang au Lumpinee) qui était surnommé « Say Asun » (Le démon gaucher). Sangtiennoi a battu trois fois Pairoj Wor Wolapon.

Sangtiennoi a fait deux grands combats contre Jongsanan Fairtex en 1995 avec une défaite et un match nul. Jongsanan Fairtex (Champion du Lumpinee en 126 lbs et en 135 lbs, champion du monde IKKC et ISKA en 147 lbs) était surnommé «  Manut » (L'homme de bois), c'était un combattant puissant et dur au mal qui a battu les champions Therdkiet Sitthepitak, Superlek Sor Isaan, Phetdam Lookprabat (KO), Sakmongkol Sitchuchoke (KO), Cherry Sor Wanich, Panomrunglek Chor Sawad, Robert Kaennorasingh (KO).

Pour leur quatrième affrontement, le 19 janvier 1996, au stadium du Lumpinee, Sangtiennoi a réussi à battre le solide Jongsanan.

Le 5 décembre 1995, à Bangkok, lors du show du grand promoteur Songchai Ratanasuban, à l'Anniversaire du Roi, Sangtiennoi a défié le grand champion franco-camerounais Dany Bill (8 fois champion du monde). Sangtiennoi a battu aux points Dany Bill qui avait remporté le titre mondial WMTC contre le puncheur Den Muangsurin, deux ans auparavant à la Fête du Roi. Sangtiennoi et Dany Bill se sont retrouvés le 5 décembre 1998, toujours lors de la Fête du Roi, et Dany Bill a battu Sangtiennoi aux points.

En 1996, Sangtiennoi a participé au grand tournoi du stadium du Lumpinee « Beer Chang ». Il a perdu face à Sakmongkol qui a été finaliste du tournoi contre Pairoj Wor Wolapon, le grand vainqueur du tournoi « Beer Chang 1995 ».

Le 27 septembre 1997, Sangtiennoi a affronté Keang Singnakhonkui pour le titre du Lumpinee en 135 lbs.

Keang Singnakhonkui a été le grand vainqueur du tournoi GS Battery en 135 lbs au stadium du Lumpinee, il a battu en finale Kriengkrai Sor Vorapin, il a aussi combattu pour le titre du Lumpinee en 130 lbs contre la star Namkabuan Nong Khee Pahuyut qui l'a battu aux points. Keang Singnakhonkui a battu les champions Kaoponglek Luksuratham, Superlek Sor Isaan, Jompolek Sor Sumalee, Den Muangsurin.

Sangtiennoi a battu Keang Singnakhonkui et conquis à 30 ans sa deuxième ceinture d'un grand stadium de Bangkok, la ceinture du Lumpinee en 135 lbs !

Deux mois après, Sangtiennoi a défendu son précieux titre du Lumpinee face à la jeune star du moment qui avait 20 ans, Samkor Kietmontep. Samkor avait déjà remporté la titre du Lumpinee en 122 lbs en 1995 à seulement 18 ans. En 2000, il a aussi gagné le titre du Lumpinee en 130 lbs. Ce redoutable combattant était une véritable machine de guerre qui envoyait son middle gauche à répétition telle une mitraillette, sa fameuse « Jambe gauche » a fait mal a beaucoup de ses adversaires.

Le vieux routard des rings Sangtiennoi a été battu aux points par le jeune loup des rings Samkor, Sangtiennoi a perdu son titre du Lumpinee. Les deux champions se sont retrouvés en 1999 au stadium du Lumpinee et ils ont fait un match nul.

Le 5 décembre 1997, au show de l'anniversaire du Roi, Sangtiennoi a battu le fantasque champion marocain Hassan Kassrioui (Champion du monde de boxe Thai WMC, champion du monde de Kick Boxing WPKL), un combattant difficile à battre à cause de ses techniques spectaculaires de coups de pieds sautés. Hassan Kassrioui avait battu les champions Dany Bill, Den Muangsurin et Pepsi Payapan.

En 1998, Sangtiennoi a encore fait quelques beaux combats au stadium du Lumpinee, il a battu Kaoponglek Luksuratham (Champion du Lumpinee en 130 lbs, Meilleur boxeur de l'année 1995), surnommé Black Mamba et Nuengtrakarn Por Muang Ubon (Champion du monde WMC, champion du monde S1).

Le 9 août, en Australie, Sangtiennoi a remporté une ceinture de champion du monde WMC en – 65 Kg en battant le jeune champion australien Marcus Mangan (Champion du monde WKA et ISKA) qui était surnommé « Mad Dog » (Le chien enragé).

L'infatigable Sangtiennoi a fait son dernier combat le 22 mars 2000 au Japon. Il a perdu par arrêt sur blessure contre le champion Japonais Takashi Ito (Champion du monde de Kick Boxing).

Cette légende des rings à ouvert son camp de boxe dans sa ville natale à Pathumthani et l'a nommé le « Sangtiennoi Gym ». Sangtiennoi a formé son propre fils Moses Thor Sangtiennoi qui est devenu en 2010 champion du monde S1 en - 74 Kg en battant le champion français Antoine Pinto. Aussi, le formidable Muay Bouk Thanonchai Thor Sangtiennoi (Meilleur boxeur de l'année Siam Sport 2015), Fahsawang Thor Sangtiennoi (Champion du Radja en 105 lbs) et Chorfa Thor Sangtiennoi (Champion du monde S1).

De nombreux champions étrangers sont venus s’entraîner chez Master Sangtiennoi. Le plus célèbre a été le grand champion australien John Wayne Parr (5 fois champion du monde) qui est resté 5 ans avec Sangtiennoi. Les combattants du K1 Max, Akeomi Nitta, Kid Yamamoto, Gori ainsi que le champion japonais poids lourd du K1 Musashi sont aussi venus au Sangtiennoi Gym.

Le dernier grand champion étranger qui s'est longtemps entraîné chez Sangtiennoi c'est le redoutable champion australien Chadd Collins (Classé dans le Top 5 du stadium du Radja) qui est surnommé « Chalam Khao » (Le requin blanc), c'est d'ailleurs Sangtiennoi qui a donné ce surnom de combattant au champion australien !

 

BY SERGE TRÉFEU

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium