INTERVIEW DE KEVIN RENAHY

By Serge TREFEU (2016)

 

 

 

 

SERGE TREFEU : Bonjour Kevin, comment ça va ?

KEVIN RENAHY : Très bien merci

Tu as grandi dans quel coin de la France ?

Je suis originaire de la région Picardie dans le nord de la France, d'un petit village à côté d'Amiens

Tu as quel âge ?

J'ai 28 ans

A quel âge tu as commencé la boxe ?

J'ai commencé la boxe à 17 ans, c'était à Nantes car je suis partie de la région Picardie pour aller travailler à Nantes où j'ai été embauché chez Airbus

C'était dans quel club ?

C'était le club de boxe thaï d'Acksone Kirivong, l'ASBR Muay Thai Team Kirivong



KEVIN AVEC SON ENTRAÎNEUR ACKSONE KIRIVONG ET LES CHAMPIONS KAMEL JEMEL ET MOUSSA KONATE

 

 

Il y avait des champions dans ce club quand tu as commencé ?

Non c'était un club qui venait tout juste d'ouvrir en 2006, j'ai démarré avec eux et on a évolué ensemble. J'ai fais d'abord des inters-clubs puis des combats en classe C et B. Après, je suis partie en Thaïlande où je suis resté plusieurs mois là-bas et j'ai fais mes premiers classes A en Thaïlande en 2010

Quels sont les champions qui t'ont inspiré au début de ta carrière ?

Principalement Ramon Dekkers !

 

KEVIN AVEC SON IDOLE LE LÉGENDAIRE RAMON DEKKERS

 

En quelle année tu as été pour la première fois en Thaïlande ?

En 2006, j'y suis allé sept fois avant 2010 mais surtout pour les vacances et pour m’entraîner mais je n'avais pas combattu en Thaïlande avant 2010

Dans quels camps tu t'es entraîné en Thaïlande ?

Le premier camp a été un petit camp à Buriram, j'y suis resté un mois, ensuite à Bangkok au camp 96 Peenang

Le 96 Peenang est un camp au condition d’entraînement très dure, tu es resté combien de temps dans ce camp la première fois ?

Je suis resté trois semaines au 96 Peenang, je dormais dans le camp, dans les petits chambres sous le pont de la voie Expressway et c'est vrai que les conditions sont extrêmes (Rire). Donc après, j'y suis retourné pour m’entraîner de nouveau plusieurs mois mais là j'ai loué une chambre pas loin du camp avec un petit peu plus de confort...

 

LE CAMP 96 PEENANG EST SITUÉ SOUS UNE VOIE D'AUTOROUTE DU QUARTIER DE KLONG TOYE, L'UN DES QUARTIERS LES PLUS PAUVRES DE BANGKOK



  • CAMP 96PEENANG 2 []
  • CAMP 96PEENANG 3 []
  • CAMP 96PEENANG 4 []
  • CAMP 96PEENANG 5 []

 

L'ENTRAÎNEMENT AU 96 PEENANG EST EXTRÊMEMENT ÉPROUVANT



Tu t’entraînais avec Samranchaï (Champion de Thaïlande, champion d'Omnoi) au 96 Peenang ?

Oui c'était le champion principal du camp, il y avait aussi Bangpleenoi (Champion du Monde WMC) mais il était tout petit à l'époque et il commençait juste à évoluer. L’entraîneur en chef était Kraisuwit avec l'un de ses frères qui est aujourd'hui entraîneur au camp Petchyindee

 

KEVIN AVEC LE GRAND CHAMPION SAMRANCHAÎ

 

Tu as combattu pour le 96 Peenang ?

Oui j'ai combattu six fois pour eux, j'ai combattu au Lumpinee, au Radja, à l'anniversaire du Roi et à la campagne. Pour mon premier combat au Lumpinee, j'ai perdu aux points, c'était dans une grosse soirée organisée par le promoteur Chun Kietpetch. Ensuite, j'ai gagné mon deuxième combat au Lumpine par KO contre un Thaï. Mon troisième combat je l'ai fait au Radja en 160 lbs (- 70 Kg) et j'ai perdu aux points contre Yacine Darkrim. J'ai gagné ensuite contre un Thaïlandais à l'anniversaire du Roi et en province



KEVIN DANS LES VESTIAIRES AVANT SON COMBAT AU STADIUM DU LUMPINEE (ANCIEN STRADIUM)

 

VICTOIRE PAR KO DE KEVIN AU LUMPINEE, MASTER PENG (CHEMISE ROSE) ÉTAIT PRÉSENT POUR LE COMBAT DE KEVIN. M. PAIRUT LAVILAS (MASTER PENG) AVANT D'ETRE ENTRAÎNEUR EN CHEF DU CAMP 96 PEENANG A ÉTÉ PENDANT 20 ANS L'ENTRAÎNEUR PRINCIPAL DU FAMEUX CAMP SOR THANIKUL

 

KEVIN AVANT SON COMBAT AU RADJA

 

C'était en quelle année que tu as combattu à l'Anniversaire du Roi ?

C'était en 2010, mais ce n'était pas à Bangkok, nous sommes partis à quelques kilomètres de la capitale, à Samut Prakarn pas loin du stadium d'Omnoi, l'endroit ressemblait plus à la fête du poulet qu'à la fête du Roi (Rire). Mais c'était énorme, lorsqu'on est arrivé en fin d’après-midi, le thaïlandais m'attendait déjà sur le ring, les thaïlandais m'ont tous massé avec l'huile chauffante vite fait et envoyé au charbon (Rire). J'ai gagné par KO au quatrième round !

 

MASSAGE EXPRESS AVANT DE MONTER SUR LE RING EN PLEIN AIR

 

Tu es toujours resté dans ce camp lorsque tu allais t’entraîner en Thaïlande ?

En 2011, je m’entraînais au 96 Peenang et un dimanche je suis partie voir combattre Damien Alamos au stadium TV7, il affrontait Apisak. Au stadium TV7, il y avait plusieurs français qui étaient venus le voir combattre, j'ai rencontré Tony Fiorelli là-bas, un boxeur de Toulouse, nous avons regardé les matchs ensemble, tu étais là aussi, tu prenais des photos près du ring. Après le combat, j'ai discuté avec Damien qui m'a conseillé de venir m’entraîner au Singpatong dans le sud à Phuket. Donc j'ai quitté Bangkok et le 96 Peenang pour aller m’installer à Phuket au camp Singpatong. J'étais bien à Phuket au Singpatong. Mais au bout de trois semaines j'ai eu un problème familial et j'ai dû rentrer en France. Ensuite, je suis revenu au Singpatong en 2012 et j'ai combattu pour eux, j'ai gagné la ceinture du stadium de Bangla en janvier 2012. Un an plus tard j'ai été de nouveau m’entraîner au Singpatong pour me préparer pour un combat contre Djimé Coulibaly mais malheureusement je me suis cassé le pied...

 

KEVIN AVEC SA CEINTURE DE CHAMPION DU BANGLA STADIUM, LE PATRON DU CAMP SINGPATONG M. SOMNUK PATBUREE ALIAS NUM NOÏ (CHEMISE À CARREAU) EST A CÔTÉ DE KEVIN

 

Lorsque tu es revenu en France, tu as quitté la région Nantaise pour venir t'installer à Toulouse, tu as été dans quel club sur Toulouse ?

Oui je suis venu travailler à Airbus à Toulouse et je me suis inscrit au Boxing Factory à Colomiers dans la banlieue toulousaine. J'y suis resté une année puis j'ai été au Royal Boxing à Toulouse, le club de Gafary Boussari où je suis aujourd’hui

 

KEVIN AVEC SON ENTRAÎNEUR GAFARY BOUSSARI

 

Combien tu as effectué de combats jusqu'à maintenant ?

J'ai fais 60 combats pour 39 victoires et 21 défaites

Combien de victoires par KO ?

9 victoires par KO

Tu as quel style de boxe ?

J'aime la belle boxe, je ne suis pas vraiment un puncheur, je dirais que je suis plus un "Fimeuu" (Technicien), j'aime le Muay technique

Quelle technique tu aimes le plus en combat ?

Ce que je préfère ce sont les techniques de corps à corps, placer les genoux, j'aime aussi toutes les techniques avec les jambes

Ton combat le plus dur jusqu'à maintenant ?

C'était d'abord un combat en classe B à Auxerre contre un boxeur qui s'appelait Renaud Mejimando, j'en garde un souvenir d'un combat très dur, ensuite contre Youssef Boughanem, ce fut aussi dur, c'était en classe B, c'était mon deuxième classe B, je devais avoir 18 ans et Youssef 16 ans, je l'ai rencontré en Belgique et il m'a vraiment fait mal. Et mon dernier combat le plus dur a été en août 2015 pour le tournoi Partouche Kickboxing Tour de Kader Marouf, j'ai rencontré Chingiz Allazov, contre lui j'ai vraiment souffert, il est super puissant, il m'avait bien abîmé l’œil (Défaite de Kevin par Ko au troisième round)

 

BELLE ESQUIVE FACE AU REDOUTABLE HIGH KICK DU CHAMPION CHINGIZ ALLAZOV

 

Quels sont les titres que tu as remporté et les adversaires que tu as affronté ?

En 2009, j'ai gagné la ceinture de champion de France classe B. En 2012, en Thaïlande, à Phuket, j'ai gagné la ceinture du stadium de Bangla contre un brésilien. En 2013, j'ai gagné la ceinture BFT à Toulouse contre Jordan Levrat. J'ai combattu pour le tournoi Wicked One à Paris, j'ai battu Nabil Boujenean puis j'ai perdu aux points contre Samy Sana, cela été une belle guerre contre lui, une bonne expérience. En 2015, j'ai remporté le tournoi TK2 à Marseille en - 72 Kg, j'ai battu Aniss Kaabouri et en finale Mohamed Chbabi. En 2015, j'ai fais aussi la finale des championnats de France AFMT en classe A contre Dany Njiba, j'ai perdu aux points. Et j'ai combattu pour la ceinture Golden Fight, j'ai rencontré Aydin Tuncay que j'ai battu aux points, ce fut une belle demi-finale. Ensuite, j'ai perdu aux points en finale contre le thaïlandais Payakdam. Sinon, j'ai battu aussi Mickael Cornubet en 2012, Mickael Françoise à Nantes, Moussa Dembele à Venansault en 2013 et James Benal au mois de mai 2016, au gala Hanuman Fight

 

COMBAT CONTRE JORDAN LEVRAT POUR LA CEINTURE BFT À TOULOUSE

 

  • CEINTURE BFT 2 []
  • CEINTURE BFT 3 []
  • CEINTURE BFT 4 []
  • CEINTURE BFT 5 []
  • CEINTURE BFT 6 []
  • CEINTURE BFT 7 []

 

 

 

VAINQUEUR DU TOURNOI TK2

 

Qu'est ce qui t'a manqué selon toi pour avoir la victoire contre Payakdam ?

C'était un thaïlandais très malin, il a su gérer son combat, mettre ses points. Mais je pense qu'il m'a manqué du ring, pas assez de combat, cela faisait sept mois que je n'étais pas remonté sur le ring. Je crois que cela c'est ressenti, je ne lâchais pas mes coups et ma boxe comme d'habitude. Mon adversaire boxait en Thaïlande, il enchaînait ses combats, et moi malheureusement je ne combattais pas pendant ce temps là, je ne faisais que m’entraîner...

Quels sont les adversaires en France que tu aimerais bien rencontrer aujourd'hui ?

Je suis prêt à affronter les meilleurs de ma catégorie en France

Et en Thaïlande ?

Le champion actuel WPMF, Dejrit Poptheeratham, j'aimerais vraiment le boxer

Tu aimerais le rencontrer pour la ceinture de champion du Monde WPMF ?

Pour l'instant je n'ai pas l'objectif de devenir champion du monde mais si j'ai une opportunité j'irai...

Tu vas bientôt partir plusieurs mois en Thaïlande, tu sais où tu vas aller t’entraîner et quels sont tes objectifs ?

J'ai pris un congé sabbatique avec mon travail, je pars sept mois en Thaïlande pour m’entraîner et j’espère combattre souvent en Thaïlande. Mais au début je vais y aller doucement car lors de mon dernier combat j'ai eu deux côtes cassées et je ne dois pas prendre de coup dessus pendant un mois encore. Je vais aller m’entraîner dans le camp à Kem dans le nord-est, on m'a conseillé d'aller dans ce camp, il y a Yodwicha, Bernung, Apisak et Kem. Je dois rentrer en janvier 2017 en France et j’espère que j'aurais des propositions pour combattre. Je pars en Thaïlande pour progresser et boxer car en France je n'arrive pas à pratiquer correctement mon sport, avec le travail, la fatigue, c'est compliqué. En plus, je n'ai pas spécialement d'opportunité, la saison dernière je n'ai fait que deux combats, c'est insuffisant, c'est pour cela que j'ai pris la décision de partir en Thaïlande pour pouvoir continuer à pratiquer mon sport...

Quel est ton travail ?

Je suis mécanicien avion chez Airbus

Tu arrives à concilier le sport de haut niveau avec ton travail ?

C'est difficile car après une journée de boulot, il faut parfois beaucoup de volonté pour aller à la salle. Je m’entraîne cinq fois par semaine en période normale et en préparation de combat, je m’entraîne tous les jours

Tu veux ajouter quelque chose ?

Merci beaucoup pour l'interview et merci à Siamfightmag pour l'intérêt que vous me témoignez. Je remercie toutes les personnes qui me suivent et m'encouragent, mon club le Royal Boxing ainsi que les organisateurs qui me font confiance. Je remercie Lahcène Brigui de m'avoir fait boxer dans son gala pour la ceinture Golden Fight et les autres organisateurs de m'avoir permis de boxer notamment au Wicked One et au TK2 ce qui m'a ouvert des portes. J’espère aussi trouver des sponsors pour mes futurs combats en France.

Ce séjour de plusieurs mois me fera prendre encore plus d'expérience et j'espère m'ouvrira les portes des plus grandes organisations françaises et mondiales. A mon retour de Thaïlande, j’espère avoir des propositions pour combattre en France car je fais partie des boxeurs qui ne combattent pas assez en France, et j’espère que les grosses organisations comme le Best Of Siam ou la Nuit des Titans penseront à moi, je pense avoir ma place pour boxer dans ces organisations...

Merci beaucoup Kevin pour cette interview et je te souhaite CHOOKDEE pour ton aventure en Thaïlande !


 

Kevin Renahy est un boxeur méritant, un amoureux de la belle boxe, cela se ressent lorsqu'il monte sur le ring, à chacun de ses combats il déploie une belle richesse de techniques pures Muay. C'est aussi un très bon encaisseur, il l'a démontré face à des boxeurs plus puissants que lui. Surnommé "Le Roux", le visage de cet homme du nord a un petit air de ressemblance avec The Diamond lorsque celui-ci était jeune. Kevin Renahy n'a pas la puissance et le punch du légendaire Ramon Dekkers mais comme le hollandais c'est un viking des rings, un guerrier prêt à affronter n'importe quel adversaire.

Aujourd'hui installé en Thaïlande pour sept mois, Kevin vient de remporter son combat pour le camp dans lequel il s’entraîne, le camp de la star Kem. Le 19 juin 2016, au stadium Max Muay Thai à Pattaya, il a fait un super match face au thaïlandais Fahsura Sor Sor Nawat et l'a battu aux points. Fahsura venait de battre en mars le brésilien Jose Neto, en avril l'australien Jay Tonkin et par KO le 29 mai le français Hamza Ridene.

 

KEVIN RENAHY VS FAHSURA SOR SOR NAWAT

 

Kevin Renahy a soif de combats, les promoteurs français et européens devraient plus le sollicité car avec "Le Roux" sur un plateau c'est une belle soirée de Muay Thai assurée !



KEVIN RENAHY

Date de naissance : 25 avril 1988

Surnom de combattant : Le Roux
Poids :
71 Kg
Nombre de combat :
61. 40 victoires. 21 défaites
Titre :
Vainqueur du Tournoi TK2. Champion de France. Champion du Bangla Stadium
Team :
Royal Boxing Toulouse

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium