INTERVIEW DE MOUNIR BOUTI

By Serge TREFEU (2016)

 

 

 

SERGE TREFEU : Bonjour Mounir, comment ça va ?

Ca va très bien, merci

A quel âge tu as commencé la boxe ?

J'ai commencé le Muay Thai à 14 ans avec Guillaume Kerner dans un club qui s'appelle le Kajyn à Bastille sur Paris. J'étais partis accompagner des amis qui allaient s’entraîner dans ce club. Mais une fois sur place, Guillaume m'a dit "soit tu t’entraînes, soit tu rentres chez toi". Donc, j'ai fais mon premier entraînement et j'ai tout de suite accroché, je suis tombé amoureux de ce sport

C'était en quelle année ?

C'était en 1998

Tu avais pratiqué d'autres sports avant la boxe ?

Juste un peu de football mais jamais de sport dans les Art martiaux. En fait, ce qui m'a poussé à faire de la boxe thaï, c'est d'abord parce que j'étais très sec. Je voulais faire un renforcement musculaire avec la pratique de la boxe. Au début, je faisais les deux, le football et la boxe thaï, puis j'ai délaissé le football pour me consacrer uniquement à la boxe thaï

Tu as commencé la compétition rapidement ?

A la base, je ne voulais pas faire de combat, je ne voulais pratiquer qu'en loisir. Mais je m’entraînais sérieusement, j'allais à la salle régulièrement, j'écoutais ce que me disait Guillaume, et au bout de sept mois d’entraînement, il m'a dit "la semaine prochaine tu combats". C'était pour un combat en éducatif, et je lui ai répondu "non je ne veux pas combattre" car cela me faisait un peu peur de faire un combat en compétition. Mais Guillaume a insisté en me disant que j'étais assidu, que j'avais progressé, alors il fallait que j'essaye maintenant les combats pour être plus proche de la réalité. Alors, j'ai fais ce combat pour faire plaisir à Guillaume et je suis tombé sur un adversaire qui avait déjà 15 combats en éducatif. Mais j'ai gagné le combat haut la main et cela m'a fait un déclic, j'ai voulu faire de nouveau des combats en éducatif. Pendant deux ans environ j'ai fais des combats avec les protections, en éducatif, car j'appréhendais un peu les combats sans protection, puis j'ai combattu en classe C, en classe B et en classe A.

 

MOUNIR BOUTI AVEC SON PROFESSEUR DE TOUJOURS GUILLAUME KERNER

 

C'est une bonne école les assauts en éducatif, cela t'a permis d’acquérir une bonne technique ?

Oui une très bonne école, car les coups ne sont pas appuyés, ce qui permet de travailler correctement les techniques de saisie, de projection, d'esquive, tu te concentres uniquement sur la technique. De plus, cela te permet d'avoir une bonne expérience sur le ring, on est un peu comme des "pokémon", plus on fait des combats, plus on est rodé, si tu ne fais pas de combats en compétition, tu ne progresses pas. Si tu ne fais que de l’entraînement, tu stagnes, tu n’évolues pas...

Quel a été le premier titre important que tu as remporté ?

En 2004, j'ai fais les championnats du Monde IFMA en amateur. J'ai remporté la médaille d'Or et le comité m'a donné le trophée du "Meilleur combattant, meilleur technicien" sur les 700 participants. J'étais très fier !

Tu as remporté un titre de champion de France en classe A aussi ?

Oui en 2007 contre le réunionnais Jean-Luc Taristas, c'était un combattant très technique mais j'étais plus longiligne que lui, donc j'ai pu imposer plus facilement ma technique face à lui



CHAMPION DE FRANCE CLASSE A



Quels sont les boxeurs connus que tu as affrontés ?

J'ai rencontré Ronald Chedal (2 victoires), Yetkin Ozkul (Victoire), Xavier Bastard (Victoire), Albert Chey (1 Victoire, 1 défaite), les hollandais Mosab Amrani (Victoire) et El Asrouti (Victoire), Pascal Benmati (Défaite), le thaïlandais Phet Ek Suwanpakdee (Défaite), Adrien Gref (Victoire), Jacob Vanmeenen (Victoire)...



BOUTI CONTRE LE CHAMPION HOLLANDAIS EL ASROUTI (PHOTO PASCAL IGLICKI)

 

BOUTI CONTRE LE CHAMPION THAÏLANDAIS PHET EK (PHOTO PASCAL IGLICKI)



Tu as déjà combattu en Thaïlande ?

Oui, j'ai combattu deux fois au stadium du Ratchadamnoen, une fois au Chaweng stadium à Koh Samui et une fois dans la région de Udon Thani, j'ai gagné mes quatre combats par KO !

Dans quels camps tu t'es entraîné en Thaïlande ?

Guillaume m'avait envoyé au camp Sor Vorapin à Bangkok. Ensuite, je suis partis dans le nord-est à Udon Thani pour m’entraîner dans le camp des champions Nuengtrakarn et Orono, le Por Muang Ubon.

Combien de temps tu es resté en Thaïlande ?

J'ai fais un séjour de quatre mois. J'aurais aimé rester plus longtemps mais comme je suis très famille, mes parents me manquait, mes frères me manquait, pour moi quatre mois déjà cela a été extrêmement long, j'étais content de revenir chez moi. Guillaume voulait que je reste plus longtemps en Thaïlande pour acquérir plus d'expérience mais je n'arrive pas à m'expatrier, c'est trop dur pour moi d’être loin de ma famille...

Combien tu as fais de combats ?

Je totalise 53 combats pour 49 victoires, 3 défaites et un match nul

Quel a été ton combat le plus dur dans ta carrière ?

Tous les combats sont durs mais l'un de mes combats les plus difficiles, je pense que c'est contre Ronald Chedal à Japy. C'était un combat dur, jusqu'au bout du combat cela penchait d'un côté comme de l'autre, c'était comme un combat en Thaïlande qui est très équilibré, jusqu'à la fin tu ne sais pas qui va remporter la victoire, cela a été l'un de mes plus beaux combats contre Chedal !

Ton meilleur souvenir de boxe ?

J'en ai plein mais je pense que les championnats du Monde Amateur est l'un des plus beaux souvenirs, être sur la première marche du podium, voir tous les journalistes, tout le monde autour de toi qui t’applaudit, c'est un grand moment à vivre

Tu étais au sommet lorsque tu as stoppé ta carrière en boxe, pourquoi tu as arrêté, à cause de ton travail ?

Oui c'est vrai que le travail et ma vie familiale me prenait beaucoup de temps. Mais surtout je voyais que dans le monde de la boxe, le monde du Muay Thai particulièrement, il n'y avait pas vraiment de débouchés. Je voyais des grands boxeurs, que je ne citerais pas les noms, ce qu'ils étaient devenus n'était pas très positif, ils n'avaient aucunes reconnaissances financièrement. Quand tu vois ça, cela ne te donne pas envie de continuer ce sport. En Muay Thai, nous avons des petites bourses, on ne sait pas de quoi est fait demain, si jamais tu te blesse gravement, tu deviens handicapé, tu n'as plus rien comme rentrée financière, comment tu fais pour vivre ?

Quel est ton travail ?

Je suis technicien pour les distributeurs d'une grande marque de café, j'interviens dans les brasseries, je fais du contrôle qualité

Cela fait plusieurs années que tu as stoppé ta carrière mais comme on dit "tu peux quitter le Muay mais le Muay ne te quitte pas", tu es de nouveau dans une salle de boxe pour t’entraîner, cela te manquait les entraînements ?

Oui cela me manquait, je suis de retour dans la Kerner Team. Au début, je venais m’entraîner seulement pour le loisir mais maintenant par rapport à ma vie familiale j'ai un peu plus de temps. Donc, je vais m’entraîner plus sérieusement, relancer la machine, je ne vais pas me précipiter comme un jeune fougueux et si jamais au niveau cardio et physique c'est bon, alors pourquoi pas faire encore un ou deux combats, on verra



MOUNIR BOUTI S'ENTRAÎNE COMME A LA BELLE ÉPOQUE, SÉANCE AUX PAOS, SPARRING ET LEÇON AUX PATTES D'OURS AVEC KHRU KERNER

 

  • BOUTI 1 []
  • BOUTI 10 []
  • BOUTI 11 []
  • BOUTI 12 []
  • BOUTI 13 []
  • BOUTI 15 []
  • BOUTI 2 []
  • BOUTI 3 []
  • BOUTI 4 []
  • BOUTI 6 []
  • BOUTI 7 []
  • BOUTI 9 []



Cela fait combien d'années que tu as arrêté la boxe ?

Environ 8 ans, sa fait longtemps...

Le champion Christophe Leveque a fait un beau come back. En 2013, 9 ans après avoir stoppé sa carrière, il est remonté sur le ring au Palais des Sports de Levallois. Est ce que l'on va voir de nouveau Mounir Bouti sur un ring d'un grand gala ?

J’espère, surtout que lorsque Guillaume prépare Sullivan pour ses combats, qu'il l'accompagne sur le ring, je me vois à travers Sullivan, et cela nous fait un pincement au cœur à Guillaume et à moi, ce sont des souvenirs de boxe qui reviennent, cela me donne vraiment envie de remonter sur le ring



SULLIVAN KERNER, MOUNIR BOUTI, GUILLAUME KERNER, KERNER TEAM REPRÉSENTE

 

Ta catégorie avant était en - 60 Kg, aujourd'hui si tu devais boxer tu combattrais dans quelle catégorie ?

Je pense en - 63 Kg

Dans cette catégorie est ce que tu connais les boxeurs que tu pourrais éventuellement affronter ?

Honnêtement non, je suis complètement déconnecté du circuit. Mais Guillaume est plus apte à savoir que moi, on verra si cela se fait quelles sont les propositions

Merci beaucoup Mounir pour cette interview et je te souhaite CHOOKDEE pour ton come back !

Merci Serge c'est gentil

 

 

Mounir Bouti est un pur produit de la Kerner Team, Master Kerner a eu entre ses mains le jeune Bouti à l'état brut, il a façonné son élève jusqu'à en faire un petit diamant du Muay Thai. Mounir Bouti est devenu, dans les années 2000, l'un des meilleurs combattants de sa génération et certainement le meilleur technicien de sa catégorie. Ce jeune surdoué du Muay Thai était destiné à un grand avenir sur les rings internationaux, il aurait certainement remporté le titre suprême s'il n'avait pas stoppé prématurément sa carrière. En 2012, il a fait un mini come back en battant le champion de France Adrien Gref à Lisieux. L'année 2016/2017 verra peut-être le retour de l'enfant prodige des rings...

Mounir Bouti n'a eu que trois défaites dans sa carrière face au redoutable thaïlandais Phet Ek Suwanpakdee (Champion du Stadium TV7, champion du Stadium Omnoi), pour le match revanche contre le grand champion Albert Chey (Champion du Monde, champion d'Europe) et contre le rugueux Pascal Benmati (Champion du Monde) qui est le seul à l'avoir battu par KO. Mounir Bouti était un "Fimeu"(Technicien) exceptionnel qui a battu la crème des champions de sa catégorie tels que Albert Chey (Champion du Monde, champion d'Europe), Yetkin Ozkul (Champion du Monde), Xavier Bastard (Champion du Monde, champion d'Europe), Mosab Amrani (Champion du Monde), El Asrouti (Champion de Hollande), Ronald Chedal (Champion de France), Jacob Vanmeenen (Champion de France) !

 

 

MOUNIR BOUTI

Date de naissance : 24 novembre 1984

Poids : 63 Kg

Hauteur : 1m75

Nombre de combat : 53. 49 victoires. 3 défaites. 1 nul

Titre : Champion de France classe A (2007), Champion du Monde IFMA (2004), champion de France classe B (2005)

Team : KERNER TEAM

 

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium