Interview de Christophe MERTENS par Serge TREFEU (2008)

 

 

Serge TREFEU :  Bonjour Christophe peux tu te présenter à nos lecteurs ?

Christophe MERTENS :  J’ai 24 ans. Environs 35 combats et ça fait 4 ans et demi que je vis en Asie

Aujourd’hui tu vis en Thaïlande  ?

J’ai vécu 2  ans en Thaïlande. Après j’ai bougé au Japon et je suis resté 2 ans et demi là-bas. Et là je reviens en Thaïlande

 Au Japon tu boxais souvent  ?

J’ai fais 5 combats au Japon. J’ai combattu trois champions japonais et là je reboxe le champion actuel du Japon, le 20 avril

En Thaïlande tu as effectué combien de combats  ?

Environs une vingtaine de combats…

Tu as débuté le muay thai à quel âge  ?

A 16 ans au club Muay Thai France dans le 5ème à Paris. Après j’ai été au Phénix dans le 13ème avec Hassan Gaye et Brice HOARAU

Au club Phénix, tu t’entraînais avec qui  ?

Je tournais avec tout les gars du club, comme Farid Villaume, Karim Saada…

Combien as-tu fais de combats en France  ?

Une quinzaine de combats en classe C. Mon premier combat en classe A, je l’ai fais au Cambodge.

Tu n’a pas eu l’occasion de faire les championnats de France en classe B ou A  ?

Non, parce qu’il faut rester tout une année en France et comme je suis venu en Thaïlande, je combat direct en classe A ici…

Ou as-tu boxé en Thaïlande ?

J’ai déjà boxé deux fois au Stadium du Radja avec deux victoires. Aussi au stadium de Phuket et un peu partout dans les provinces

Tu as boxé quel nom ici ?

Un jeune qui monte qui s’appelle Luangnitnoi et aussi Yoksaksit…

Dans quelle catégorie tu combats ?

Je boxe en Thaïlande et au Japon en 140 lbs (66 Kg)

Comment as-tu découvert le muay thai ?

Je regardais les combats de Sari et Nikiema sur Canal + et j’ai kiffé direct le muay !

Tu as été dans un club et tu as poussé la porte pour voir  ?

J’avais déjà été voir avant mais je n’avais pas tellement accroché. Mais quand j’ai vu les combats sur Canal +, là ça m’a vraiment emballé !

Tu te souviens de ton premier combat ?

Oui bien sur. C’était à la salle Japy (10ème Ar. Paris) C’était pour le championnat d’Ile de France. Il y avait deux combats dans la journée. J’ai gagné les deux matches aux points…

Tu as quel style de boxe ?

Je suis plutôt fimeuu (technicien)

Quand tu es venu en Thaïlande, tu es allé dans quel camp ?

Depuis que je suis venu en Thaïlande et au Japon, je n’ai jamais vraiment eu quelqu’un derrière moi. Je me suis un peu entraîné tout seul. Pour se poser dans un camp en Thaïlande ce n’est pas si facile que ça. Avant que les thaïs prennent soins de toi, il faut rester plusieurs années et encore tu n’es même pas sûr…

Est-ce que tu viens souvent au Jocky Gym ?

Oui. J’allais aussi à l’université à Bangkok. Et là-bas j’allais dans un autre camp à Bangna. Au Jocky, j’y suis allé régulièrement pendant un an. Ils m’apprenaient des trucs mais ils ne me préparaient pas vraiment pour des combats…

Tu ne combattais pas pour le camp du Jocky ?

Si, j’ai déjà boxé pour Somat (propriétaire du Jocky), le prometteur du camp, au Cambodge et à Phuket

Tu n’as pas essayé d’autres camps en Thaïlande ?

Non, je me sens bien au Jocky, c’est comme une famille. Quand je suis revenu, Pipa (entraîneur en chef) m’a bien préparé pour mon combat au stadium du Radja et j’ai gagné…

Pourquoi as-tu été t’installé si longtemps au Japon ?

Déjà j’étais intéressé pour découvrir la culture japonaise. Ensuite, j’ai pensé que c’était plus facile d’avoir un sponsor car la boxe pieds et poings est bien développée là-bas.  Mais en fait quand tu n’es pas japonais, tu ne peux pas avoir les mêmes choses qu’eux. Mais si tu es sérieux, pour combattre il n’y a aucun problème. Par contre c’est plus dur de s’intégrer quand Thaïlande, il n’y a pas d’étranger là-bas…

Au niveau des bourses au Japon c’est mieux payé quand Thaïlande  ?

Non pas trop en fait, c’est des bourses entre 700 et 1000 euros et le coût de la vie au Japon est très élevé. En Thaïlande le coût de la vie est très bas…

Tu préfères boxer au Japon ou en Thaïlande ?

Je préfère mille fois boxer en Thaïlande, déjà au Japon, il n’y a pas de ram muay. Avec les supporters il n’y a aucune ambiance. Quand tu boxes au Radja, ça n’a rien à voir…

Le muay thai pratiqué au Japon est différent de celui en Thaïlande ?

Le muay thai, ils l’appellent « kick boxing » mais ils rajoutent les coups de coudes et coups de genoux. Mais pour les corps à corps au bout de trois secondes, ils arrêtent, donc il n’y a jamais de corps à corps. De plus qu’en tu boxes, il n’y a pas de musique et il n’y a pas vraiment d’encouragement…

La culture thaïlandaise t’intéresse  ?

Oui, moi je suis bouddhiste pratiquant et la culture thaï ça m’intéresse. Je suis comme chez moi ici…

Parles tu couramment le thaï  ?

Oui, j’arrive à le lire aussi pour écrire c’est un peu plus difficile

Tu connais la culture des tatouages thaïs, ça t’intéresse aussi ?

Ca m’intéresse mais je ne le ferais pas car il faut respecter le truc à 100 %. Pour faire comme beaucoup de gens qui ne respecteront pas à 100 %, ça ne m’intéresse pas…

Connais tu beaucoup de boxeurs français ?

Oui, je connais beaucoup de monde en France. Comme la plupart des nakmuay de haut niveau vient boxer en Thaïlande, j’en rencontre souvent ici

Tu as déjà boxé pour la fête du Roi à Bangkok ?

Non jamais

En Thaïlande c’est qui ton promoteur ?

Il y en a plusieurs. Avant quand j’étais au Japon mon club travaillait avec le camp Chuwatana de Bangkok. Leur promoteur s’appelait Amnoï. Maintenant au Jocky ce sera sûrement Somat mais je boxerais avec celui qui me fera boxer…

Quelle est ton ambition en Thaïlande, affronter des noms et gagner une ceinture d’un stadium ?

Pour faire une ceinture faut déjà avoir la chance qu’on te la propose. D’abords rencontrer des mecs connus, des têtes d’affiches, faire de beaux combats…

Actuellement c’est qui le N° 1 dans ta catégorie ?

Au Lumpinee c’est Yodseanklai. Au Radja c’est Chaowalit qui est ici au Jocky

Yodseanklai tu aimerais bien l’affronter ?

Oui mais pas maintenant. Il faut que je fasse encore beaucoup de combats avant…

Merci beaucoup et Chook Dee pour tes combats ?

Merci à toi

 

CHRISTOPHE MERTENS

Date de naissance : 17/06/1983

Poids : 66 Kg

Nombre de combat : 35 combats. 20 victoires. 3 nuls. 8 victoires par K.O.

Titre : Champion de France classe C 2001. Champion d’Ile de France classe C 2000. Vainqueur du Champion cambodgien Phul Phally au S1 World Championship 2006.

Signe particulier : Parle couramment le thaïlandais et le japonais.

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium