Interview de GREGORY CHOPLIN par Serge TREFEU (2011)

 

 

Serge TREFEU : Bonjour Grégory et merci pour l’interview, tu as grandi dans quel quartier et comment as-tu découvert la boxe ?

GREGORY CHOPLIN : J’ai grandis dans un quartier proche du centre ville de Saint-Denis, la boxe thai y était assez populaire dans la mesure où pas mal de grands clubs et de champions étaient dans les alentours, il y avait d’ailleurs plusieurs pratiquant dans mon quartier dont un champion de France. La première fois que j’ai mis des gants de boxe, c’était lors d’entraînement  « clandestins » improvisé par les grands du quartier dans les sous-sols…

Tu as commencé directement par la boxe thai, tu avais quel âge ?

J’ai toujours été très sportif et je suis arrivé à la boxe thai à l’âge de 13 ans après avoir pratiqué plusieurs disciplines dont la natation et le football (à un bon niveau). En suivant mon grand frère dans une salle de boxe j’ai eu « le coup de foudre » et j’ai arrêté le foot en pleine saison…

Dans quel club tu as débuté, quels étaient les champions qui s’entraînaient ?

J’ai eu la chance de commencer au Nemrod l’un des clubs mythique du muay français, beaucoup de champions s’y entraînaient avec tous le même point commun : une belle technique. Dany Bill était la locomotive. Pour moi j’étais au Barça !

Comment s’appelait ton premier entraîneur et comment ce sont passé tes premiers entraînements en boxe, est ce que tu as rapidement combattu ?

Mon premier entraîneur s’appelait Omar Benamar, un très grand technicien qui nous apprenait continuellement de nouvelles techniques. Je me souviens encore de mon premier entraînement, j’ai fait croire que je m’étais déjà entraîné plusieurs mois dans une autre salle pour dissuader ceux qui voulaient « se taper » le petit nouveau (rire).  J’ai boxé en interclubs à Nanterre environ 6 mois plus tard, j’avais gagné sur arrêt de l’arbitre. Le lendemain je bombais le torse à l’école comme si j’étais passé à la télé…

Dans quelle catégorie tu as fais tes premiers combats, tu as un bon souvenir de ces fights ?

Mes premiers combats ce sont effectués en -52 Kg, je goûtais déjà au joie du régime…

Est-ce qu’il y a des champions qui t’ont influencé dans ta boxe lorsque tu as démarré ta carrière ?

Je rêvais d’avoir le style et l’élégance de Dany Bill, la puissance de Dekkers, la technique de Skarbowski, la maitrise de Samart Payakaroon et les low kick de Rob Kaman, rien que ça !

Aujourd’hui tu es au Derek, un club mythique qui a sorti de très grand champions, tu connaissais la réputation de ce club avant d’y venir, et depuis combien de temps tu t’entraines au Derek ?

Bien sur je connaissais la réputation du Derek et des grands boxeurs qui en étaient sortis, j’ai tout de suite été super bien accueillie et ça fait maintenant 5 ans que j’ai la fierté de porter les couleurs du club

Quels sont tes partenaire d’entraînements au Derek, parle nous aussi de ton coach de maintenant ?

Beaucoup de boxeurs passent régulièrement au Derek  en plus des boxeurs déjà du club, on a pas mal de jeunes boxeurs doués tel que Baghdad Karbouchi, Youcef Sid et l’équipe de classe A se compose de Totof, Steeve Zaidi, Raouf Beliouz, Ahmed Hassan, Wendy Annonay, Karim Bezou, Cheick Sidibé et moi…

La première fois que j’ai vu Léon « PAP » Mendy c’était à CANAL+ dans le coin de Joël César pendant le fight Cesar vs Bill (combat que j’ai regardé au moins 50 fois à l’époque) et il dégageait quelque chose de puissant, aujourd’hui 15 ans après, dans mon coin je sens cette même puissance à mes côtés, l’esprit familial règne au Derek !

Tu t’entraînes combien de fois par semaine, quel est ton métier et arrives tu à le concilier avec le sport de haut niveau ?

Je m’accorde en période de préparation 1 à 2 jours de repos par semaine, et je m’entraine une à deux fois par jour, la boxe est ma priorité pour le moment et j’ai la chance d’avoir d’autres fonctions qui s’adaptent à mon mode de vie…

Tu combats souvent à l’étranger, tu penses qu’en France lorsque l’on atteint le haut niveau il n’y a pas assez de grands galas pour pouvoir combattre toute l’année ?

Je boxe là ou on m’appelle, avoir l’opportunité de boxer à l’étranger est bien sur un avantage, boxer devant 8000 ou 9000 personnes, c’est un kiffe. Je pense qu’en France ça prend du temps mais on évolue dans le bon sens. Il y a de plus en plus de belles organisations

En Hollande par exemple, tu combats régulièrement là-bas, notamment dans la superbe organisation « It’s Show Time », quelle grande différence il y a pour toi entre les organisations hollandaises et les galas en France ?

En Hollande, la boxe thai a une autre image que celle qu’elle a en France. En France on est un peu mis à l’écart (ex : rare sont les articles et reportages sur la boxe thai dans les médias…) et on a une image plutôt négative qui nous colle à la peau (bien que je trouve que ça commence à s’améliorer… merci au MMA qui a pris le relais). Là-bas c’est tout autre chose, c’est un sport comme les autres, les choses sont faites pour que le publique s’y intéresse, il vient donc plus nombreux et plus diversifié, les sponsors ont plus d’intérêt à jouer le jeu. Il y a donc plus de moyens. Tout y est plus professionnel !

Tu es l’un des rares français à combattre souvent dans les grandes soirées hollandaises, les hollandais aiment ton style, tu es fière en tant que champion français de t’imposer au pays Roi de la boxe pieds et poing ?

Bien sûr, c’est une petite fierté, je suis le seul français à avoir signé un contrat professionnel (de 5 ans) avec l’organisation « It’s Showtime ». Peu de boxeur français sont connus là-bas, et le fait d’être parmi les boxeurs français les plus connus en Hollande, d’avoir comme camarade des mecs comme Tyrone Spong, Gago Drago, Andy Souwer, je trouve ça cool…

Les hollandais sont plus friands de combat en règle K1 quand boxe thai, lorsque tu combats en Hollande c’est plus en règle K1 ou en Full Muay Thai ?

En K1 rules

Dans quelle discipline tu préfères boxer en Muay ou en K1 ?

Je suis un pur produit du Muay thai français

Est-ce que tu combats aussi dans d’autres disciplines comme le Kick Boxing ou le Full Contact ?

J’ai boxé 3, 4 fois en Kick, je préfère de loin la boxe thai, jamais en Full…

Ta catégorie de poids est 74 Kg-75 Kg mais aimerais tu descendre de catégorie pour aller affronter les ténors du K1 Max au Japon, par exemple ?

J’aimerai bien descendre à 70 kg et me frotter à eux, certains me disent que je n’y arriverai jamais en forme, d’autre me disent le contraire. En attendant je boxe maintenant en dessous de 73 kg et je me sens à l’aise à ce poids. Si j’ai vraiment une grosse proposition sérieuse, je suis sur que je peux y arriver. Mon regret avec «It’s Showtime » c’est qu’il n’y a pas eu plus tôt une catégorie intermédiaire entre 70 et 77 kg mais ce n’est pas trop tard (ils viennent d’ouvrir la catégorie -73 kg)…

Jusqu’à maintenant tu as effectué combien de combats, combien tu as de victoire, de défaites ?

Mon palmarès est composé de 53 combats Pro, j’ai 5 défaites et le reste de victoires

Tu as beaucoup de victoire remportée par KO ?

J’ai un peu plus de 20 victoires par K.O

Quelles sont les titres que tu as remportés ?

Champion de France en 2004, Champion du monde WPKL en 2006 contre Vincent Vielvoye, Champion du monde WFCA en 2007 contre Jan De Keyser

Tu as rencontrés et souvent battus les meilleurs de ta catégorie, commençons par Yohan Lidon que tu as rencontré je crois deux fois, que penses tu de lui et des tes combats contre lui ?

C’est un boxeur complet, j’ai du respect pour la carrière qu’il fait, j’ai su comment le boxer pour gagner lors de nos deux rencontres

Contre Jonathan Camara ?

Camara, le combat était attendus par beaucoup depuis longtemps, il est très doué, ça shootais !

Face à Moussa Konaté ?

Moussa Konaté, c’est un grand champion, son style est gênant…

Ton fight contre Cedric Muller ?

Cedric Muller, je respect son parcours, un guerrier, le combat avait un faux rythme, le médecin l’arrête sur blessure aux troisième rounds

Contre le champion Russe Dimitry Shakuta ?

Dimitry Shakuta, c’est un malin dans sa boxe, frustré, nos deux combats avaient beaucoup d’enjeux. En final du tournoi « It’s Showtime Trophy » en 2008 et plus récemment pour la ceinture « It’s Showtime » on lui donne la victoire deux fois alors que la décision n’était pas évidente (surtout sur le deuxième fight)…

Ta rencontre contre le brésilien Cosmo Alexandre ?

Mon combat contre Cosmo est l’autre déception de ma carrière, je perds dans l’extra round alors que j’avais nettement fait la différence pendant le fight, l’extra round n’avait pas lieu d’être. Ce combat devait m’ouvrir les portes de l’Arena d’Amsterdam….

Face au champion hollandais Aalviar Lima ?

Lima, un guerrier qui ne connaît pas la marche arrière, il ne m’a jamais mis en danger mais je peux dire qu’il est puissant !

Est-ce qu’il y a un champion que tu aimerais affronter ou retrouver en particulier ?

J’aime les challenges dès l’instant ou toutes les conditions sont réunies, je suis prêt à boxer tout les meilleurs de 72,5 à 75 Kg, pas de noms en particulier

Tu as déjà combattu des boxeurs thaïlandais ?

Les combats dans les bars de Pattaya ça compte ? (Rire) J’ai plusieurs fois boxé des thai et ça m’a plutôt bien réussi, je comptabilise une seul défaite contre un thaï. Le combat est en général plus propre et plus intéressant techniquement, j’aime bien

En quelle année tu es allé pour la première fois en Thaïlande ?

En 1998 en vacances

Dans quel camp tu t’entraînais en Thaïlande ?

Le dernier que j’ai fréquenté est le « Superpro Samui »

Quel souvenir tu retiens de ta participation à l’émission « It’s Show Time Reality » qui avait lieu sur l’ile de Koh Samui ?

Une cicatrice sous l’œil (Rire), je trouvais marrant le fait que l’on puisse dormir, mangé, vivre avec son futur adversaire, cela donne une autre image de la boxe, en dehors du ring on peut être amical mais ça n’empêche pas de se faire une belle guerre au combat. C’était une super belle expérience enrichissante autant au niveau de la boxe que sur le plan humain, j’y ai rencontré des bons gars avec qui je suis toujours pote…

Dans ta catégorie le meilleurs boxeur thaïlandais est Yodsenklai penses tu le rencontrer un jour ?

J’aimerai bien le rencontrer, je pense pouvoir le battre, ça devait se faire l’année dernière, ça a finalement été annulé, on me l’a proposé de nouveau pour mai 2011 mais je suis déjà engagé pour un combat à Las Vegas la même date. Certain bruit de couloirs me laisse penser que cela se fera courant 2011…

Quel a été jusqu’à maintenant ton plus dur combat ?

Le deuxième combat contre Shakuta, il me fracture le sternum (avec l’impression que mon corps se brise en mille morceaux) à la fin du troisième round malgré la souffrance je continue à avancer et marquer mes points jusqu’au gong final. Le guépard n’a rien lâché mais c’était affreux !

Ton meilleur souvenir de boxe ?

Ma premier ceinture mondiale en Avril 2006 en Hollande, je suis arrivé là-bas en tant qu’outsider, je voyais les gens me regarder avec de la pitié genre «  le pauvre c’est lui la victime d’aujourd’hui ». Je fais un super combat que j’abrège avant la limite. Après, les regards avaient changés, tout le monde venaient faire des photos avec moi. Pleins d’amis avaient fait le déplacement. On a fêté ma victoire tous ensemble !

Et le pire ?

Le combat contre Cosmo, cette sensation d’injustice, plus le fait de finir la soirée sur le bloc opératoire…

As-tu une petite anecdote à nous raconter qui t’ais arrivé durant un combat ou un entraînement ?

Une fois, 10 minutes avant le début d’un fight, je m’aperçois que mon protège dent a disparu ! J’ai pris celui d’un pote et j’ai passé le combat concentré à essayer de le garder dans la bouche, depuis j’emmène toujours deux protège dents…

Tes low kicks sont terriblement efficaces, c’est une technique que tu travailles tout particulièrement à la salle ?

J’essaye avant tout d’être le plus complet possible

Ton anglaise est aussi redoutable, est ce que tu as déjà combattu en anglaise ?

Oui j’ai effectué une dizaine de combats de boxe anglaise en amateur, j’avais la possibilité de continuer et passer Pro mais j’ai préféré me concentrer sur la boxe thaï plutôt que de courir deux lièvres à la fois…

Tu aimes combattre avec les coups de coudes ?

J’aime bien, ça pimente le fight

Quels sont tes points forts selon toi ?

Je m’adapte bien en général à mes adversaires

Et tes points faibles que tu aimerais plus travailler ?

J’ai parfois le sang un peu trop chaud et je m’emporte un peu

Quels sont tes prochains combats ?

Les combats sûr  (plusieurs autres sont en pourparler) pour l’instant auront lieu le 23 Avril à Persan (95), le 7 mai au fight Zone de Lyon et plus tard dans le mois de Mai à Las Vegas, une chose est sûr, l’année va être chargée. Contactez moi ou mon agent Medhi Tellas pour toute proposition…

Tes projets pour l’année 2011 ?

Un maximum de beaux combats avec pourquoi pas une belle ceinture à la clé et le développement du camp d’entrainement que j’ai monté avec mon ami Rémy Bonnel aux Etats-Unis

Tu es originaire de la Côte d’Ivoire, retournes tu parfois là-bas, et est ce que les ivoiriens connaissent la boxe thai ?

Oui j’y retourne le plus souvent possible, j’ai beaucoup de famille là-bas et on y passe de bons moments. Je regrette que la situation politique soit telle qu’elle est car la Côte d’Ivoire est vraiment un pays fabuleux. Au niveau de la boxe thaï, il y a une fédération, des clubs, la boxe thaï plaît en Côte d’Ivoire mais ce n’est pas développé…

Tu veux ajouter quelques choses ?

Un grand merci à tous les gens autour de moi qui m’encourage, m’aide et me supporte. Dieu vous bénisse !

Merci beaucoup pour cette interview et CHOOKDEE pour tes fights !

Merci à toi, bonne continuation

 

Gregory Choplin dit « Le Jaguar » a une boxe féline, complète et technique. La liste des grands champions qu’il a battus ne cesse de s’allonger, Lidon, Konaté, Camara, Lima, Muller, Vielvoye, sont tous tombés sous les griffes du « Jaguar ». Il fait parti actuellement des meilleurs mondiaux dans sa catégorie. Sa belle boxe a séduit les promoteurs hollandais  et c’est l’un des rares combattants français à boxer souvent en Hollande dans les grands shows. Gregory Choplin devrait sûrement  affronter le redoutable Yodseanklai en 2011, « Le Jaguar » à toutes les armes pour être le premier français à terrasser la terreur thaïlandaise…

 

GREGORY CHOPLIN

Poids : 72,5-75kg

Taille : 1,84m

Nombre de combat : 53. 48 victoires (20 KO). 5 défaites

Titre : Champion du monde WFCA (2007). Champion du monde WPKL (2006).  Champion de France (2004)

Team : DEREK BOXING

 

249221_2086629887202_1288818012_2549259_914458_n
44380_427679798076_705543076_4887339_1852668_n []
45222_427680043076_705543076_4887349_2761022_n []
7716_1232469853735_1288818012_686969_1396440_n
7716_1232469893736_1288818012_686970_6180245_n
7716_1232484054090_1288818012_686999_5142668_n
7716_1232484134092_1288818012_687001_1906373_n
7716_1232494134342_1288818012_687064_8304912_n
7716_1232494174343_1288818012_687065_7687900_n
7716_1232494294346_1288818012_687068_2979085_n
choplin1 []
Gregori_choplin
n1288818012_200234_7342
n1288818012_220470_9174
01/14 
start stop bwd fwd

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium