Interview de ANTHONY FIORELLI dit TONY par Serge TREFEU (2006)

 

Serge TREFEU : Bonjour Tony, ça va tu as la forme ?

Anthony FIORELLI : Oui, super forme

Tu es en Thaïlande depuis combien de temps ?

Depuis bientôt 3 mois. Et c’est la troisième fois que je viens en Thaïlande.

Tu t’entraîne où et dans quel camp ?

Au camp Jocky Gym (camp de SKARBOWSKY) dans le quartier de Bang Pho à Bangkok

Comment se passe l’entraînement au Jocky ?

Cela se passe très bien, je m’entraîne tout les jours. Les entraîneurs du Jocky sont contents de moi. Le matin, j’arrive toujours dans les premiers et ça les entraîneurs l’apprécient. Ils voient que je suis motivé…

Tu as un entraîneur en particulier ?

Oui. C’est PINA (ancien champion)

Il te montre souvent des techniques ?

Oui, un peu mais je pense qu’il faudra plus de temps pour qu’ils me dévoilent leurs secrets du Muay Thai...

Comment se passe ton entraînement ?

Le matin levé à 6 heures. Je fais 1 heure de footing. Après, je vais au camp et je fais 1h30 de shadow, musculation et étirement. Je fais tout ça à jeun, je ne mange que vers 10h30. Vers 11h, je rentre à mon appartement prendre une douche puis je mange dans la rue. Ensuite, je fais une sieste d’environs 2 heures chez moi. A 15h30, je refais un nouveau footing d’environ une demi-heure. Arriver au camp, s’il y a Jean (Skarbowsky), j’attaque parfois directement un petit sparring de quelques rounds avec lui. Très intense car il est plus lourd que moi. Ensuite séance au sac, série de middle, genoux, travail des poings. Puis mon entraîneur me prend au Pao pour plusieurs rounds. 2 ou 3 rounds en temps normal et 4 ou 5 à la veille de combat. Je finis l’entraînement par une demi-heure de corps à corps en tournant avec les thaïs. Parfois, je rajoute un footing avec des sprints, c’est bon pour le cardio. Pour terminer, je fais un peu de musculation et beaucoup de série d’abdominaux

Tu dors dans le camp ou à l’extérieur ?

Je loue une chambre pour pas cher à cinq minutes à pied du camp

Tu ne paye rien au camp ?

Non, je paye rien au camp, je me suis arrangé avec mon entraîneur, je lui donne un peu d’argent de temps en temps. Je boxe pour le camp. Comme je reste longtemps ici, je ne paye pas tout les jours comme certains étrangers qui viennent de temps en temps...

Justement y-a-t-il beaucoup d’étranger qui s’entraînent au Jocky ?

Très peu, je n’en vois pas depuis 3 mois. Je suis le seul avec Jean

Dans combien de camps est tu allé depuis que tu viens en Thaïlande ?

4 camps. Lors des précédents voyages j’ai été au Kiet Ban Chong (Bangkok, Bang Sue), au Sityotong (Pattaya) et un peu au Sor Vorapine (Bangkok, Kao San Road). Mais depuis 3 mois c’est au Jocky que je me sens le mieux

Combien as tu fais de combat depuis que tu es arrivé ?

2 combats au stadium de Koh Samui. Une victoire et une défaite aux points contre le champion du stadium de Koh Samui (ceinture en jeux). Je combats la semaine prochaine à Phuket et normalement en mars au stadium du Radja à Bangkok. Cela me fait un combat par mois

Le nombre de tes combats s’élève à combien ?

10 combats dont 4 en Thaïlande (février 2006). (5 combats de plus jusqu’à aujourd’hui septembre 2006)

Tu compte rester longtemps en Thaïlande ?

Le plus longtemps possible mais pas finir mes jours ici...

Tu ne veux pas revenir boxer en France ?

Oui, si j’ai une opportunité. Il faut que je me fasse un nom...

Comment se passe tes journées en Thaïlande ?

Quand je n’ai pas de combats prévu, je m’occupe de garder la forme. Je vais voir des amis qui sont dans un autre camp. Je me balade un peu dans Bangkok. Je discute avec les gens de mon quartier. Cela me permet d’apprendre la langue locale...

Est ce que tu te sens bien dans le quartier ou tu habite ?

Oui, de mieux en mieux. Les gens commencent à me connaître, ils sont gentils avec moi. Quand je rentre de l’entraînement je passe devant une petite maison ou vit une famille, la femme ouvre souvent ses volets et discute avec moi, elle me donne même parfois des plats qu’elle a préparé, vraiment très sympa. Par contre, une fois que je rentrais de l’entraînement le soir, j’ai fais une rencontre pas trop sympathique. Je dois longer un klong (petit canal) pour aller à mon appartement. Je marchais tranquillement quand un énorme serpent de 2 ou 3 mètres au moins est passé près de moi, il nageait dans le klong tout doucement...

Tony merci et chook dee pour ton combat...

 

Tony a malheureusement perdu son combat au stadium de Phuket mais il n’a pas démérité. Avançant sans cesse sur son adversaire il a perdu de peu aux points. Son adversaire était un fimuu (technicien) qui avait déjà 45 combats à son actif. Tony, c’était seulement son 11 ème combat. Il lui manque de l’expérience mais avec la volonté qu’il a, il va vite progresser. Encore bravo Tony...

Parmi ses faits d’armes Tony a été champion de Pattaya, victoire par Ko et a déjà boxé 2 fois au Radja Stadium, temple mythique du Muay Thaï...

A noter que Tony ne s’entraîne plus au Jocky Gym aujourd’hui mais dans un petit camp au nord de Bangkok, inconnus des étrangers, le Kiatprapat Gym. Il est d’ailleurs l’unique Farang à boxer pour ce camp. Revenu aujourd’hui en France, il boxe pour le club Tago Gym de Toulouse. Dernier combat en France en décembre 2006 contre le champion d’Europe de boxe thai des - 57 Kg Albert CHEY à Bordeaux. Défaites aux points.

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium