Interview d’ANDRÉ RICHARD-NAM

par Serge TREFEU (2015)

 

 

 

Serge TREFEU : Bonjour André, tu vas bien, en forme ?

ANDRÉ RICHARD-NAM : Bonjour Serge, oui ça va très bien en plein forme !

Quel age as tu aujourd'hui ?

Je vais sur mes 55 ans au mois de juin...

Tu t’entraîne encore, tu as toujours le virus du Muay ?

Oui toujours aussi passionné mais maintenant ce sont les artères qui ne suivent plus trop avec l'age (Rire)

À 55 ANS, ANDRÉ S'ENTRAINE COMME UN PETIT JEUNE DE 20 ANS !

Lorsque tu vas en Thaïlande tu vas t’entraîner où ?

Alors, je me suis entraîné chez Stéphane Nikiéma à Pattaya et là je suis allé dans le camp à Youssef Boughanem qui m'a ouvert ses portes, voilà...

STÉPHANE NIKIEMA ET ANDRÉ RICHARD-NAM, DEUX IMMENSES CHAMPIONS !

ANDRÉ CHEZ MASTER NIKIEMA AVEC LE LÉGENDAIRE CHANGPUEK KIATSONGKRIT !

NASH ULAR, YOUSSEF BOUGHANEM, ANDRÉ RICHARD-NAM, MEHDI ZATOUT !

Tu fais partie des anciens, des pionniers de la boxe thai en France, comment tu as découvert ce sport ?

J'ai d'abord commencé par le karaté avec Gabriel Lamy à Carrières-sur-Seine, le beau-frère de Roger Paschy, c'était la grande époque de Bruce Lee, il y avait un engouement incroyable pour le karaté. Puis, Roger Paschy à développé la boxe thai en France et son beau-frère Gabriel a fait exactement la même chose de son côté, ensuite il a repris le club de Roger Paschy, c'était en 1977...

LE LAMY GYM DE LA BELLE ÉPOQUE AVEC OUADHI HASSEN, ANDRÉ RICHARD-NAM, BRUNO BENLABED, GABRIEL LAMY, SAM BERRANDOU, LE PETIT FRÈRE DE DJAMEL BERRANDOU, RESKI KELHADI, DJAMEL BERRANDOU !

BRUNO BENLABED, GABRIEL LAMY, ANDRÉ RICHARD-NAM !

A quel age tu as fais tes premiers combats ?

Vers l'age de 17 ans, c'était en inter-club et mon premier combat important a été à la salle Wagram dans un gala de Roger Paschy en 1979, en classe B contre le laotien Xunebane qui est à Lyon maintenant. Nous avons fait un match nul et je m'en rappellerai toujours de ce combat car c'est le premier combat où j'avais « morflé » autant à la cuisse, il m'avait broyé la cuisse !

C'était les débuts de la boxe thai, il y avait déjà les saisies et le corps à corps ?

Oui il y avait les saisies mais on ne faisait pas trop de corps à corps...

Tu as enchaîné les combats ensuite ?

Non pas vraiment car j'étais trop pris par mon travail, je travaillais dans le commerce et je pensais d'abord à faire de l'argent, et je sortais beaucoup, donc je m’entraînais pas sérieusement...

Ensuite tu as fais une belle carrière car tu as fais beaucoup de combats je crois, combien tu as fais de combat ?

Oui après j'étais plus sérieux, j'ai fais 82 combats !

Tu as combattu en Thaïlande ?

Oui j'ai combattu d'abord un peu comme tout le monde dans les petits galas puis j'ai fais deux combats au stadium du Ratchadamnoen !

C'était en quelle année ?

En 1986 et en 1987 !

C'était des boxeurs classés que tu as affronté au Radja ?

Le premier combat que j'ai gagné, c'était un boxeur très bon mais pas classé, le deuxième combat j'ai perdu par abandon au quatrième round car j'ai eu les ligaments déchirés du genou gauche, et le thaïlandais que j'ai affronté est devenu champion du Radja six mois après notre combat !

Tu n'as pas voulu faire d'autres combats en Thaïlande ?

Non car ma carrière pour « 3000 bahts » elle n'était pas forcément en Thaïlande alors j'ai pas voulu jouer les héros...

Tu as été l'un des premiers français a rencontrer le grand champion hollandais Ramon Dekkers, raconte nous comment cela c'est passé ?

Oui le premier c'est Khaled Hedbieb, ensuite c'est moi. A cette époque j'étais en Thaïlande entrain de m’entraîner, je venais de soigner ma blessure au genou au laser, j'étais en forme. De retour de Thaïlande, j'ai fais un championnat d'Europe contre l'anglais Kevin Morris (Champion d'Europe) qui était champion d’Angleterre, que j'ai battu. Puis, cinq jours après mon combat contre Morris je suis allé à Valencienne dans le nord pour accompagner Bruno Benlabed qui devait rencontrer Ramon Dekkers. Mais Bruno avait un kilo en trop je crois, et comme il était réputé la team de Dekkers a refusé le combat. Pourtant, Dekkers était invaincu, c'était son vingtième ou vingt-deuxième combats et il a refusé le combat. Alors, José Hernandez, l'organisateur de la soirée, il est venu « pleurer » pour nous dire que c'était son combat vedette qu'il fallait absolument qu'il le fasse, qu'il ne fallait pas qu'on le laisse tomber, alors il m'a proposé de rencontrer Dekkers, de remplacer Bruno. Voila, j'étais venu cinq jours après mon championnat d'Europe pour coaché mes amis et je me retrouve à combattre Dekkers « au pied levé ». Et j'ai gagné mon combat contre lui !

Vous vous êtes affronté deux fois encore ensuite ?

Oui il a prit sa revanche un an après, il m'a battu, en 1988, à Amsterdam (Championnat d'Europe). Et en 1989, j'ai voulu prendre ma revanche mais j'avais eu plusieurs blessures dû à trop de combats d'affilés, Dekkers m'a battu par arrêt de l'arbitre au cinquième round à la salle Coubertin, à Paris...

DEKKERS CONTRE RICHARD-NAM, TROIS COMBATS D'ANTHOLOGIES !

Cela été l'un de tes combats les plus durs face à Dekkers ?

Contre Dekkers c'était dur mais ce n'étais pas le plus dur que j'ai affronté, contre Xunebane par exemple qui m'a brisé les jambes c'était beaucoup plus dur  !

Avec Soudareth aussi, la première fois je l'ai battu et pour la revanche à Japy, au deuxième round, il a vu que j'avais mal à la jambe, et à cette époque je boxais trop souvent, et il a vu que j'étais blessé à la cuisse, il m'a brisé la jambe en low kick et ma jambe elle n'a pas tenue !

C'était pourtant l'une de tes spécialités de « briser les jambes » avec tes terribles low kicks, on se souvient tous de ton combat contre le grand champion Kamel Chouaref dans lequel tu lui avais « brisé » les jambes, tu te rappelles de ce combat ?

Oui c'était pour le championnat de France de Kick Boxing, et je le félicite car c'était une chance pour lui et il a su la saisir, il a fait un beau combat (Victoire de Chouaref aux points) !

Tu aimais beaucoup cette technique, les low kick ?

Oui je me sentais fort sur cette technique mais j'ai un peu négligé les autres techniques comme le corps à corps et les techniques avec les poings, pourtant je n'étais pas mauvais en anglaise...

Quels sont les titres que tu as remporté ?

J'ai gagné une ceinture de champion d'Europe en boxe thai, une ceinture de champion de France en boxe thai et une ceinture de champion de France en Kick Boxing !

ANDRÉ RICHARD-NAM A LAMINÉ LE CHAMPION KEVIN MORRIS AVEC SES COUPS DE GENOUX MEURTRIERS POUR LA CEINTURE DE CHAMPION D'EUROPE ! (PHOTO PASCAL IGLICKI RIP)

CHAMPION D'EUROPE !

Quels sont les boxeurs connus que tu as affronté ?

J'ai rencontré Prestia, Sabatier, Chouaref, Lamotte, les hollandais Ballentine, Dekkers, Viera, Van Den Berg, l'anglais Morris, les thaïlandais Soudareth, Anukun, Lamkong, Payat, Daris, Singyaboune, Lay, Bounmy, Hour...

Qu'est ce que tu penses de la boxe Thai aujourd'hui en France ?

Je suis un peu déçu des combattants français car à l'époque de Roger Paschy on était les premiers avec les hollandais dans le monde et maintenant on a complètement été dépassé par tous les autres pays...

Ce n'est pas comme à la belle époque des années 90, mais il y a quand même de grands champions français encore maintenant ?

Oui il y a quelques très bons champions et les français sont toujours très bons dans les entraînements. Mais je parle surtout dans l'organisation des galas car avant il y en avait vraiment beaucoup avec des grands combats, et franchement maintenant il n'y a plus grand chose en France...

Cela vient de quoi d'après toi ?

Déjà je ne comprend pas pourquoi il y a trois fédérations, en plus qui se « bouffe » entre elle, une seule fédération serait bien pour le développement de la boxe thai en France !

Il y a quelques belles organisations encore, comme le Best Of Siam, tu y as déjà assisté ?

Oui c'est vrai, je vais régulièrement à ce grand gala, je félicite d'ailleurs les organisateurs Jean-Charles Skarbowsky, Krongsak et Hakim Didda, parce que je la trouve vraiment bien cette organisation et je pense qu'ils essayent de donner le meilleurs d'eux même pour monter des beaux plateaux !

LE CHAMPION DU MONDE WBA JULIEN LORCY, « THE VOICE » DANIEL ALLOUCHE, LE CHAMPION D'EUROPE ANDRÉ RICHARD-NAM AU GALA BEST OF SIAM !

Aujourd'hui, tu continues à t’entraîner mais tu n'as pas de club, tu n'as pas envie d'enseigner, de transmettre ton savoir ?

J'ai déjà entraîné pendant deux ans dans un club qui se trouvait à Argenteuil, le C.O.M.A. de Rocchi Giovanni, il m'avait donné un créneau de deux jours dans la semaine. Puis, j'ai voulu reprendre les combats, j'ai donc arrêté d’entraîner pour me préparer. Mais ces petits Enf... de la fédération de l'époque, il y en avait deux ou trois, ils vont se reconnaître, ils m'ont empêché de prendre ma licence. Pourtant, le docteur Guerin qui était le docteur de la fédération m'avait fait faire tous les examens nécessaires et il avait accepté que je reprenne les combats, ce n'était pas pour refaire une carrière, mais juste quelques combats occasionnellement, et ces petits crev... de la fédération ils ont refusé. Parce que moi je suis un incorruptible, alors qu'eux ce sont des types qui se servent de la boxe thai pour gagner leur vie au détriment des jeunes !

Merci pour cette interview André et chookdee pour tes projets !

Merci à toi

 

André Richard-Nam a marqué l'histoire du Muay Thai français, ce pionnier de la boxe thai en France fut un très grand champion. Richard-Nam, surnommé « Le guerrier », était doté d'un mental hors du commun, c'était un extraordinaire encaisseur qui ne reculait jamais. Il avançait sans cesse et toujours avec le sourire, même lorsqu'il recevait des grêles de coups, c'est un peu son célèbre sourire sur le ring qui déstabilisait parfois ses adversaires 

Richard-Nam possédait des low kick de bûcheron qui faisait de lui l'un des combattants les plus redoutés de son époque. La plupart des boxeurs qui l'ont affronté se souviennent forcement de ses low kick destructeurs !

Richard-Nam a affronté les meilleurs de sa génération tels que Wattana Soudareth (1 victoire, 1 Défaite), Daris Sor Thanikul (Défaite), Gilbert Ballantine (Défaite), Joao Viera (1 victoire, 1 défaite), Paul Lamotte (Victoire), Tekin Donmez (Victoire), Kevin Morris (Victoire), Payat Angpoo (1 victoire, 1 défaite), Kamel Chouaref (Défaite), André Sabatier (Victoire), Kamel Bouhadjar (Victoire), Jo Prestia (Défaite), Tommy Van Den Berg (Victoire), Anukun (Victoire), Lamkong (Défaite), Singyaboune (Défaite), Lay (Victoire), Bounmy (Victoire), Hour (Victoire), Soom Bon (Victoire), Ramon Dekkers (1 victoire, 2 défaites), il est le premier boxeur à avoir infligé une défaite au légendaire hollandais Ramon Dekkers !

André était marié à Nathalie Paschy avec qui il a eu un enfant, Kevin, Nathalie est l'une des filles du légendaire Roger Paschy !

RICHARD-NAM CONTRE BOUHADJAR !

ANDRÉ RICHARD-NAM AVEC LES GRANDS CHAMPIONS KRONGSAK, CHANCHAI, SOMSONG, HUMPHRIES !

KRONGSAK BORANRAT ET ANDRÉ RICHARD-NAM !

ANDRÉ RICHARD-NAM AVEC LE FONDATEUR DU CÉLÈBRE DERREK BOXING, RENÉ DESJARDINS !

ANDRÉ RICHARD-NAM ET SON FILS KEVIN !

ANDRÉ RICHARD-NAM AVEC SERGE TREFEU !

ANDRÉ RICHARD-NAM « MISTER LOW KICK » !

 

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium