Interview de NADIR TERRANTI par serge TREFEU (2008)

 

Serge TREFEU :  Bonjour peux tu te présenter ?

NADIR TERRANTI : Bonjour, je m’appelle Nadir Terranti, j'ai 48 ans depuis le mois d'août dernier. Je suis éducateur sportif pour la ville où je vis depuis 44 ans (Rosny-Sous-Bois dans le 93). Je m'occupe de deux clubs et je suis dans le milieu de la boxe thaï depuis le début des années 80, depuis 1978/79 exactement...

La salle de boxe (Boxe Thaïlandaise A.S.C.R) d'on tu t'occupe actuellement a été ouverte dans les années 80 ?

Oui, cette salle est ouverte depuis 1987/88 ça va faire 21 ans...

Tu as vu défilé du monde depuis tout ce temps ?

Oui, j'ai vu énormément de jeunes, en moyenne 50 par années. Et un peu plus depuis les années 2000...

Est ce que tu as un passé de combattant ?

Oui petit combattant. J'ai démarré par la boxe anglaise, j'ai boxé en amateur. Ensuite je suis venu à la boxe Thaïlandaise par l'intermédiaire d'une personne qui m'a emmené au club de Roger Paschy. J'ai fais quelques cours chez Roger Paschy ensuite j'ai vraiment commencé dans une salle à Rosny Sous Bois. Cette salle n'était pas vraiment adaptée mais on avait un prof, Michel Parent, qui nous a inculqué les rudiments et les bases de la boxe thaï. Il y avait des champions comme Jami, Gilles Tyrolien qui venaient régulièrement nous donner des cours. J'étais bien parti, je m'entraînais bien. Puis j'ai du faire mon service militaire ce qui m'a un peu stoppé.  Comme je suis d'origine algérienne, je suis parti le faire au "bled". En Algérie, à l'époque il y avait des bons en anglaise, je suis donc un peu resté dans le bain de la boxe. J'ai mis souvent les gants avec des gars durant mon service militaire.

Après ton service militaire tu as refais de la boxe ?

Oui, je me suis inscrit dans un club à Rosny-Sous-Bois qui était tenu par Eric Colette, un ami d'enfance, c'est lui qui a formé Kamel JEMEL (champion du Monde de boxe thaï, champion d'Europe de boxe thaï). Avec lui j'ai boxé en Muay Thaï dans des inters clubs. Puis j'ai fais des  combats en classe C et B. Et j'ai fais trois classe A. J'ai rencontré des gars comme Ouadi, Coulibali, c'était des graines de star, moi j'avais déjà 28 ans !

Après j'ai été chez Jami au club du Jaguar Boxing dans le 18ème arrondissement de Paris, j'y suis resté un an. Puis j'ai été avec Omar Benamar au Nemrod Boxing de Stains (93). Là, il y avait Farouk, Kenniche, Lagrand, Khaled et un tout jeune Dany Bill qui avait 14 ans. Je m'en souviens comme aujourd'hui...

Tu t'entraînais avec Dany Bill ?

Oui, je faisais du shadow avec lui, on tournait souvent ensemble. C'était déjà un phénomène. Le sparring avec lui c'était formidable. Il avait tout les ingrédients réunis pour faire un super champion et ça c'est confirmé. J'en profite pour faire un petit coucou à Dany Bill et à tout les gars qui étaient au Nemrod à cette époque.

Tu es déjà allé en Thaïlande ?

J'ai été la première fois en Thaïlande en 1990, j'avais 30 ans. Je suis allé au Jocky Gym à Bangkok, c'est Stéphane Nikiema qui m'a accueilli au Jocky. A 30 ans ce n'était pas évident d'incorporer un camp comme le Jocky Gym dans la fournaise de Bangkok et faire les entraînements comme les thaïs. Je me souviens encore des footings à 5h30 du matin sous la moiteur...

Tu t'es entraîné dur alors au Jocky ?

Je m'entraînais tous les jours, je suivais le rythme, à mon niveau bien sûr,  de l'entraînement de Stéphane qui se préparait pour ses combats en Thaïlande...

Tu as combattu en Thaïlande ?

Oui j'ai combattu plusieurs fois au "Best Friend" à Pattaya, qui n'a pas combattu là-bas. Beaucoup ont combattu au Best Friend de Pattaya. A l'époque, il y avait Jean-Charles Skarbowsky et Jérémie Charlet qui boxaient souvent là-bas. Ils avaient 17/18  ans et moi j'en avais plus de 30. Je les accompagnais régulièrement au Best Friend quand ils boxaient. D'ailleurs je passe un petit bonjour à Jérémie Charlet. Puis suite à ce premier stage en Thaïlande, après tout les ans je partais en Thaïlande pour m'entraîner...

Tu allais toujours au Jocky Gym ?

J'ai été plusieurs fois au Jocky mais aussi sur Pattaya au Sit Or et au Sityotong. Je prenais plaisir à regarder les champions qui s’entraînaient comme Samath Payakaroon et son frère Cantalloni. C'était la belle époque des européens qui venaient boxer comme Dida, Dany Bill, Stéphane Nikiema et l'incontournable Ramon Dekkers !

Ramon Dekkers était déjà une star en Thaïlande, en France tu l'avais déjà vu boxé ?

Oui bien sûr. Dekkers je l'ai vu boxé pour la première fois à Montreuil en 87 ou 88, contre André Richard Nam, je crois. Il était tout jeune, c'était la première fois qu'il venait boxer en France. Déjà il nous a impressionnés. Après quand il a rencontré Khaled (HEBIEB) il a aussi impressionné tout le monde...

Tu allais souvent dans les galas à l'époque ?

Oui depuis 87/88 j'ai toujours assisté aux grands galas. Comme le fameux gala ou Krongsak affrontait Kaman (1985), quel souvenir !

Tu boxais donc mais tu étais aussi entraîneur dans le club de Rosny ?

Oui et c'est pas évident d'être entraîneur et de s'entraîner en même temps. Mon dernier combat en France je l'ai fais contre Kader Marouf qui est un sacré client. J'avais juste une petite préparation, normalement j'étais venu faire un combat en classe B. Et dans la soirée il y a eu un désistement et j'ai fais le remplacement donc contre Kamel Mayouf en classe A. J'ai perdu aux points mais la tête haute...

Tu as ouvert une nouvelle salle, elle se trouve où ?

Depuis trois ans à peu près on a ouvert un deuxième club à Neuilly Sur Marne (93) et ça fonctionne tout doucement...

Peux-tu nous parler du projet qui va avoir lieu ici à Rosny dans le quartier Jean-Mermoz ?

Il va y avoir une grande salle qui va ouvrir dans un an (avril 2009). Une salle de plus de 450 m2 avec ring et tous les locaux techniques. On pourra aussi accueillir près de 400 personnes pour des petits galas en muay thai mais aussi en kick boxing. Le but c'est qu'il y est une grosse motivation auprès de la ville pour que nous ayons une belle salle mais que ça suive derrière aussi, les subventions etc...

La salle du quartier Jean-Mermoz ici va donc être détruite ?

Oui dans quelques mois. Il nous reste un an pour mettre tout en place et travailler sur ce projet...

Est ce que le but c'est de faire un grand club avec des compétiteurs ?

Oui, on a envie de faire une équipe de professionnelle avec Stéphane (Nikiema). Avoir des classe A et B. Parce que pendant des années j'ai surtout fais de l'éducatif, j'aimais bien ça. Mais j'ai eu aussi quelques gars en classe B qui tournaient bien dans les années 90. J'ai formé plusieurs champions de France en juniors comme Kevin Ilic (champion de France à 13 ans en 2005) même des filles comme Déborah Chalvet (championne de France en 2006)...

Stéphane Nikiema tu le connais depuis longtemps ?

Oui, Stéphane c'est un enfant de la cité (cité Jean-Mermoz), je l'ai connus tout jeune. Je suis un peu "le grand frère", il fait partis de la génération de mon petit frère. Il a grandi ici. Je me souviens quand on faisait de la boxe thaï, Stéphane, il n'avait pas encore adhéré à la boxe thaï, il était beaucoup plus jeune. Il a commencé juste après nous en 83 au Belloni Gym à Montreuil (93). J'ai fais aussi un passage au Belloni Gym, à l'époque il y avait Cantamessi et Gilles Belloni. Stéphane c'est inscrit quand je faisais mon service militaire, quand je suis revenu de l'armée Stéphane avait pris du galon en muay thaï, il avait un potentiel pour ce sport et ça c'est confirmé car il est devenu un grand champion...

Il y a deux grands champions qui sont sortis de la ville de Rosny-Sous-Bois, Stéphane Nikiema et Kamel Jemel, tu le connais ?

Oui, Kamel il est arrivé dans les années 90. L'un des derniers combats que j'ai fais d'ailleurs c'était dans un gala à Rosny, lors de la même soirée, Kamel faisait son tout premier combat, il était tout jeune, il devait avoir 14 ans. J'ai d'ailleurs encore ce combat en cassette vidéo et quand j'en ai parlé à Kamel et que je lui est passé la cassette, il était super content car il ne l'avait pas vu ce combat...

Avec la nouvelle salle qui va se créer à Rosny, il y aura sûrement de nouveaux champions qui vont se révéler, c'est ce que tu espères ?

Oui, j'espère beaucoup. On veut vraiment monter une équipe de Pro avec Stéphane qui pour l'instant donne des cours bénévolement ici mais plus tard on espère faire quelque chose de bien. Parce qu'on aura l'outil idéal pour faire du bon travail. En plus, il y a des gars comme Kamel K. qui a incorporé notre équipe, il a fait parti de l'équipe de France de kick boxing dans les années 90. Il nous a rejoint depuis 1 an et demi et se consacre à former les jeunes, la relève est là. Il y a aussi un grand champion d'anglaise qui avec nous aujourd'hui, Mamadou THIAM (champion d'Europe Pro d'anglaise). Ca fait plaisir de le voir ici parce que moi je suis un grand fan de boxe anglaise. Un champion comme lui qui croise les gants avec les gars c'est super. Et lui donner la leçon aux paos, c'est un honneur pour moi. Dans cette salle on a eu aussi Jean-Marc MORMECK (champion du monde Pro d'anglaise) qui est venu s'entraîner quand il n'était pas encore champion du monde. Cette salle malheureusement elle va disparaître mais elle reste encore typique des anciennes salles, elle sent la transpiration et le vécue...

Tu veux ajouter quelque chose ?

Pour finir j'aimerais que tous ceux qui sont dans le milieu de la boxe thaï depuis longtemps ou depuis très peu de temps, mènent tous  la barque dans le même sens. Qu'ils mettent la boxe thaï en avant. Qu'on arrête de parler d'argent, de pouvoir, tous ensemble pour la boxe thaï. Parce que là, les jeunes il en on besoin. Dans les années 90, c'était super la boxe thaï était monté au firmament puis là elle redescend tout doucement. Elle retourne dans l'ombre et ce n’est pas bon, il faudrait qu'elle revienne dans la lumière qu'elle mérite. Car pour moi les meilleurs moments de ma vie que j'ai passé c'est dans la boxe aux pieds du ring...

Merci beaucoup et bonne continuation

Merci à toi

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium