Interview de RODRIGO ALAMOS par Serge TREFEU (2010)

 

Serge TREFEU : Bonjour Rodrigo ça va la forme ?

RODRIGO ALAMOS : Oui ça va très bien

Tu as commencé la boxe dans quel club et quel est ton passé de compétiteur ?

J’ai débuté au club Impact Aquitaine à Bordeaux. J’ai fais 32 combats, 5 défaites et 27 victoires. J’ai boxé en anglaise, en Boxe française, en Kick Boxing et en Muay Thai sur la fin. En boxe thai j’ai boxé sur Toulouse j’étais au Top Fight Boxing, tenu à l’époque par Christian Toniol, le club ou il y avait le thaïlandais Chalunlap. J’ai du arrêter ma carrière à cause d’une blessure à l’œil. Mais aujourd’hui je me tâte pour reprendre et faire un petit combat en Thaïlande…

Tu voudrais faire un dernier combat en Thaïlande ?

Oui juste pour me faire plaisir, un dernier combat…

Tu as quel âge ?

J’ai 34 ans et je suis encore en forme. J’ai encore envie de m’entrainer donc ca va…

Aujourd’hui tu es l’entraîneur du club Impact Aquitaine, depuis combien de temps ?

Cela fait 15 ans que j’ai repris le club

Tu as quel diplôme pour enseigner ?

J’ai mon BEES en boxe française et boxe anglaise, le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport) et mon DIF (Diplôme d' Instructeur Fédéral) pour le Muay Thai

Tu enseignes la boxe française aussi dans ton club ?

Oui et la boxe anglaise aussi

Avant il y avait du Muay Thai dans ce club lorsque tu as débuté ?

Oui mais c’était de la boxe thai de l’époque et en faisant plusieurs voyages en Thaïlande j’ai amené plus de technique dans l’entraînement de maintenant

Combien il y a de club de boxe thai à Bordeaux ?

Aujourd’hui sur Bordeaux il y a deux ou trois clubs de Muay Thai

Le club Impact Aquitaine est le plus important de la région ?

Oui en terme d’adhérent et en compétiteur aussi car ont a eux des boxeurs comme Sébastien Ocana (Champion d’Europe de Boxe Thai), Willy Borrel (Champion du Monde de Full Contact) et maintenant Albert Chey (Champion d’Europe de boxe thai), Damien Alamos (Champion du Monde de boxe thai)…

Sébastien Ocana il a commencé chez toi ?

Non il a débuté chez les frères Mamoudi à Bonneuil (région Parisienne). Il est arrivé en 2000 et il a terminé sa carrière ici. Il a fait une vingtaine de combat avec nous et il a fait sa ceinture International avec nous !

Et Willy Borrel ?

Willy je lui ai apporté une boxe beaucoup plus riche car avant il boxait surtout sur un ou deux coups. J’ai mis plus de technique et de tactique dans sa boxe. Au départ il boxait surtout en Full mais après avec nous il a boxé en Kick Boxing, en K1 et en boxe thai…

Willy Borrel en Muay Thai, bien que ce ne soit pas sa discipline a fait de beau combat ?

Oui notamment contre Johann Fauveau !

Ensuite il y a eu Albert Chey qui est venu ?

Oui et depuis son arrivé au club je pense qu’il a fait un beau parcours. Avec Albert on a travaillé sur son efficacité, comme il est très technique on a travaillé plus sur la percussion…

Maintenant il y a une nouvelle génération qui arrive dans ton club, quels sont les jeunes que tu as formés ?

Oui après les anciens, il y a la nouvelle génération qui pousse. J’ai formé Damien Alamos, Aziz Hlali (Champion de France), Fares Bechard (Champion de France) qui sont maintenant en classe A. Il y a d’autres jeunes en classe B qui sont entrain de gravir les marches, ils ont 17, 18 ans, voila, s’ils percent c’est bien. Quand les gars s’engagent avec moi c’est un engagement moral et s’ils me disent on va jusqu’à là, c’est sérieux, sinon on n’y va pas…

Tu as des filles en Muay Thai qui s’entraînent chez toi ?

Oui j’ai une vingtaine de filles. Il y a Cynthia Moreau qui combat en classe B et qui collectionne les KO !

Quel est ton type d’entrainement en Muay Thai ?

Je fais travailler beaucoup sur des actions de techniques et de remises. Et beaucoup de pao pour les percussions mais j’aime surtout la boxe « fimeuu » (technique). Les techniques d’oppositions et de remises je les fais travailler beaucoup…

Et le clinch tu en fais faire aussi ?

Oui on en fait souvent hier on a fait 45 minutes de corps à corps suivit de séance de paos, comme en Thaïlande…

Tu as été souvent en Thaïlande ?

Oui depuis 2000 j’y vais régulièrement, une à deux fois par an

Tu as été dans des camps pour t’inspirer des techniques d’entrainements ?

Oui j’ai fais plusieurs camps. Au départ j’ai été au Sor Ploenchit après j’ai été au Kiatbangchong, au Jocky Gym, au Lukbanyai, au Por Pramuk. J’ai fais aussi le Sityodtong à Pattaya. J’ai fais un camp dans le nord aussi à Chiangmai…

Tu as tourné pas mal dans les camps ?

Oui j’ai fais plusieurs camps pour m’enrichir au niveau technique. Les camps que j’ai le plus apprécié c’était au Lukbanyai et au Por Pramuk. Au Por Pramuk il y avait Buakaw et aussi Namsaknoi, un grand champion !

Tu t’es entraîné avec Buakaw et Namsaknoi ?

Oui avec Namsaknoi c’était super car c’est un grand technicien. En corps à corps avec lui c’était vraiment super !

La boxe thai est tellement complète, c’est difficile de reproduire dans ta salle ce que tu as vu en Thaïlande ?

Tout à fait, il y a tellement de technique et de sensation à apprendre. La distance de combat est tellement variée mais bon on insiste et voilà…

En plus d’entraîner, tu organises aussi parfois des galas peux tu nous en parler ?

J’organise environ trois galas par an. Deux galas régionaux pour faire tourner des classes B et un plus important avec des classes A. Ce week-end d’ailleurs on organise un grand gala avec deux ceintures de champion d’Europe en jeu, un championnat de France classe A et des combats classe A et B d’un très bon niveau !

C’est difficile d’organiser un gala ?

Quand tu connais l’engrenage ça va. Après plus tu as des boxeurs classe A, plus cela devient compliqué au niveau financier. Comme on est simplement entraîneur et gérant de club, on n’est pas des VRP de l’organisation donc ce n’est pas évident…

Quel est ton travail actuellement ?

Je viens d’être embauché par la mairie donc maintenant je suis plus tranquille pour le travail. Mais avant pendant 10 ans je travaillais pour le club…

Tu es assisté dans ton club pour les entraînements ?

Oui j’ai des assistants qui m’aident comme Samir Jouini qui est un très bon teneur de pao. Il y a aussi Jonas Cengizhan qui vient donner des cours collectif, mon frère Hugo Alamos qui vient tenir les paos et qui s’occupe de la communication pour le club. Issam Lazare et Albert Chey donnent aussi des cours. Depuis 3 ans il y a une bonne équipe qui c’est mise en place. Avant quand j’étais tout seul c’était un peu plus dur…

Tu as un objectif précis pour ton club ?

Former des compétiteurs, j’aime les amener le plus haut possible. Puis surtout me faire plaisir que ce soit avec les compétiteurs ou avec les loisirs

Tu dois être déjà assez satisfait en ayant formé le jeune Damien Alamos qui à seulement 19 ans est l’une des valeurs sûr de la nouvelle génération du Muay Thai français ?

Oui cela fait plaisir car c’est la famille mais rien n’est acquis faut continuer à « bosser ». Aujourd’hui il est en avant mais ça peut vite descendre. Et j’aime bien démontrer que cela peut durer sur le long terme, que ce ne soit pas « une étoile filante » donc faut travailler encore. C’est pareil avec les autres boxeurs, on travaille tous, ici il n’y a pas de champion, on bosse tous ensemble, il y a du boulot !

Merci Rodrigo pour cette interview et Chookdee pour ton gala !

C’est moi qui te remercie

 

Rodrigo Alamos est un véritable passionné qui déborde d’énergie. En tant qu’entraîneur il s’implique à fond dans son club pour transmettre le maximum de chose à ses élèves qu’ils soient débutants ou compétiteurs de haut niveau.  Entraîneur multi-boxe il enseigne en Muay Thai, en BF, en Kick Boxing et en Boxe anglaise avec autant de ferveur pour toutes ces disciplines !

 

IMPACT AQUITAINE

Stade Municipal de Bordeaux CHABAN DELMAS

Annexe Place  Johnston

33000 BORDEAUX

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium