Interview de JULIEN SERI

par Serge TREFEU (2015)

 

 

 

 

Serge TREFEU : Bonjour Julien et merci de m'accorder cet entretien, depuis combien de temps tu pratiques les sports de combat ?

J'ai commencé les Arts Martiaux à 4 ans, d'abord par le judo, ensuite j'ai fais du Karaté Kyokushinkai, un sport dans lequel je m’entraînais tous les jours. J'ai testé aussi le Penchak Silat et j'ai fais un peu de boxe thaïlandaise

Dans quel club tu t'es entraîné au Muay Thai ?

Chez Krongsak, à Saint-Ouen, j'avais 14 ans, je me suis entraîné pendant quelques mois, pas assidûment, mais pour apprendre des techniques que je voulais perfectionner

Quand tu as commencé à t’entraîner à la boxe Thai, tu t’intéressais aux combattants de ce sport ?

Oui bien sûr, ce sont les combattants qui m'ont donné l'envie d'essayer la boxe thai, car la boxe thai était très proche du Karaté Kyokushinkai où on n'avait le droit aux low kicks, aux coups de genoux et aux clinch (Corps à corps). Ensuite, j'habitais à Porte de Saint-Ouen et à l'époque il y avait beaucoup de galas de boxe thai. Quand j'étais gamin j'étais fan des grands champions comme Jo Prestia, Dida Diafat, Ramon Dekkers, Rob Kaman, Ernesto Hoost, la boxe thai a fait partie de mon éducation

Tu a assisté à plusieurs galas de boxe thai, est qu'il y a un souvenir en particulier qui t'a marqué lors d'un gala ?

Oui j'ai vu Krongsak combattre et d'autres champions. Mais le match qui m'a vraiment marqué c'est la rencontre entre Jo Prestia et le thaïlandais Somsong. Somsong avait une plaie ouverte sur le tibia et il continuait à combattre, c'était impressionnant...

 

 

 

Tu connais bien la boxe thai, c'est pour cela que l'ont retrouve ce sport dans l'un des tes films, Scorpion, un film avec une ambiance de Free Fight (MMA) ?

Oui tout à fait parce que la boxe thai fait partie de la base du MMA . Avant le MMA, la boxe thai a eu un essor en France, surtout dans les années 90, lorsque Canal + a décidé de prendre Dida sous contrat et de diffusé régulièrement ses combats, la boxe thai est passée de « sport interdit » à événement sur une chaîne câblée !

Dans le film Scorpion, l'acteur principal, Clovis Cornillac, joue le rôle d'un ancien champion de boxe thai, est ce qu'il s'est entraîné en Muay Thai pour ce rôle ?

Clovis s'est beaucoup renseigné sur la boxe thai pour ce rôle mais il s'est surtout entraîné et préparé en MMA avec Bertrand Amoussou et Alain Figlarz

 

SCORPION DE JULIEN SERI

 

 

 

 

Le champion Jérôme Le Banner (Champion du Monde de boxe thai, champion du Monde de Kick Boxing) joue le rôle d'un combattant professionnel dans Scorpion, tu connaissais Jérôme Le Banner avant de faire le film ?

Non je ne le connaissais pas avant de faire Scorpion. Car au départ le film devait être réalisé par une femme qui s'appelle Sylvie Verheyde et à l'époque l'acteur principal devait être Joey Starr. Et Jérôme devait déjà être dans ce film là, un film qui c'est arrêté pour des raisons de production. Quand j'ai récupéré le film deux ans plus tard, j'avais très envie de garder Jérôme dans le film. On s'est rencontré, le courant est bien passé, et je l'ai convaincu de faire le film avec moi

 

CLOVIS CORNILLACE DÉFIE JÉRÔME LEBANNER

 

Tu connaissais le palmarès incroyable de Jérôme avant de le rencontrer ?

Oui bien sûr, les Arts Martiaux font partie de ma vie depuis ma tendre enfance, donc évidemment je connais le parcours de tous ces grands champions. Jérôme n'était pas un inconnu pour moi

Aujourd'hui, est ce que tu suis encore les champions ?

Je suis encore, oui, mais j'avoue ne plus trop aller dans les galas car mes obligations de mon métier ne me donne pas beaucoup de temps. Mais j’achète Karaté Bushido tout le temps, je suis les événements sur la boxe thai via internet. Même les événements qui ont lieu en Thaïlande, j'aime bien les regarder sur le net

Tu connais bien la Thaïlande, car tu as tourné ton deuxième film « Les fils du vent » dans ce pays, la boxe thai était présente également dans ce film ?

Effectivement on n'a tourné tout le film à Bangkok et il y a un passage avec les Yamakasi où ils rencontrent un Maître de boxe thaïlandaise

 

LES FILS DU VENT

 

 

 

Tu as eu l'occasion d'aller voir des combats sur Bangkok durant le tournage du film ?

Oui plusieurs fois et j'ai emmené les Yamakasi voir des combats au stadium du Lumpinee, on n'a passé une soirée incroyable !

 

TOURNAGE A BANGKOK

 

Ton fils est également un passionné de boxe thai car il pratique aussi ce sport, depuis combien de temps il fait du Muay Thai ?

En fait, c'est depuis pas longtemps. Quand il était petit il faisait du Kung Fu, après il a fait du parkour (Art du déplacement) comme les Yamakasi. Mais l'année de ses 17 ans a été un peu difficile, l'année d'adolescence d'un jeune homme. Alors, je lui ai proposé de partir s’entraîner dans un camp de boxe en Thaïlande pour canaliser son énergie.

Donc il est parti un mois en Thaïlande dans le camp Siangboxing chez la famille Pinto. Pendant tout le mois d’août, il s'est entraîné au rythme des boxeurs, il s’entraînait deux fois par jour au contact des champions, et cela lui a beaucoup apporté. Il a assisté aux combats des champions Antoine et Victor Pinto. Et quand il est rentré en France il est allé s'inscrire dans la salle de Jean-Charles Skarbowsky (Champion d'Europe, N°1 du stadium Radja en 2003 et 2006), c'est d'ailleurs les Pinto qui lui ont conseillé d'aller chez Skarbowsky. C'est un vrai passionné, à la maison on n'a un sac de frappe et il continu à s’entraîner en tapant dessus tous les jours

 

LE FILS DE JULIEN SERI AVEC LES DEUX CHAMPIONS DE MUAY THAI VICTOR PINTO (CHAMPION DE PROVINCE EN THAILANDE, VAINQUEUR A LA COUPE DE LA REINE ET AU THAI FIGHT) ET ANTOINE PINTO (CHAMPION DU MONDE WPMF, WMC I-1, CHAMPION D'EUROPE WAKO)

 

Tu sais que le grand champion Krongsak (Champion du Lumpinee, champion de Thaïlande, champion du monde de boxe thai, champion du monde de Kick Boxing) donne maintenant des cours au Skarbowsky Gym, ton fils aura peut être l'occasion de le voir ?

Ah non je ne savais pas, c'est vraiment une bonne nouvelle, c'est incroyable je croyais qu'il était retourné en Thaïlande, excellent !

Dans ton dernier film que tu viens de tourner, « Night Fare », il y a de nouveau un champion qui joue dedans « Jess Liaudin », il a fait un peu de boxe Thai, je crois ?

Jess, il vient du Karaté et du Full contact et il a fait de la boxe Thai, puis il est devenu un combattant professionnel en MMA. Quand j'ai pensé à faire ce film je voulais un acteur qui soit charismatique. Comme le personnage n'a quasiment pas de dialogue dans le film, tout passe par sa démarche et son attitude, donc je me suis orienté vers un vrai combattant, c'est ce qu'il y avait de plus évident. En plus, je ne suis pas un champion, mais je me reconnais en eux, dans leur manière de vivre, leur manière de faire

 

NIGHT FARE DE JULIEN SERI

 

Les scènes de combats du film Night Fare ont été dirigées par qui ?

Les scènes de combat ont été réglées par Damien Buffard et Mathieu Lardot, Damien nous a été conseillé par Olivier Schneider. A la base, Olivier devait diriger les scènes mais il a dû partir sur un James Bond

 

TOURNAGE DE NIGHT FARE

 

Tu as travaillé aussi avec Alain Figlarz (Acteur, cascadeur, spécialiste des arts martiaux) qui est un bon ami de Jérôme Lebanner, tu connais bien Alain ?

Oui avec Alain nous avons fait une sacré aventure pour le film Scorpion, c'est lui qui a chorégraphié les scènes de combat. Pour Night Fare, cet été 2014, Alain était débordé, il travaillait sur le film Transporteur 4 et une autre grosse production, il n'avait pas du tout le temps de travailler avec nous

Est ce que tu aimerais de nouveau aller assister à des galas de boxe ?

J'avais acheté des places pour le gala en hommage à Pascal Iglicki mais malheureusement j'ai dû partir à l'étranger pour un festival pour le film Night Fare. Je n'ai pas pu être présent mais j'ai envoyé des gens à moi qui ont assisté au gala. Mais je trouve qu'il y a de moins en moins de grand gala de boxe thai, on n'a plus les grands champions médiatisés comme à l'époque où on n'avait Prestia, Dida, Nikiéma, je crois que le MMA à prit beaucoup de place. Médiatiquement il n'y a plus grand chose, quand Canal plus a prit Dida sous contrat cela voulait dire beaucoup, et lorsque tu as Canal plus qui t'aide, qui va promouvoir ton Art Martial, cela donne une exposition médiatique énorme. Mais même la boxe anglaise est moins médiatique, maintenant après Mike Tyson c'est difficile de trouver des champions qui te font rêver. Quand on n'était gamin, on se levait en pleine nuit pour voir un match de Tyson, même si cela durait 30 secondes, on se levait...

 

 

Pour que la boxe thai soit de nouveau plus médiatisée tu penses qu'il faudrait retrouver des champions charismatiques ?

Oui des stars, des phénomènes, des mecs qui tout d'un coup prennent ton sport et le rendent à nouveau indispensable aux gens. Mais pour l'instant il y en a beaucoup qui vont vers le MMA car la renommé doit être plus rapide. En France, les fédérations freinent l’engouement pour le MMA mais tu sens bien que les gamins ne pensent qu'à ça, le mien en premier. Il hésitait entre s’entraîner en boxe thai ou en MMA avec Bertrand Amoussou, il a choisi la boxe thai. Mais en MMA c'est plus complet car tu peux tout faire, les frappes, les projections, le combat au sol, les jeunes ils adorent...

Est ce que tu aimerais un jour réaliser un film sur le Muay Thai ?

Pour le film Chookdee je devais travailler avec Dida Diafat mais la production a finalement choisi un autre réalisateur. Mais je ne désespère pas de faire un film sur la boxe thai. D’ailleurs, l'un des acteurs de Night Fare pratique la boxe thai assidûment et il m'a proposé un projet sur la boxe thai qui serait tourné en Thaïlande. J'ai quelques idées, en plus j'aime beaucoup la Thaïlande, j'essaye d'y aller le plus souvent possible. Je vais essayer d'y aller à noël, en famille, pour me ressourcer, c'est un pays que j'adore.

Oui un film sur la boxe thai serait sympa, la boxe thai c'est un sujet inépuisable !

Je te remercie Julien pour cette interview et je te dis Chookdee pour tes projets !

Merci à toi

 

 

Julien Seri est un vrai passionné des sports de combat notamment le Muay Thai et le Karaté Kyokushinkai qu'il a pratiqué sérieusement. Lorsqu'il était adolescent Julien voulait devenir un expert en Art martiaux. Mais il a découvert le monde du cinéma et c'est plutôt orienté dans cette voie...

Depuis les années 90, Julien Seri a réalisé de nombreux clips vidéos (Laurent Voulzy, Jil Caplan, Astonvilla) ainsi que plusieurs films publicitaires (Renault, Lexus, Garnier, Kookaï, Studio Magazine, Citroën, Toyota, Nestlé, Vittel, Nivéa, La Française des Jeux).

Il a également réalisé les spots publicitaires pour Nintendo avec le comique Kev Adams et dirigé la star américaine Robin Williams dans une publicité tournée à New York.

Pour ses films publicitaires il a reçu le prix du « Lions de Bronze » au festival du film publicitaire de Cannes en 1997 et 2006, le grand prix du « Club des Directeurs Artistiques » en 2007, le prix « Marcus du public » en 2003 au SATCAR (festival du film publicitaire automobile), et deux prix « Lynx (Bronze et Argent) » au festival du film publicitaire de Dubaï en 2009 !

Au début des années 2000, le célèbre Luc Besson lui a proposé la réalisation d'un long métrage, « Yamakasi ». Julien Seri a réalisé une grosse partie du film et il a été scénariste de ce film qui a rencontré un grand succès auprès du public.

 

YAMAKASI, LES SAMOURAÏS DES TEMPS MODERNES

 

Ensuite, il va réaliser «  Les fils du vents » avec la même équipe de sportifs de Yamakasi. et un film coup de poing, « Scorpion ». Dans son film Scorpion, Seri a dirigé une pléiade de vedettes telles que Clovis Cornillac, Jérôme Le Banner, Karole Rocher, Francis Renaud, Caroline Proust, Olivier Marchal et Philippe Bas !

 

CLOVIS CORNILLAC, JÉRÔME LEBANNER, KAROLE ROCHER, OLIVIER MARCHAL, DU LOURD DANS SCORPION

 

Aujourd’hui, Julien Seri vient de réaliser son quatrième film, « Night Fare », un film choc, une course-poursuite en plein Paris, inspiré un peu du fameux « Duel » de Steven Spielberg. Night Fare est un pur film d'action dans lequel on trouve de nombreuses scènes de combat, notamment avec Jess Liaudin qui est un réel combattant professionnel en Free Fight !

 

JESS LIAUDIN LE « JOKER » (CHAMPION DU MONDE EN MMA, CHAMPION DU MONDE SHOOTBOXING, CHAMPION D'EUROPE EN MMA)

 

« NIGHT FARE », LE COMPTEUR NE S'ARRÊTE JAMAIS DE TOURNER... 

 

 

 

Filmographie de Julien SERI :

 

Réalisateur :

 

Film

Night Fare (2015)

Scorpion (2006)

Les Fils du vent (2004)

 

Série TV

Facteur chance (2009)

 

Scénariste :

Night Fare (2015)

Facteur chance (2009)

Scorpion (2006)

Les Fils du vent (2004)

Yamakasi, les samouraïs des temps modernes (2001)

 

 

 

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium