Interview de DENIS-MARIE CINTURA par Serge TREFEU (2010)

 

Serge TREFEU : Bonjour et merci de m’accordez cette interview. Vous êtes le président de la fédération de boxe FFSCDA qui englobe plusieurs disciplines de sport de combat. Combien y a t-il aujourd’hui de licenciés dans votre fédération toute discipline confondus ?

DENIS-MARIE CINTURA : Nous sommes arrivés à 44 782 licenciés à la fin de la saison dernière ce qui est un record absolu pour une fédération de Sports de Combat

Une fédération avec un nombre important de licencié est un atout pour solliciter les médias et mieux faire connaître la boxe pied et poing auprès du grand public, est ce le but de la FFSCDA ?
Notre but n'est pas quantitatif, il est avant tout déterminé par la nécessité de protéger pratiquants et combattants du risque de la multiplication des engagements via des structures fédérales précédemment émiettées. Par le passé de petite Fédérations ne contrôlaient pas le nombre de combats ou de compétitions faites, ce problème a disparu avec notre passeport sportif et médical commun à tous les sports

Quels sont selon vous les facteurs qui peuvent attirer plus de spectateurs dans les galas de boxe pied et poing ?

La crédibilité d'un sport, son histoire, son passé, ses légendes...
Et puis moins de Ceintures et de Championnats bidon !

Ce qui d'ailleurs est en train de se réaliser en limitant le nombre de fédérations internationales…

En boxe pied et poing en France une ligue professionnelle est assez difficile à monter, quand n’est il aujourd’hui de la boxe professionnelle au sein de la FFSCDA ?

C'est l'étape de demain sur laquelle nous travaillons, avec comme projet de séparer ceux qui gagnent de l'argent avec la Boxe et qui combattent sans protections. Le Monde amateur (le vrai) a ses règles propres avec des obligations qui n'existent pas en Pro. Par contre les garçons et les filles qui reçoivent des bourses doivent être payés dans des conditions sociales et fiscales leur permettant de cotiser et de ne plus être lésés par des paiements occultes…

Et au niveau amateur quels sont les projets avenirs pour le Kick Boxing, le Full Contact et la boxe Thai, entre autres ?

Nous revenons de Championnats d'Europe de kick et de K1 où nos équipes
de France ont brillé. Nous continuerons sur cette trace avec un regroupement des cadets de toutes nos disciplines délégataires

Quels sont vos relations avec les autres fédérations des sports pieds et poings ?

On a proposé aux dernières survivances du passé (FMDA pour la Thaï et
FFC DA pour le Full) de nous rejoindre (avec de très bonnes conditions), on leur a même proposé des élections. Ils préfèrent faire des procès pour préserver les intérêts personnels de quelques dirigeants qui s'accrochent aux branches et aux titres de "Président". Mais cela n'a sur le fond aucune importance…

Concernant le Muay Thai qui est une discipline assez méconnue du grand publique, qu’est ce qui pourrait la mettre plus en avant auprès du grand public ?

Nos opérations de communication avec le service public de la télévision appuyées par les retransmissions d'Orange Sports ont fait qu'on n'a jamais autant parlé de la Boxe Thaï depuis longtemps !

Nous allons continuer ce chemin vers le grand public…

Vous avez établie de très bonne relation avec des promoteurs thaïlandais pour des échanges entre la France et la Thaïlande, avez-vous aussi pris des contacts avec des membres du gouvernement thaïlandais pour promouvoir leur discipline nationale en France ?

Oui nous allons signer bientôt des accords sur la promotion sportive mutuelle, avec la délégation du Lumpinee des responsables politiques et des élus thaïlandais sont présents en vue d'avancer sur un texte. Je rappelle pour mémoire qu'ils ont été reçus à notre demande par le ministère des Sports et de la santé il y a un mois à Paris…

Avez-vous fait la même chose avec le Japon pour le Kick Boxing et le K1 ?

Nous travaillons sur ce point avec une Fédération Internationale et avec un opérateur japonais. Un premier stage de K1 aura lieu fin décembre début janvier au Japon

L’année dernière la FFSCDA a organisé en Thaïlande, un France/Thaïlande avec deux ceintures du Lumpinee disputées par des champions français, c’est un événement important, est ce que vous avez rencontré beaucoup de difficulté pour mettre en place un tel événement ?

Je résumerai en disant simplement DEUX ANS DE TRAVAIL !

Et d'approche d'un milieu complexe qui ne nous connait que très peu. A force de dialogue et de démonstration, le Muay Thaï français s'est imposé comme la référence européenne !

 

La FFSCDA pense renouveler ce genre d’événement à l’avenir ?

Oui bien sur, prochaine étape le Raja avec une ceinture en jeu le 29 novembre (sur Orange Sports)

Certains aficionados du Muay Thai disent que nos champions français malgré leur grande compétence auront beaucoup de mal à battre les champions actuels du Lumpinee et du Radja, que leur répondez-vous ?

Je pense qu'ils y arriveront pour certains mais que les règles locales d'arbitrage nous défavorisent, ceci dit c'est à nous de nous adapter. Et en se frottant aux réels meilleurs mondiaux on progresse jusqu'à les battre un jour !

Les combattants français sont parmi les meilleurs du monde, pourtant par rapport à nos voisins hollandais, anglais et maintenant italien, ils arrivent rarement à combattre régulièrement dans les grandes organisations mondiales comme le K1 ou le Show Time, qu’est ce qui selon vous pourrait permettre une bonne exportation de nos athlètes à l’étranger ?

Sur ce type d’événement il faut un bon manager avec un bon relationnel, il s'agit de franchises sportives pas de championnats !

Le meilleur exemple est le Show Time, depuis qu'Alan KERMORVAN gère des boxeurs français il y a de réelles possibilités pour certains de nos combattants. Mais ce système à ses limites, est ce que les meilleurs boxeront ?

 

Au niveau national allez-vous organiser des championnats de France pour chaque discipline de votre fédération ?

C'était le cas la saison dernière ce sera le cas cette saison !

Un championnat de France Professionnel et un championnat de France Amateur ?

On se dirige vers cela, probablement pour la saison prochaine, il y a encore pas mal de discussions à avoir en interne à la Fédération pour y arriver…

Que pensez-vous de l’état actuel de la boxe pied et poing en France ?

Nous sortons enfin du trou dans lequel ces sports ont été plongés par des gens sans projets ni visions. Il va falloir encore quelques années pour tout remettre en place, mais j'ai bon espoir. Avec les élus du Comité Directeur et le Directeur Technique National nous œuvrons pour remettre en selle des disciplines qui ont à la fois besoin d'exposition mais aussi d'investissement dans l'éducatif. Il n'y a pas beaucoup de secteur sportif où les enseignants de clubs sont si actifs et si généreux. Et où les conditions financières sont si précaires, il faut avoir une forte pensée pour les bénévoles de terrain, ils sont la colonne vertébrale de toute action fédérale !

Les années 90 ont été une période très faste pour la boxe pied et poing, espérez-vous la même chose pour les années 2010 ?

Je pense que les années 90 étaient une concordance de talents et de possibilités télévisuelles. Le paysage audiovisuel n'a plus rien à voire de nos jours avec ce qui a été par le passé. Il y a des dizaines de chaînes accessibles gratuitement, elles achètent des programmes au rabais un peu partout sur la planète !

A quoi sert de récupérer 1500€ de droits pour une soirée alors que produire les images coûte dix fois plus !

Heureusement que des diffuseurs comme Orange Sport sont conscient de la chose et font un réel effort. Mais la route est encore bien longue…

La FFSCDA a organisé plusieurs stages avec de grand champion comme Ramon Dekkers, Somrack Kamsing, Farid Villaume, Guillaume Kerner, Jérôme Lebanner, Jo Prestia, quelles sont les prochains champions au programme pour la saison 2010/2011 ?

Surtout nous privilégierons nos grands champions français avec notamment Dominique VALERA. Il y a aussi bien entendu des nouveaux qui s'ajouteront à ceux
précités par vos soins, tels que Pascal LEPLAT, Christophe LARTISIEN, Kamel CHOUAREFF ou encore le très médiatique Patrice QUARTERON !

La gestion d’une fédération aussi grande que la votre doit être assez compliqué, qu’elles sont les personnes qui travaillent avec vous et œuvrent au bon fonctionnement de cette structure importante ?

J'ai la chance d'être entouré de passionnés, ce qui d'ailleurs génère parfois des discussions passionnées et orageuses !

Nous avons un très bon Trésorier Général (qui a aussi une délégation sur les affaires
administratives), Jean-François WUST. Un médecin fédéral de très haut niveau, Marc GUERIN, un peu le gardien du Temple de la nature des disciplines. Un formidable secrétaire général, Philippe LACOMBE qui développe une énergie considérable sur le terrain et qui gère le Pancrace. Enfin des salariés comme Christine et Vanessa qui font un travail de soutien aux clubs fabuleux. Sur le terrain Kouider et Karim animent et font vivre avec brio les disciplines de la Fédération. Je ne peux citer tout le monde mais il faut marquer deux points. Primo sans les Présidents de ligue et leur engagement quotidien rien ne serait possible. Secundo sans la direction Technique Nationale avec Jean-Michel, Mederic et Laurent pas de solutions administratives de qualité et de limites au fonctionnement parfois un peu décousu de nos acteurs

Avez-vous déjà pratiqué un sport de combat ?

Oui le Full Contact quand j'étais à l'Université à Nice dans les clubs de mes amis Edmond et Jean-Paul ARDISSONE

Qu’est ce qui vous a le plus attiré dans le monde de la boxe ?

L'esprit de conquête

Quels sont les projets avenir pour le développement de la fédération FFSCDA ?

Obtenir une reconnaissance du grand public, offrir des disciplines qui pourront être pratiquées de 7 à 77 ans quelque soit votre sexe ou votre situation géographique. Et offrir aux combattants un nouveau cadre de financement de leur engagement

 

Voulez vous ajouter quelque chose ?

Oui bientôt le lancement d'un Club France pour permettre aux supporters de suivre partout dans le monde les combattants Français !

Merci pour cette interview et bonne chance pour vos projets

Merci

(Photos Siamfightmag, D.R.)

 

Site Web FFSCDA : www.sportsdecontact.fr

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium