INTERVIEW DE BRUNO PUTZULU

par SERGE TREFEU (2011)

 

 

 

Serge TREFEU : Bonjour Bruno, d’abord merci de m’avoir accordez cette interview. Tu es un passionné de sports de combats, et particulièrement de Muay Thai, d’où te vient cette passion pour les sports de combats ?

BRUNO PUTZULU : Cela me vient de l’enfance, mon père m’emmenait voir les galas de boxe anglaise quand j’étais petit. Puis après comme beaucoup, il y a eu la vague « Bruce Lee » qui a déferlée sur le monde, les gens de ma génération, souvent, ont été happés par ce phénomène. On pensait qu’en allant à l’école de karaté du coin, au dojo, on allait faire des bonds de six mètres comme Bruce Lee (Rire) !

Tu es donc de la génération de Bruce Lee, les années 70 ?

Oui j’ai 44 ans

 

 

 

Tu as pratiqué longtemps le taekwondo, est ce que tu as eu l’occasion de faire de la compétition dans ce sport de combat ?

Oui j’ai fais de la compétition avec Maître Kim Jong-Wan (9ème Dan) qui est aujourd’hui un haut représentant, il est arbitre mondial, conseillé technique à la fédération de taekwondo. Je m’entraînais avec lui à la fac à Rouen. Mais j’ai commencé par le karaté dans la ville où je suis né, à Pont-Audemer en Normandie, puis quand je suis allé à Rouen, j’ai fais du taekwondo car il n’y avait pas le même style de karaté. Ensuite quand je suis arrivé à Paris je me suis entraîné chez Richard Dieux et Dominique Valéra au RD Sporting à Strasbourg St Denis

Comment tu as découvert la boxe thai ?

La boxe thai je connaissais depuis un long moment parce que je suivais les reportages dans Karaté Bushido. Un jour j’ai demandé à Pascal Iglicki (Journaliste de Karaté Bushido) de me conseiller un entraîneur en particulier qui pourrait me donner des cours de boxe thai, voila, il m’a orienté vers Guillaume Kerner…

 

 

 

Tu connaissais le palmarès exceptionnel de Guillaume Kerner avant de commencer le Muay Thai avec lui ?

Oui je connaissais bien son palmarès, et je me souvenais de lui quand il avait reçu le prix du « Katana d’Or » à Berçy !

Comment ce passe les cours de boxe thai, est ce que tu mets parfois les gants avec Guillaume ?

Oui souvent, je mets les gants aussi avec d’autres élèves à lui. Mais Guillaume, je dirais, qu’il est dans la vie comme il boxe, c'est-à-dire, fin, intelligent, rigoureux dans les entraînements, technique et profond. J’ai déjà entendu Guillaume me parler d’un poème durant l’entraînement, voila, de venir à l’entraînement avec un livre, de me donner le livre, et de faire le rapprochement entre la boxe et la littérature, c’est la seule personne que j’ai connu comme ça, et c’est devenu un ami très cher…

 

 

 

Guillaume Kerner c’est un peu « un Philosophe » de la boxe thai ?

Oui un peu c’est ça…

Tu t’entraînes combien de fois par semaine ?

3 fois par semaine

Trois fois par semaine, c’est bien, tu es assidu à l’entraînement ?

Oui je suis assidu sauf par exemple, un jour comme aujourd’hui, ce matin j’ai tourné un film et l’après midi j’ai répété une pièce de théâtre, quand c’est comme ça je ne peux pas aller m’entraîner. Et quand j’ai le temps d’y aller et que je travail, je ne mets pas les gants parce que je ne veux pas être marqué au niveau du visage…

Que t’apporte la pratique du Muay Thai ?

La pratique du Muay Thai, je pense qu’elle est différente à chaque âge de la vie. Quand j’étais adolescent et que je faisais un peu de compétition en taekwondo, je ne pensais qu’à ça, aujourd’hui ma pratique du Muay Thai, c’est avant tout rejoindre Guillaume, c’est être fière de moi, parce que je me dis, je m’y suis tenu, je me suis levé le matin et je suis allé faire mon entraînement, puis après l’entraînement c’est la sensation d’avoir accompli quelque chose, de me sentir bien avec moi-même. Souvent quand j’ai des problèmes, après l’entraînement, il me semble qu’ils sont atténués, évidemment ils n’ont pas disparus, mais ils sont atténués. Et j’aime toujours mettre les gants, être toujours sur un ring, j’adore ça…

Tu aurais pu choisir une autre forme de boxe, le Muay Thai c’est dur comme boxe, il y a les coups de genoux, les coups de coudes, pourquoi le Muay Thai ?

Paradoxalement le Muay Thai est ce qui ressemble le plus aux Arts Martiaux. Quand on prend les Arts Martiaux traditionnels, par exemple le karaté ou le taekwondo, on a droit aux coups de genoux, on a droits aux coups de coudes, aux saisies, aux low kicks, seulement pourquoi cela à disparue parce que dans la compétition, le côté sportif à prit le pas sur l’art martial, au final on a pris que les techniques qui sont autorisés en compétition. Et avec la boxe thai j’ai redécouvert les arts martiaux !

Ce côté Art Martial du Muay Thai c’est ce qui t’intéresse aussi ?

Oui exactement, dans les arts martiaux aujourd’hui on peut voir que toutes les techniques qui sont codifiées dans les « Katas » pour le karaté, dans les « Poomsae » dans le taekwondo, dans « les Taos » pour le Kung Fu, on ne les voit plus en compétition parce qu’elles sont interdites. Donc les gens ne travaillent que les techniques autorisées en compétition et les choses peu à peu se perdre…

Quels regards les gens du milieu du cinéma ont sur la boxe thai, est ce qu’ils connaissent ?

Oui ils y en a qui connaissent bien, il y a des gens qui de temps en temps viennent dans les galas de boxe thai, mais certains, pas tous, je ne sais pas s’ils sont vraiment intéressés, ils vont là comme s’ils allaient un peu n’importe où, ils sont invités, il y a un truc à voir, voila. Souvent ce qui me fait un peu rire, dans les soirées de boxe, quand le combat vedette est passé et qu’il n’y a plus les télés, tout le monde s’en va, je trouve sa marrant, mais c’est dans la nature humaine. Personnellement je n’ai pas envie d’aller voir un match de golf, ou de basket, parce qu’il y a la télé, même en étant invité, parce que ce n’est pas mon truc, donc je n’irais pas…

 

 

 

Tu as joué au côté de Richard Anconina dans un long métrage intitulé « Dans les cordes », un film dont le sujet ce passe dans le milieu de la boxe française, tu connaissais cette discipline, la boxe française avant le tournage ?

Oui je connaissais et je reconnais que les gens qui ont une formation de boxe française sont très doués avec les poings et les pieds, c’est une bonne formation la boxe française. Mais je suis moins à l’aise avec les formes techniques de la boxe française qui sont d’armer les coups, pour les chassés, les fouettés, j’aime mieux quand c’est direct comme en boxe thai…

Le Muay Thai est la discipline que tu connais le mieux puisque tu la pratique assidument, l’art du Muay Thai est né en Thaïlande, le pays source, as-tu eu l’occasion d’aller en Thaïlande pour t’entrainer ou voir des combats là-bas ?

Non mais c’est un vieux projet d’y aller avec Guillaume. Mais j’ai eu l’occasion d’aller voir des combats au Cambodge, c’est tout prêt. C’était à Phnom Penh lors d’un tournage d’un film. D’ailleurs les cambodgiens disent que les thaïlandais leur ont volé leur art, c’est un peu la vieille guerre entre les Khmers et les thais sur ce point (rire)…

Si je te dis « Lumpinee », « Radja », « Fimeuu », « Chook Dee », « Ram Muay », cela évoque quoi pour toi ?

Lumpinee et Radja, des grands stadium de Bangkok, Ram Muay c’est la danse que l’on fait avant le combat, une manière de se recueillir, certains boxeur occidentaux ne font pas cette danse, Fimeuu c’est être technique et Chook Dee (rire) c’est le film qui a vulgarisé un peu l’expression…

 

GUILLAUME KERNER, LE CHAMPION, DANIEL ALLOUCHE "THE VOICE" LE SPEAKER, BRUNO PUTZULLU, L'ACTEUR

 

Est-ce que tu vas assister souvent à des galas de boxe ?

Oui je suis allé souvent avec Guillaume, dès qu’il y en avait un on n’y allait ensemble. Mais maintenant c’est calme sur Paris, et il y en a plus en province qu’à Paris, là par exemple il va y en avoir un important à Aix-en-Provence, et à Paris il n’y a pas grand-chose…

Un grand combat que tu as vu en direct, que tu as vraiment aimé, que tu gardes en mémoire ?

Je me souviens du combat Le Banner contre Mark Hunt, c’était vraiment un grand combat mais il y en a eu plein, j’ai fais plein de gala, je me souviens des Thai Seanchai et Yodseanklai aussi c’était fort, sinon j’ai vu plein de combats sur internet, de temps en temps je passe une partie de la nuit à regarder des combats, des combats cultes, par exemple Somsong contre Prestia, c’est quelque chose !

Tu connais des champions de l’époque et d’aujourd’hui ?

Oui je me souviens de grand champion comme le hollandais Fred Royers qui boxait en Kick Boxing, en boxe Thai, en karaté, c’était fort, Buakaw aussi maintenant est fort, je l’ai vu boxé d’ailleurs. Et puis j’étais parrain d’un boxeur que j’aimais beaucoup, qui m’a fait souvent vibré, c’était Mounir Bouti !

Mounir Bouti, grand champion, c’est Guillaume Kerner qui l’a formé, il ne combat plus ?

Oui exactement c’est Guillaume qui l’a formé, et je suis triste qu’il ne boxe plus…

La boxe thai commence à être mise de plus en plus sur les écrans avec des films comme Chook Dee (2004), Ong Bak (2004), est ce que tu connais ces films ?

Oui je les ais vu. Mais Ong Bak c’est beaucoup de la gymnastique, la plupart des boxeurs ne peuvent pas faire techniquement le quart de ce que fais Tony Jaa, mais si on le mettait sur un ring je pense qu’il ne durerait pas longtemps non plus. Mais ce sont des films utiles pour la boxe, pour drainer des pratiquants dans les salles, il y en a une bonne partie qui ne resteront pas longtemps mais d’autres resterons. Chookdee le film dans lequel joue Dida, c’est bien aussi, cela draine des gens aussi dans les salles de boxe…

C’est un peu comme à l’époque de la sortie du film, « Kick Boxer » de Jean-Claude Vandamme ?

Oui voila exactement, c’est un peu pareil…

Jouer le rôle d’un boxeur au cinéma c’est quelque chose que tu aimerais faire ?

Oui j’aimerais beaucoup. Mais il s’avère quand France les films qui ont été fait sur ce sujet n’ont pas trop marché auprès du grand public, ils n’ont pas connu énormément de succès, il n’y a pas vraiment eu la rencontre avec le public. Chookdee, Scorpion, Fureur, des films comme ça n’ont pas drainés beaucoup de public dans les salles de cinéma, à part les connaisseurs…

 

 

 

Quelques anciens grands champions de boxe thai se sont reconvertis dans le métier d’acteur, Jo Prestia, Dida Diafat, Jérôme Le Banner (encore en activité), tu les connais, est ce que tu as déjà vu leurs combats ?

Oui Dida je l’ai vu boxer contre Ramon Dekkers, Le Banner je l’ai vu boxer contre Mark Hunt, contre Cyril Abidis aussi, c’était à Bercy, un grand combat, je me souviens de la tête de Le Banner qui avait enflé c’était impressionnant !

Quel est ton actualité au cinéma et au théâtre ?

Je tourne un film en ce moment avec d’ailleurs un acteur qui a boxé en boxe française et en boxe anglaise, Guy Marchand, il y a aussi Agnès Jaoui, Marie-Christine Barrault, Benjamin Biolay, Nicholas Bedos, Laurent Lafitte et Elodie Frégé. Et je répète au Théâtre, Caligula d’Albert Camus

Tu veux ajouter quelque chose ?

Si on me dit « Boxe » aujourd’hui je pense à une rencontre spéciale dans ma vie, à quelqu’un pour qui j’ai une pensée tout les jours, c’est Guillaume Kerner. Je dois la boxe à ma rencontre avec Guillaume et pour moi c’est important…

Merci beaucoup pour cette interview et bonne chance pour tes projets

Merci beaucoup

 

Bruno Putzulu acteur désormais reconnu aujourd’hui dans le cinéma français est un véritable passionné de boxe. C’est l’une des rares personnalités, lors d’un gala de boxe, qui assiste du début jusqu’à la fin de la soirée, jusqu’au dernier combat. Pratiquant la boxe thai depuis plusieurs années, il connait bien ce sport et les valeurs qu’il véhicule, courage, volonté, abnégation, et respect. Des valeurs similaires à celle des arts martiaux dont Bruno à toujours cet esprit « Art Martial » au fond de lui…

 

BRUNO PUTZULU ET SERGE TRÉFEU

 

FILM

2011 L'étoile du jour- Réal. Sophie Blondy

2010 Les insomniaques- Réal. Jean-Pierre MOCKY

2009 Trésor - Réal. Claude BERRI et François DUPEYRON

2008 Et si... Réal. Serge LALOU

2007 La fabrique des sentiments - Réal. Jean-Marc MOUTOUT Sélection au Festival de Berlin

2006 Dans les cordes - Réal. Magaly RICHARD-SERRANO

2004 Les gens honnêtes vivent en France - Réal. Bob DECOUT

2004 Bel horizon - Réal. Inès RABADAN

2003 Dans le rouge du couchant - Réal. Edgardo COZARINSKY

2003 Père et fils - Réal. Michel BOUJENAH

2003 Monsieur N - Réal. Antoines DE CAUNES

2003 Holy Lola - Réal. Bertrand TAVERNIER

2003 Tout pour l'oseille - Réal. Bertrand Van ENFFENTERRE

2002 Lilly's Story - Réal. Robert MANTHOULIS Sélection officielle au Festival de Venise

2003 2002 Irène - Réal. Yvan CALBERAC

2001 Lulu - Réal. Jean-Henri ROGER

2000 Entre nous - Réal. Serge LALOU Sélection au Festival de Locarno

1999 De l'amour - Réal. Jean-François RICHET 1999 Virilités et autres sentiments modernes - Réal. Ronan GIRRE Prix du meilleur scénario au Festival de Stockolm

1999 Eloge de l'amour - Réal. Jean-Luc GODARD Sélection Officielle au festival de Cannes 2001

1998 Le sourire du clown - Réal. Eric BESNARD

1998 Les gens qui s'aiment - Réal. Jean-Charles TACCHELLA

1998 Les passagers - Réal. Jean-Claude GUIGUET Sélection au Festival de Cannes 1999, section Un Certain Regard

1998 Pourquoi pas moi ? - Réal. Stéphane GIUSTI

1998 Une minute de silence - Réal. Florent Emilio SIRI Prix Cyril Collard

1999 1997 Petits désordres amoureux - Réal. Olivier PERAY Prix Pierrot du meilleur premier film au festival de Berlin 1998 Grand Prix et Prix du jeune public au festival de Tübingen 1998 Prix de la critique internationale au festival de Vérone 1998 Prix du public au festival d'Ourense 1998 Prix du public au festival de Valence (Espagne) 1998

1995 Un héros très discret - Réal. Jacques AUDIARD Prix du Scénario au festival de Cannes 1996

1995 Les aveux de l'innocent - Réal. Jean-Pierre AMERIS Prix de la Semaine de la Critique au festival de Cannes 1996 Prix de la Jeunesse et Rail d'Or au festival de Cannes 1996 Prix Spécial du Jury au festival Saint-Jean de Luz 1996

1994 Emmène moi - Réal. Michel SPINOZA

1994 Jefferson à Paris - Réal. James IVORY

1994 L'appât - Réal. Bertrand TAVERNIER Ours d'Or au festival de Berlin

1993 Marie Louise ou la permission - Réal. Manuel FLECHE

 

TELEFILM

2009 Comme un mauvais souvenir - Réal. André CHANDELLE

2008 Boubouroche - Réal.Laurent HEYNEMANN

2008 L'âme du mal... Réal. Jérôme FOULON

2007 Vénus et Apollon - Réal. Pascal LAHMANI. ARTE

2007 Le diable en embuscade - Réal. Jean-Pierre MOCKY. 13ème rue

2007 La vie à une - Réal. Frédéric AUBURTIN. TF1

2006 Un amour de fantôme - Réal. Arnaud SELIGNAC. M6

2006 Collection Maupassant / Deux amis - Réal. Gérard JOURD'HUI. FR 2

2004 Le temps meurtrier - Réal. Philippe MONNIER. FR 3

2003 La place de l'autre - Réal. Roberto Garzelli. ARTE

2002 La tranchée des espoirs - Réal. Jean-Louis LORENZI. FR 2

1999 George Dandin - Réal. Catherine HIEGEL, Bernard STORA. FR 3

1996 La famille Sapajoux - Réal. Elisabeth RAPPENEAU. FR 2

 

THEATRE

2010-2011-2012 Caligula de Albert Camus - Msc. Stéphane Olivié Bisson

2010 Mille et une nuits... sur une musique de Nikolaï Rimski-Korsakov, lecture aux côtés des panistes Shani Diluka et Bertrand Chamayou

2006-2007 Si tu mourais... de Florian ZELLER - Msc. Michel FAGADAU

2004-2005 Enoch arden de Tennyson / SPORT ET DIVERTISSEMENT de Eric SATI Lectures aux côtés du pianiste Jean-Marc LUISADA.

2004-2009 Ruzante d'Angelo BEOLCO - Msc. Jean-Claude BERUTTI

2001 Monsieur Pourceaugnac de Molière - Msc. Philippe ADRIEN

2000 Un garçon impossible de P.S ROSENLUND - Msc. Frédéric BELIER-GARCIA

2000 Le retour de Harold PINTER - Msc. Catherine HIEGEL

1999-2000 George Dandin de Molière - Msc. Catherine HIEGEL

1997 Les fausses confidences de Marivaux - Msc. Jean-Pierre MIQUEL

1996 Moi de E. LABICHE et E. MARTIN - Msc. Jean-Louis BENOIT

1996 Long voyage du jour à la nuit de E. O'NEILL - Msc. Alain FRANCON

1995 Occupe toi d'Amélie de G. FEYDEAU - Msc. Roger PLANCHON

1993 En attendant Godot de Samuel BECKETT - Msc. Philippe ADRIEN

1993 La fiancée du matin de Hugo CLAUS - Msc. Bernard HABERMEYER

1993 La Serva Amorosa de C. GOLDONI - Msc. Jacques LASSALLE Molière du Meilleur Spectacle Subventionné 1994

1992 Le mariage de Figaro de Beaumarchais - Msc. Antoine VITEZ

1992 La comtesse d'Escarbagnas de Molière - Msc. Jacques LASSALLE

1991 Le barbier de Séville de Beaumarchais - Msc. Jean-Luc BOUTTE

1991 Flora Tristan de Yoland SIMON - Msc. Bob VILETTE

1990 Lorenzacio d'Alfred DE MUSSET - Msc. Georges LAVAUDANT

1994-2003 Pensionnaire à la Comédie-Française

1990-1993 Stagiaire puis Auxiliaire à la Comédie-Française

 

RECOMPENSES

1999 César du meilleur jeune espoir masculin pour "Petits désordres amoureux".

1997 Nomination au César du Meilleur espoir masculin pour "Les aveux de l'innocent".

1996 Prix d'interprétation du meilleur comédien au festival du jeune comédien de Béziers pour "Les aveux de l'innocent".

1996 Prix d'interprétation du meilleur comédien au festival de Saint-Jean de Luz pour "Les aveux de l'innocent".

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium