LES PIONNIERS DU MUAY THAÏ EN FRANCE

Special Report by Serge TREFEU (2016)

 

 

 

 

 

On doit l'arriver de la boxe thaïlandaise (Muay Thai) en France grâce à trois grandes figures du monde des Art Martiaux, Patrick Brizon, Roger Paschy et Gilles Belloni.

 

Le karatéka Patrick Brizon (Ceinture noir de Karaté) découvre au Japon, au début des années 70, le Kick Boxing japonais qui était une forme de boxe Thaï, avec corps à corps, coups de genoux et coups de coudes, de plus les projections autorisaient le passage de hanches. Les rounds étaient de 3 minutes également mais la minute de repos durait une minute contre une minute trente en Thaïlande. Par contre, en Hollande, pays européen où la boxe thaïlandaise est arrivée pratiquement en premier, les coups de genoux à la tête et les coups de coudes étaient interdits. Ensuite, Patrick Brizon va s’initier au Muay Thai dans le pays source, la Thaïlande.

Ce grand champion va être le premier français à remporter une ceinture de champion d'Europe de boxe thaïlandaise, en 1979, contre le redoutable hollandais Ron Kyut du célèbre club Chakuriki d'Amsterdam. Patrick Brizon ouvre son club à Clermont-Ferrand en 1974, le Kurozaki Dojo, où il va former plusieurs combattants tels que Adel Ferreira, Didier Leborgne, Daniel Dessalces, Patrick Sandouly, Gérard Dimier, Jocelyn Faye, Jean-Louis Lafargue, Dominique Martinez...

En 1982, Patrick Brizon est l'un des premiers français à combattre en Thaïlande. Le 8 août 1982, le premier France contre Thaïlande a eu lieu dans les studios de BBTV Chanel 7 à Bangkok. Patrick Brizon faisait partie d'une sacrée équipe de combattants français composée de Philippe Cantamessi, Jean-Pierre Mieckaze (Paix à son Âme), Jocelyn Faye et François Kappeler, leur combat avait été retransmis en direct par une télévision thaïlandaise. Après d’âpres combats, Philippe Cantamessi et François Kappeler ont gagné leur match, et Patrick Brizon, Jean-Pierre Mieckaze, Jocelyn Faye se sont inclinés aux points...

Mais la même année, Patrick Brizon a rendu l’âme, à l'age de 31 ans, foudroyé par une crise cardiaque lors d'un footing. Le samouraï de Clermont-Ferrand a marqué l'histoire du Muay Thai en France en étant le précurseur de ce sport dans notre pays...

Après sa mort, ce sont ses élèves Gérard Dimier, Jocelyn Faye et Didier Leborgne qui ont repris le club Kurozaki Dojo en le rebaptisant Brizon Gym. Ensuite, Gérard Dimier a ouvert le Brizon Gym à Riom (15 Km de Clermont-Ferrand) et d'autres clubs furent créés pour honorer la mémoire du Samouraï français comme le Brizon Gym à Saint Mandés tenu par Jean Pierre Mécasse et le Brizon Gym à Cannes avec Didier Leborgne.

 

PATRICK BRIZON "LE SAMOURAÏ" DE CLERMONT-FERRAND

 

 

PATRICK BRIZON AU CÉLÈBRE CLUB MEJIRO GYM AU JAPON, LE CLUB DU LÉGENDAIRE TOSHIO FUJIWARA

 

 

LE CLUB KUROZAKI DOJO AVEC PHILIPPE LABILLE, GERARD DIMIER, ADEL FERREIRA, DIDIER LEBORGNE, JEAN-LOUIS LAFARGUE, PATRICK SANDOULY, JOCELIN FAYE, DOMINIQUE MARTINEZ, PATRICK BRIZON

 

 

PATRICK BRIZON EN COUVERTURE DES PREMIERS MAGAZINES KARATÉ

 

 

L'autre grand pionnier du Muay Thai en France est sans conteste Roger Paschy.

Master Paschy est une légende des Arts Martiaux. Un grand karatéka qui possédait une technique redoutable, véritable guerrier, il a écumé tous les tatamis de la planète. Son incroyable charisme et sa belle carrière de combattant lui ont permis de rentrer dans le monde du cinéma, et d'imposer son style dans les films d'action.

A l'époque, dans les années 80, les médias étaient vraiment retissant envers la boxe Thaï, ce nouveau sport était jugé trop violent à leur goût. Mais Roger Paschy va persister pour introduire ce sport dans l'hexagone, un sport dont il est tombé amoureux avec passion. Cet homme exceptionnel va alors se démener pour faire découvrir ce sport dans toute la France, en organisant des démonstrations et des stages.

Alors, son sport va commencé à être connu, des compétitions vont voir le jour, la machine était lancée, la boxe Thaï allait déferler sur la France, grâce à la persévérance et le talent de M. Paschy.

Roger Paschy organise les premiers galas de boxe thaï dans des endroits mythiques de la région parisienne, au Cirque d'Hivers, à l’Élysée Montmartre, à la salle Maubert Mutualité, à la salle Wagram, avec à chaque fois des salles combles !

 

LES PREMIERS GRANDS GALAS DE BOXE THAÏLANDAISES

 

ROGER PASCHY "LE BRUCE LEE FRANÇAIS"

 

 

DÉMONSTRATION DE BOXE THAI AVEC LE GRAND CHAMPION SOUDARETH

 

CATHY PASCHY, ROGER PASCHY, PAULETTE PASCHY

 

Ses galas ont beaucoup de succès car Roger Paschy a réussi le tour de force de ramener en France des grands champions thaïlandais. Les parisiens découvraient pour la première fois des champions de légendes tels que Somsong, Attapong, Nonglek, Lamkong, Krongsak, Samart, Soudareth, des terreurs des rings qui allaient marquer l'esprit du public français à tout jamais...

 

 

Soudareth et Krongsak se sont ensuite installé définitivement en France, Soudareth après sa carrière de combattant a ouvert un restaurant dans le 13ème arrondissement de Paris.

 

WATTANA SOUDARETH

 

 

Quand à Krongsak, qui est venu pour la première fois en France en 1986, il donne encore aujourd'hui des cours de boxe Thaï.

 

KRONGSAK BORANRAT

 

Roger Paschy a créé son club à la fin des années 70, le Yamatsuki (Qui veut dire "Coup de poing"), et formé une pléiade de champions qui sont devenus ensuite des acteurs majeurs dans l'évolution de la boxe Thaï. Beaucoup de ses élèves ont écrit l'histoire du Muay Thai français comme Christian Bahfir (Champion d'Europe), Kouider Abdelmoumeni (Champion d'Europe, fondateur du club ES Nanterre section Boxe Thaï), Jami Mohamed (Champion de France), Jean-Luc Legouez (Champion de France), Omar Benamar (Champion d'Europe, fondateur du club Nemrod), Antoine et René Desjardins (Champion d'Europe, fondateur du club Derek), Gilles Tirolien (Champion de France), Daniel Allouche (Speaker "The Voice"), André Zeitoun (Fondateur de la Team Zeitoun), des noms qui résonnent encore dans les salles de boxe...

 

LA DREAM TEAM DU YAMATSUKI DE GAUCHE A DROITE GILLES TIROLIEN, DANIEL ALLOUCHE, ANTOINE DESJARDINS, RENE DESJARDIN, JAMI MOHAMED, KOUIDER ABDELMOUMENI, CHRISTIAN BAHFIR ET MASTER PASCHY (IL MANQUE SUR LA PHOTO OMAR BENAMAR ET JEAN-LUC LEGOUEZ POUR COMPLÉTER L'EQUIPE !)

  

Christian Bahfir (Champion d'Europe, champion de France), fondateur du Fuji club à Drancy, a été un superbe combattant qui fut le premier a défier les redoutables guerriers hollandais tels que André Brilleman, Fred Royers et Rob Kaman. Il a affronté deux fois le Gladiateur Fred Royers avec une défaite et un match nul. Son combat pour la ceinture de champion d'Europe contre le seigneur des rings Rob Kaman fut dantesque avec une victoire du hollandais. Christian Bahfir a également battu le "Samouraï" Patrick Brizon pour la ceinture de champion de France !

 

CHRISTIAN BAHFIR EN PLEINE SÉANCE D'ÉCHAUFFEMENT

 

 

CHRISTIAN BAHFIR FACE AU GLADIATEUR FRED ROYERS

 

CHRISTIAN BAHFIR CONTRE PATRICK BRIZON

 

Kouider Abdelmoumeni (Champion d'Europe, champion de France) l’entraîneur fétiche du club ES Nanterre qui a produit des grands champions tels que Rachid El Herdmi (Champion du Monde de Full Contact, Champion d'Europe de boxe Thaï, Champion d'Europe de Kick Boxing), Farid Rezzag (Champion du Monde boxe Thaï, champion d'Europe de boxe Thaï), Mustapha Benatia (Champion d'Europe de boxe Thaï), Majid Bensmail (Champion de France de boxe Thaï), Brahim Behlouli (Champion de France de boxe Thaï), Tidiani Biga (Champion du Monde de boxe Thaï), Xavier Birukoff (Champion de France de boxe Thaï), Moussa Konaté (Champion du Monde boxe Thaï, champion d'Europe de boxe Thaï), et beaucoup d'autres...

Kouider Abdelmoumeni a fait partie des premiers français à avoir combattu en Thaïlande, à Bangkok, au stadium du Ratchadamnoen en 1981. En 1982, il a combattu pour une ceinture de champion du Monde à Hong Kong, il a perdu aux points. Mais il a remporté trois fois le titre de champion d'Europe ainsi que celui de champion de France !

 

KOUIDER ABDELMOUMENI UN CHAMPION TITRÉ

 

 

KOUIDER ABDELMOUMENI A LONGTEMPS ÉTÉ ENTRAÎNEUR DE L'ÉQUIPE DE FRANCE DE BOXE THAÏLANDAISE

 

Omar Benamar (Champion d'Europe) a été l'un des premiers a combattre aussi contre les terreurs hollandaises de l'époque telles que Orlando Wiet, Rick Van Den Vathorst et Hide. Omar Benamar a remporté le titre de champion d'Europe face au rude combattant du Brizon Gym, Abdel Ferrera. Il fut l'un des tout premier étranger à s’entraîner en 1980 au fameux camp de Samart Payakaroon, le Sityodtong, à Pattaya. Mais Omar Benamar, « le Magicien », a surtout marqué l’histoire du Muay Thaï en tant qu’entraîneur exceptionnel dans le club qu'il avait créé, le "Nemrod Gym" à Stain. Grâce à lui, le phénoménal Dany Bill est devenu une légende des rings. Il a aussi formé des champions français qui sont classés parmi les meilleurs techniciens de la boxe thaïlandaise dans l’hexagone comme Farid Kenniche (Champion du Monde, champion d'Europe), Jean Philippe Lagrand (Champion d'Europe), Farouk Boudar (Champion du Monde), Jérémie Charlet (Champion d'Europe), Gregory Choplin (Champion du Monde), Moussa Sissoko (Champion d'Europe), Yassine Benhadj (Champion d'Europe) et Mohamed Bourkhis (Champion de France) !

 

OMAR BENAMAR AVEC SON ÉLÈVE FAROUK BOUDAR LORSQU'IL A REMPORTÉ SA CEINTURE DE CHAMPION DU MONDE EN BATTANT LE HOLLANDAIS GRAVENBERG

 

 

OMAR BENAMAR AVEC SON ÉLÈVE JEAN-PHILIPPE LAGRAND POUR SON CHAMPIONNAT D'EUROPE, LA FUTUR STAR DES RINGS DANY BILL (ÂGÉ DE 15 ANS) EST DÉJÀ PRÉSENT SUR LE RING

 

OMAR BENAMAR AVEC SON ÉLÈVE LE REDOUTABLE "MUAY KHAO" (FORT EN GENOUX) FARID KENNICHE

 

René Desjardins a battu les immenses champions anglais de l'époque Ronnie Green (Champion du Monde de Boxe Thaï, Champion du Monde de Kick Boxing) et Howard Brown (Champion du Monde de Kick Boxing). Il a mis KO le légendaire Ronnie Green et remporté une ceinture de champion d'Europe de Kick Boxing contre Howard Brown, il a également affronté le grand champion thaïlandais Wattana Soudareth.

Après avoir combattu un peu partout en Europe, pris une ceinture de Champion d'Europe de Kick Boxing ainsi qu'une ceinture de champion de France de boxe Thaï, il a stoppé sa carrière pour créé en 1984 son propre club de boxe Thaï. Avec l'aide de son frère, Antoine Desjardins, qui était aussi un redoutable combattant, ils ouvrent un club à La Courneuve, une ville de la banlieue nord de Paris. Le club est situé au cœur de la cité des 4000, un quartier très cosmopolite. Ils appellent le club le "DEREK" qui signifie DEsjardins REné et K pour Kick Boxing.

René et Antoine Desjardins étaient des entraîneurs hors normes, capables de dénicher le meilleur potentiel d'un boxeur pour l'amener au plus haut niveau. Pendant de longues années, ils ont entraîné et préparé les plus grands combattants des années 90, l'âge d'or du Muay Thaï français.

Leurs club, le Derek Boxing était une véritable usine à champion, dans les années 90, c'était le club référence en France et en Europe, c'est devenu un club mythique. La liste est longue des champions qui sont passés au Derek Boxing, Pascal Scalp (Champion d’Europe de boxe Thaï, champion de France de Boxe Thaï), Jaïd Seddak (Champion du Monde de Boxe Thaï, Champion du Monde de Kick Boxing, Champion d’Europe de Boxe Thaï, Champion d’Europe de Kick Boxing), Fabrice Allouche (Champion du Monde de Kick Boxing, Champion d’Europe de Boxe Thaï), Stéphane Nikiéma (Champion du Monde de Boxe Thaï, Champion d'Europe de Boxe Thaï), Guillaume Kerner (Champion du Monde de Boxe Thaï, Champion d'Europe de Boxe Thaï), Joël César (Champion du Monde de Boxe Thaï), Lahcene Brigui (Champion de France de Boxe Thaï), Totof (Champion du Monde de Boxe Thaï, Champion d'Europe de Boxe Thaï), Kamel Mayouf (Champion d'Europe de Boxe Thaï, Champion de France de Boxe Thaï), Christian Garros (Champion d'Europe de Boxe Thaï, Champion de France de Boxe Thaï), Karim Bezzouh (Champion de France de boxe Thaï, Médaille d'argent au championnat du Monde amateur 2006), Abdoul Touré (Champion d’Europe de Boxe Thaï, Champion de France de Boxe Thaï), Dida Diafat (Champion du Monde de Boxe Thaï, Champion du Monde de Kick Boxing) !

 

RENÉ DESJARDINS

 

 

RENÉ DESJARDINS AVEC SON ÉLÈVE MUSTAPHA "TOTOF" YOUSSEF A BANGKOK A LA FÊTE DU ROI

 

RENÉ ET ANTOINE DESJARDINS LES FONDATEURS DU DEREK BOXING AVEC LÉON "PAPE" MENDY L'ACTUEL PRÉSIDENT DU DEREK BOXING

 

RENÉ DESJARDINS, LE CHAMPION ET PROMOTEUR JEAN-CHARLES SKARBOWSKY, ANTOINE DESJARDINS

 

Daniel Allouche a été l'un des tout premier, dans les années 70, à combattre en boxe Thaï dans l'hexagone, il a fait 26 combats pour 22 victoires et remporté le titre de Champion de France et Champion d’Europe par équipe. En 1979, Daniel Allouche est partie s’entraîner dans le camp du Capitaine Larris à Bangkok. Et c'est lui qui a passé des accords avec les thaïlandais pour les premiers galas de Roger Paschy. Daniel Allouche et Roger Paschy ont donc fais venir tout les premiers grands champions thaïlandais de l’époque, comme Somsong, Krongsak, Attapong et beaucoup d'autres...

Daniel Allouche a été aussi professeur au club Yamatsuki pendant 10 ans et coach de beaucoup de champions. Un jour, Roger Paschy qui organisait des galas une fois par mois à « la Mutualité » (Salle de spectacle à Paris) a eu un problème avec le speaker qui n’est pas venu au dernier moment. Du coup, c'est Daniel Allouche qui est monté sur le ring, en jogging, sans préparation, pour prendre le micro et animé la soirée. Et depuis ce jour jusqu'à aujourd'hui, Daniel Allouche a fait des centaines de galas en tant que speaker, c'est devenu la référence ultime et une voix emblématique dans le milieu de la boxe Thaï mais aussi en boxe anglaise. Les galas animés par Daniel "The Voice" Allouche sont toujours "Show" et "Chaud", il est encore le speaker incontournable pour une belle soirée de boxe !

 

ROGER PASCHY AVEC DANIEL ALLOUCHE

 

ANTOINE DESJARDINS, KOUIDER ABDELMOUMENI, DANIEL ALLOUCHE, ROGER PASCHY

 

AVANT DE TROQUER SES GANTS CONTRE UN MICRO, DANIEL ALLOUCHE A ÉTÉ UN COMBATTANT TEIGNEUX

 

"THE VOICE" DANIEL ALLOUCHE

 

André Zeitoun a fait ses armes chez Roger Paschy puis s'est entraîné au club Fuji de Christian Bahfir. André Zeitoun va effectuer 19 combats, gagner deux fois le titres de champion de France Junior (1984 et 1985) et affronter des bons combattants de l'époque comme Abdallah Berrandou (Champion d’Europe de boxe Thaï). Mais son expérience du Muay Thai, il va se le forger à la source même de cet Art, en Thaïlande.

En 1986, André Zeitoun débarque au Royaume du Siam avec une lettre d'introduction du légendaire Pud Pad Noy Worawoot qui enseigne alors en France. André Zeitoun découvre l'authentique Muay Thai au sein du camp Worawoot à Bangkok. Ensuite, André Zeitoun va s’entraîner dans d'autres camps notamment au camp Pat Ruang Luang à Chonburi, le camp de Master Den, ancien grand champion du stadium du Radja en 1960.

En 1990, André Zeitoun ouvre son club pour assouvir son autre passion, l'enseignement. Il va former bon nombres de champions tels que Nash Ular (Champion du Monde), Nicolas Subileau (Champion de France), Jérôme Abotsi (Champion de France), Olivier Pedarzolli (Champion de France), les frères Defretin (Champion de France), Daniel Vicencia (Champion de France), Mohamed Mokhtari (Champion de France), Adil Khodja (Champion de France) et bien d'autres...

Mais ses deux perles qu'André a façonner durant des années sont sans contexte les deux immenses champions Jean-Charles Skarbowsky et Johann Fauveau.

Jean-Charles Skarbowsky (Champion d'Europe, N° 1 au Stadium du Radja) est devenu une légende vivante des rings, un combattant exceptionnel qui est énormément respecté en Thaïlande.

Quand a Johann Fauveau, véritable guerrier des rings, il est aujourd'hui un champion international reconnu qui a remporté trois fois le titre de Champion de France classe A en boxe Thaï, titres conquis aux côtés d'André Zeitoun, et il a également gagné une ceinture de champion du Monde ISKA en K1 en 2012.

André Zeitoun fait partie des grands noms de la boxe Thaï française, ce passionné de boxe dès le plus jeune âge est devenu aujourd'hui un « Maître » dans l'art du Muay Thai, art dont il a exploré les moindres facettes.

Aujourd'hui, Master Zeitoun maîtrise son Art à la perfection et le divulgue à ses élèves depuis de nombreuses années avec autant de ferveur.

 

ANDRÉ ZEITOUN A COMBATTU AU STADIUM LUNG KEE A PATTAYA EN 1991 AVEC UNE VICTOIRE PAR KO

 

ANDRÉ ZEITOUN AU CAMP PAT LUANG RUANG A CHONBURI EN 1989

 

ANDRÉ ZEITOUN AU CAMP SOMPONG A BANGKOK EN 1988

 

ANDRÉ ZEITOUN AVEC SON ÉLÈVE JEAN-CHARLES SKARBOWSKY AU LUMPINEE ET LE GRAND CHAMPION KARUHAT SOR SUPAWAN

 

VICTOIRE DE SON PROTÉGÉ JEAN-CHARLES SKARBOWSKY

 

ANDRÉ ZEITOUN AVEC ROGER PASCHY

 

Gilles Belloni avait, dans les années 70, un club de karaté à Sceaux dans les Hauts de Seine. Puis, à la fin des années 70, il a ouvert son club de boxe thaïlandaise à Bagnolet, derrière le grand marché des puces de Montreuil, le Belloni Gym. Le club était situé en mitoyenneté du Café restaurant de ses parents, c'était le début de la boxe Thaï...

Gilles Belloni a fait plusieurs voyages en Thaïlande pour s’imprégner du Muay Thai authentique avec notamment son ami Jacques Mairesse (Mairesse est resté 2 mois dans le camp de Master Pud Pad Noy), un autre pionnier de la boxe Thaï en France qui fut plus tard président de l'une des plus importante fédération de boxe thaïlandaise en France. Gilles Belloni a été le premier étranger à s’entraîner au célèbre camp Jocky Gym, à l'époque c'était une véritable aventure pour un étranger de s’entraîner dans un camp de boxe en Thaïlande.

En 1980, on doit la venue à Gilles Belloni en France du légendaire champion thaïlandais Pud Pad Noy Worawoot pour un stage avec l’entraîneur en chef du Jocky Gym Pomthep Maisondeth.

Arrivé en France en 1980, Pud Pad Noy va y rester 23 ans et former beaucoup de champions français notamment dans son club le "Muay Thai France" qui se trouvait rue Malabranche à Paris. Plusieurs élèves de Pud Pad Noy deviendront ensuite des grands professeurs comme Olivier Gauthier, Jean-Marie Merchet, Franck Marre et Daniel Woirin. Mais il a surtout formé l'une des plus belles pépites du Muay Thai français, le grand champion Guillaume Kerner.

 

PUD PAD NOY WORAWOOT "LA JAMBE D'OR"

 

 

PUD PAD NOY AVEC SON CHAMPION GUILLAUME KERNER

 

Dans les années 80, de nombreux champions ont représenté le club Belloni Gym, tels que Philippe Cantamessi, Jean Pierre Mieckaze, Alain Perroteau, Francis Alvado, Jacques, Jean et Yvan Lopez, François Kappeler, Gérard Maillot, Philippe Grondin, Mohamed Adoui, Stéphane Nikiéma, Jaid Seddak, Claude Forest, Jean Jacques Sebag, Olivier Raclin, Gérard Guinet, Robert Rite, Robert Paturel, Stéphane Ferrara, Mouss Diouf...

Certains comme Philippe Cantamessi, Jaid Seddak et Stéphane Nikiéma, sont devenus des immenses champions qui ont porté le Muay Thai français au plus haut niveau international.

 

GILLES BELLONI AVEC SES CHAMPIONS PHILIPPE CANTAMESSI ET STÉPHANE NIKIEMA

 

 

FILM SUR LE MUAY THAI AVEC GILLES BELLONI ET PHILIPPE CANTAMESSI

 

 

 

Philippe Cantamessi (Champion d'Europe de boxe Thaï) a été l'un des tout premiers boxeurs étrangers à combattre au mythique stadium du Ratchadamnoen de Bangkok, en 1982, une période où les combattants thaïlandais étaient réputés invincibles, surtout chez eux.

Mais Cantamessi a réussi l'incroyable pari d'aller défier les champions thaïlandais dans leur fief, et surtout de leur tenir tête dans la catégorie des 53 Kg, une catégorie reine en Thaïlande, ce qui est un véritable exploit pour l'époque !

Cantamessi fut aussi le premiers boxeur de Muay Thai a être médiatisé grâce notamment au célèbre publicitaire Jacques Séguéla qui était un passionné de boxe thaïlandaise.

Jacques Séguéla va mettre aussi en lumière la carrière du champion Jaid Seddak et d'autres boxeurs...

 

PHILIPPE CANTAMESSI CONTRE LE N° 1 DU LUMPINEE WATTANA SOUDARETH

 

 

Jaid Seddak a été l’un des boxeurs les plus charismatique de son époque car son enthousiasme il l’a divulguait aussi bien sur le ring qu’en dehors du ring. Auteur de combat mémorable face à des pointures comme Payatnoi, Hippy Singmanee, Rambo Pongsiri, Mickael Lieuwfat, Yigin Osman, Rachid Elherdmi, Abel El Quandili. Il a vraiment rencontré et battu les meilleurs de sa catégorie et marqué son empreinte dans l’histoire du Muay Thai français. C’est d’ailleurs l’un des boxeurs pieds et poing les plus titrés jusqu’à aujourd’hui. Et son surnom de combattant « Little Big Man » reflète bien sa formidable carrière !

Son incroyable palmarès (3 fois Champion du Monde de boxe Thaï, Multiple champion du Monde de Kick Boxing, 4 fois Champion du Monde de Full-contact, Champion d’Europe de boxe Thaï, Champion d’Europe de Kick Boxing, Champion d’Europe de Full-contact) il le doit à son travail acharné à l’entraînement et à sa grande expérience en Thaïlande. Jaid est allé en Thaïlande au début des années 80. Il a été l'un des premiers français à combattre au stadium du Ratchadamnoen puis au stadium du Lumpinee. Et lorsqu'il combattait en Thaïlande c'était pour le plus grand promoteur du Lumpinee, M. Songchai Ratanasuban.

 

JAID SEDDAK EST L'UN DES CHAMPIONS LES PLUS TITRÉS DE L'HISTOIRE DU PIEDS-POINGS

 

 

JAID SEDDAK AVEC LE CÉLÈBRE PUBLICITAIRE JACQUES SÉGUÉLA

 

Stéphane Nikiéma (Trois fois champion de France, trois fois Champion d’Europe, trois fois Champion du monde) est sûrement le boxeur pieds et poings européen dont la longévité sur le ring a été la plus grande. En effet, ce formidable champion, auteur de combat d’anthologie, pur nak muay, a combattu durant près de dix sept ans à travers le monde. Ce qui lui a valu beaucoup de considération de la part des boxeurs surtout en Thaïlande où il est énormément respecté. Il a été surnommé “Diesel Black" par les thaïlandais, ils lui ont attribué ce nom de combattant à cause de sa taille et de sa maîtrise  technique des coups de genoux. Parce qu’il ressemblait au célèbre champion des années 80 “Diesel Noy”. Nikiéma a battu des grands champions thaïlandais tels que Sagat Petchyindee, Turbo Kietisak, Changpuek Kiatsongkrit, Kengkai Sor Vorapin, Neungtrakan Por Muang Ubon, Lekmongkong Kietprasongchai et a aussi fait des combats terribles face à Somsong Noi, Krongsak Boranrat, Nokweed Devy, Dejpitak Sityodtong et Orono Por Muang Ubon !

 

STÉPHANE NIKIEMA "DIESEL BLACK"

 

 

STÉPHANE NIKIEMA AVEC LES DEUX LÉGENDES DES RINGS SILAPATHAI JOCKYGYM ET ROBERT KAENNORASING

 

Le regretté Raoul Lamy (Frère de Paulette Paschy) qui était le beau-frère de Roger Paschy a également fait partie des pionniers du Muay Thai en France. Raoul Lamy était un grand expert dans les arts martiaux vietnamiens, dans les années 70, il avait intégré l'école Minh Long car c'était un ami proche du grand maître Tran Minh Long (Maître de Viêt Vo Dao).

 

RAOUL LAMY (RIP) ÉTAIT UN MAÎTRE DANS L'ART DU VIET VO DAO (ART MARTIAL VIETNAMIEN) AVANT D'ÊTRE UN GRAND PROFESSEUR DE BOXE THAÏ

RAOUL LAMY, GABRIEL LAMY, CATHY PASCHY, KRONGSAK BORANRAT, LA SIVORAVONG

RAOUL LAMY EN DÉMONSTRATION AVEC KHRU LEPINE

 

 

Au début des années 80, Raoul Lamy et ses frères Gabriel et Charles ont créé plusieurs clubs. Raoul Lamy a d'abord ouvert le club 107 Boxing rue Popincourt dans le 11ème arrondissement de Paris en 1977. Mais ce club a brûlé, alors Raoul Lamy a ouvert un autre club dans la rue Godefroy-Cavaignac. Le club se nommait le « 107 BOXING CAMP » en référence à un camp qui était situé à Bangkok, beaucoup de compétiteurs des années 90 sont venus s’entraîner dans ce club réputé.

En parallèle, Gabriel Lamy, le frère de Raoul, a ouvert deux clubs qu'il a appelé tout simplement « Lamy Gym », le premier était situé à Carrières-sur-Seine une ville du département des Yvelines, dans la région Île-de-France et le second se trouvait sur l'avenue Philippe Auguste à Paris dans le 11ème. Ces clubs de boxe thaï ont formé bon nombres de champions tels que André-Richard Nam (Champion d'Europe), Bruno Benlabed (Champion d'Europe), Sam Berrandou (Champion d'Europe), Abdallah Berrandou (Champion d'Europe), Djamel Berrandou (Champion de France), Reski Kelhadi (Champion de France), Rabah Ouadhi (Champion d'Europe), Hassen Ouadhi (Champion de France), Olivier Marion (Champion de France) et bien d'autres...

 

LE LAMY GYM UN CLUB QUI A MARQUÉ L'HISTOIRE DU MUAY THAÏ EN FRANCE

LE LAMY GYM DE LA BELLE ÉPOQUE AVEC HASSEN OUADHI, ANDRÉ RICHARD-NAM, BRUNO BENLABED, GABRIEL LAMY, SAM BERRANDOU, LE PETIT FRÈRE DE DJAMEL BERRANDOU, RESKI KELHADI, DJAMEL BERRANDOU

 

LE 107 BOXING CAMP CRÉÉ PAR RAOUL LAMY

GABRIEL LAMY AVEC RAOUL LAMY AU 107 BOXING CAMP

LES FRÈRES LAMY AU 107 BOXING CAMP

 

Raoul Lamy a organisé plusieurs grands galas de boxe thaï durant les années 80 et 90, en 1997, il a créé la première coupe de France de boxe thaïlandaise, une organisation qui eu lieu à Yerres dans la banlieue parisienne. Ce grand homme des arts martiaux a malheureusement disparu le 16 avril 2009 à l'âge de 56 ans suite à un accident cérébro-vasculaire. 

 

PREMIÈRE COUPE DE FRANCE DE BOXE THAÏ

 

 

UN GALA UNIQUE EN 1984 ORGANISÉ AU CIRQUE D'HIVER PAR RAOUL LAMY ET JEAN-MARC SERRUYA AVEC EN COMBAT VEDETTE LA STAR SAMART PAYAKAROON CONTRE WATTANA SOUDARETH

 

L'un des élèves de Raoul Lamy, Olivier Marion (Expert en arts martiaux et sports de combat, Formateur de gardes du corps, Représentant officiel en France du Vo Tu Do), a beaucoup combattu dans les années 80 et s'est entraîné avec Master Pud Pad Noy en Thaïlande. Olivier Marion a créé ensuite l’école Muay Thai Pahuyut avec le grand champion thaïlandais Tanikul Phongdunbum de son nom de combattant Kitty Sor Thanikul. Kitty a battu les meilleurs champions thaïlandais de son époque et remporté en France une ceinture de champion du Monde en battant le puncheur Jo Prestia.

Aujourd'hui, après avoir développé la boxe thaï au Gabon durant une dizaine d'années, Olivier Marion a ouvert plusieurs clubs de Muay Thai dans sa région du nord-est de la France ainsi qu'à l'étranger (Muay Thai Pahuyut Bar-sur-Aube, Muay Thai Pahuyut Vitry le François, Muay Thai Pahuyut Boulogne-sur-Mer, Muay Thai Pahuyut Outreau, Muay Thai Pahuyut Port Gentil au Gabon, Muay Thai Pahuyut Cordoba en Argentine).

Aussi, Olivier Marion organise souvent des stages avec des grands champions qui ont marqué l'histoire du Muay Thai comme André-Richard Nam, Kitty Sor Thanikul, Krongsak Boranrat, Youssop Sor Thanikul, Wattana Soudareth.

 

MASTER PASCHY AVEC OLIVIER MARION

OLIVIER MARION, PUD PAD NOY WOORAWUT, KITTY SOR THANIKUL

LE CÉLÈBRE ENTRAÎNEUR DE BOXE FRANÇAISE SOT MEZAACHE ET RAOUL LAMY AVEC OLIVIER MARION AVANT UN COMBAT

WATTANA SOUDARETH, OLIVIER MARION, PUD PAD NOY WOORAWUT, MORAD SARI

 

La boxe Thaï en France dans les années 80 et 90 a eu énormément de grands combattants qui ont brillé à travers le monde, parmi les plus charismatiques on peut citer Guillaume Kerner, Jo Prestia, Dany Bill, Fabrice Payen ou encore André-Richard Nam.

 

Guillaume Kerner a été l'un des premier français à être allé s’entraîner pendant de long séjours dans les camps typiques thaïlandais, camp où il n’y avait jamais eu d’étranger. Grâce à son expérience unique en Thaïlande et son prodigieux entraîneur Pud Pad Noy, il a acquit une connaissance technique du Muay Thai qu’aucun étranger n’avait réussi à maîtriser. Sa science du combat, surtout du corps à corps, était phénoménale. C’était un surdoué des rings, au même titre que Dany Bill, l’autre grand technicien du Muay Thai français. Kerner a affronté les plus grands champions Thaïlandais de son époque chez eux et les a battu. Les combats de « l’Ange Blond » resteront à jamais gravés dans les annales du Muay Thai !

 

GUILLAUME KERNER "L'ANGE BLOND"

 

Jo Prestia était doté d’un mental inouï, c’était un encaisseur hors norme. Il possédait la foudre dans ses poings, ses techniques de boxe anglaise étaient dignes des boxeurs professionnels du noble Art. Prestia, s’entraînait d’ailleurs avec les boxeurs pros Rahilou (Champion du Monde) et Proto (Champion d’Europe). Mise à part ses poings, ses armes favorites étaient les low kicks et le front kick qu’il maîtrisait parfaitement. Le corps à corps n’était pas son point fort car il n’aimait pas se sentir “enfermé” mais il a toujours su s’en défaire en utilisant son atout principal, les poings. Ses rencontres contre les terreurs Somsong et Dekkers sont désormais classés parmi les matchs cultes du Muay Thai !

 

JO PRESTIA LE "CHEVALIER BAYARD"

 

Dany Bill a été, sans aucun doute, le meilleur technicien en boxe Thaï que la France est connue, un champion hors norme dont les thaïlandais se souviennent encore. Dany Bill a battu des pointures thaïlandaises telles que Panomrunglek Ha Phalang, Sangtienoi Sor Rungroj, Den Muangsurin, Nokweed Dawee, Orono Por Muang Ubon, Kengkrai Sor Vorapin, Samaisuk Sakmuang, Nong Moon mais aussi des champions étrangers comme Ramon Dekkers, Joël César et Jo Prestia !

 

DANY BILL "LE MAGICIEN DES RINGS"

 

Fabrice Payen a été un grand champion qui a effectué 200 combats (40 au stadium du Radja et 1 au stadium du Lumpinee), il a vécu en Thaïlande pendant longtemps. Dans les années 80, ses combats enflammaient régulièrement le mythique stadium de Bangkok, le Radjadamnoern Stadium. En 1989, il a été le premier occidental à être classé N° 3 au Radja et l'un des rares étrangers à avoir eu sa photo en portrait au stadium du Radja !

 

FABRICE PAYEN "LE TIGRE BLANC"

 

André Richard-Nam fut un très grand champion, surnommé « Le guerrier », il était doté d'un mental hors du commun, c'était un extraordinaire encaisseur qui ne reculait jamais. Il avançait sans cesse et toujours avec le sourire, même lorsqu'il recevait des grêles de coups, c'est un peu son célèbre sourire sur le ring qui déstabilisait parfois ses adversaires. Il possédait des low kick de bûcheron qui faisait de lui l'un des combattants les plus redoutés de son époque. La plupart des boxeurs qui l'ont affronté se souviennent forcement de ses low kick destructeurs !

 

ANDRÉ RICHARD-NAM "THE WARRIOR"

 

La liste est encore longue des champions et entraîneurs de ces grandes années du Muay Thai français, avec entre autres Joël César qui a rencontré des tueurs tels que Namphon Nongkeepahuyut et Den Muangsurin, Fabrice Allouche qui a affronté le redoutable Pepsi Piyar (N° 1 du Radja et du Lumpinee) en 1989 au stadium du Radja, Mourad Sari le premier étranger a remporter une ceinture du Lumpinee, Dida Diafat qui a vaincu deux fois la terreur hollandaise Ramon Dekkers, son film autobiographique "Chookdee" a inspiré beaucoup de jeunes nakmuay, Farid Kenniche qui a été champion du Monde en battant le N°2 du Lumpinee de l'époque, le thaïlandais Kongburry, le « gentleman des rings » et champion du Monde Aurélien Duarte, le formidable encaisseur et champion du Monde Khaled Hebieb, Josselin Christophe qui a battu le grand champion Klongpattaya et affronté chez lui en Thaïlande la terreur thaïlandaise Dokmaïpha Por Pongsawan, Manu N'Tho qui a fait des combats mémorables contre les champions du Lumpinee de l'époque tels que Namkabuan Nongkeepahuyut et Superlek Sor Isaan, les champions d'Europe Omar Moussadak, Christian Garros, Rachid El Herdmi, Christophe Lavrilat, Rédouane Bougara (Paix à son Âme), Sora Yora, Farid Rezzag, Mustapha Benattia, Pascal Scalp, Moussa Sissoko, Abdallah Berrandou, ainsi que Rabah Ouadhi, Fred Boigeol, Bruno Benlabed, Sam Berrandou, Désiré Thibauld, Jerome Turcan, Hadj Bettahar, Jean-Claude Coralie, Jean Philippe Lagrand, Krim Hamitech, les frères Mahmoudi, Mourad Djebli, Tidiani Biga...

 

 FABRICE ALLOUCHE A ÉTÉ FORMÉ PAR ROGER PASCHY, MASTER PASCHY AVEC LE JEUNE FABRICE ALLOUCHE POUR SON CHAMPIONNAT DE FRANCE 

 

MOURAD SARI "LE GAUCHER D'ARGENTEUIL"

 

DIDA DIAFAT "CHOOKDEE"

 

Puis dans les années 2000, une nouvelle génération de combattant à pris le relais avec Kamel Mayouf, Jean-Charles Skarbowsky, Kamel Jemel, Farid Villaume, Wilfried Montagne, Mustapha « Totof » Youssef, Karim Saada, Djamel Yacouben, Mohamed Yamani, Christophe Leveque, Cyril Diabaté, Eddy Saban, les frères Farsi, Sébastien Ocana, Yassine Benhadj, Mohamed Bourkhis, Mounir Bouti, Moussa Konaté, Cédric Muller, Rachid Kabourri, Jonathan Camara, Stéphane Susperregui, Patrice Quarteron, Gregory Tony, Rafik Bakkouri, Gregory Choplin, Steeve Valente, Thomas Dupuis (Paix à son Âme), Nash Ular, Jérémie Charlet, David Hergault, Karl Dubus, Johny Tancray, Olivier Tchetche, Kader Marouf, Khalid Bibi et bien d'autres...

 

Jean-Charles Skarbowsky (3 fois champion d’Europe, classé N°1 au stadium du Radja en 2003 et 2006) était un terrible guerrier, un incroyable puncheur, ses combats en Thaïlande ont tellement marqué les esprits qu'il est devenu aussi célèbre que le légendaire hollandais Ramon Dekkers. Skarbowsky a battu des grands champions thaïlandais comme Duan E-San, Weera Chalunlape, Robert Kaennorasing (KO), Kaoponglek Luksuratam (KO), Orono Por Muang Ubon (KO), Rambo Two, Chokdee Por Pramuk (KO), Nonthanan Por Pramuk (KO), Khunsuk Petchsupapan (KO), Suriya Sor Pleonchit, Mangkong Kietsomkoum (KO), Lamsongkram Chuwattana (KO) !

 

JEAN-CHARLES SKARBOWSKY "THE TATTOO DRAGON"

 

Les champions du Monde Farid Villaume et Kamel Jemel ont tenté de remporter le titre suprême au stadium du Lumpinee en 2010, Villaume c'est incliné contre Saiyok Pumphanmuang pour la ceinture du Lumpinee en - 70 Kg et Kamel Jemel a perdu pour la ceinture du Lumpinee en - 63 Kg 500 face à Kongfah Auddomuang...

 

FARID VILLAUME "LE CROCHET MEURTRIER"

 

KAMEL JEMEL "MISTER DYNAMITE"

 

Enfin, la génération 2010 a vu émergé des superbes champions comme Fabio Pinca, Yohan Lidon, Abdelah Mabel, Mickael Piscitello, Mehdi Zatout, Yetkin Ozkul, Bobo Sacko, Azize Hlali, Samy Sana, les frères Bennoui, Damien Alamos, Crice Boussoukou, Cheick Sidibé, Mohamed Souane, Kada Bouamama, Albert Chey, les frères Pinto, Johann Fauveau, Djimé Coulibaly, Xavier Bastard, Lahoucine Idouche, Charles François, Brice Guidon, Raphael Liodra, Wendy Annonay, Mickael Lallemand, Gaylord Montier, Amine Kacem, Dylan Salvador, Ayoub El Khaidar, Steeve Zaidi, Cyril Benzaquen, Zinedine Hameur-Lain, Kamel Metzani, Vatsana Sedone, Damien Ozenne, Sofiane Derdega, Salahdine Ait Naceur, Hichem Chaibi, Morgan Adrar, Johane Beausejour, Kevin Renahy, Jimmy Viennot, Rafi Bohic, Raouf Beliouz, Malik Aliane, Mohamed Bouchareb...

 

Le 10 février 2012, au stadium du Lumpinee de Bangkok, le jeune phénomène Damien Alamos, à seulement 21 ans, a réussi l’exploit de ravir sa ceinture au champion du Lumpinee des 140 lbs, Kongfah Auddomuang. Alamos est jusqu'à aujourd'hui le seul étranger à avoir remporté et conservé sa ceinture du Lumpinee avec une défense victorieuse contre le thaïlandais Arunchai Pran 26 !

 

DAMIEN ALAMOS "SINGKHAO"

 

Fabio Pinca a battu des pointures thaïlandaises tels que Keansak Sor Ploenchit, Sudsakorn Sor Klinmee, Bovy Sor Udomson, Danthai Siangmanasak, Singmanee Sor Srisompong, Petchmonkong Petchfocus, Big Ben Chor Praram, et c'est le seul européen à avoir battu la star Seanchai Sor Kingstar. Pinca, détenteur de nombreuses ceintures, est le premier étranger à avoir conquis en Thaïlande la célèbre ceinture du Tournoi Thai Fight en 2011 !

 

FABIO PINCA "THE IRON FIST"

 

"Le Bûcheron de Saint-Fons" Yohan Lidon est l'un des champions pieds-poing les plus titrés du moment avec une douzaine de ceintures de champion du Monde dont quatre en boxe thaï, il a battu des champions thaïlandais renommés comme Jaochalam Sitkanokgym (KO), Bernueng TopKingBoxing (KO), Kongjak Sor Tuantong, Panom TopKingBoxing, Diesellek Rungruangyon, Lamsongkram Chuwattana (KO), Big Ben Chor Praram 6 (KO), Narupol Fairtex !

 

YOHAN LIDON "LE BÛCHERON"

 

Aussi, la star mondiale du Kick Boxing en poids-lourd, l'immense champion Jérôme Le Banner, a conquis tout de même trois titres mondiales en boxe thaï, des titres qu'il a défendu victorieusement à plusieurs reprises, il a été champion du Monde ISKA (1996), champion du Monde WKN (1998) et champion du Monde WPMF (2010) !

 

JÉRÔME LE BANNER "GERONIMO"

 

Les championnes ont aussi participé au développement du Muay Thaï en France, car aujourd'hui, les filles sont aussi nombreuses que les garçons à pratiquer la boxe Thaï. Ce qui n'était pas du tout le cas dans les années 80 et 90...

 

L'une des précurseurs dans les années 90 a été Nancy Joseph. Elle a d'abord commencé par la boxe française-savate en remportant 11 fois le titre de champion de France, ainsi que celui de championne d’Europe et du Monde. Puis, fut ensuite la première française championne du monde de boxe Thaï, en 1992. C'est l'une des rares combattantes à avoir réussi a fermer l’œil de l'invaincu hollandaise Lucia Rijker.

 

NANCY JOSEPH

 

Pour les années 2000 et jusqu'à maintenant, celles qui ont marqué ce sport sont, entre autres, les redoutables combattantes Angélique Pitiot (Championne d'Europe), Florence Delaroche (Championne d'Europe), Ielö Page (Championne du Monde), Sandra Sevilla (Championne du Monde, Championne d'Europe), Anissa Meksen (Championne du Monde, Championne d'Europe), Soraya Bucherie (Championne d'Europe), Laetitia Lambert (Championne du Monde)...

 

ANGELIQUE PITIOT

 

FLORENCE DELAROCHE

 

IELO PAGE

 

SANDRA SEVILLA

 

ANISSA MEKSEN

 

SORAYA BUCHERIE

 

LAETITIA LAMBERT

 

Ces fabuleux champions ont donné l'envie et le goût aux jeunes générations d'aujourd'hui de s'inscrire dans les clubs de Muay Thai. Ce sont tous ces champions qui ont fait qu’actuellement il y a un tel engouement médiatique pour le Muay Thai en France et bien au-delà de l'hexagone...

 

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium