LE CAMP SINGPATONG

Special report by Serge TREFEU (2011)

 

 

Le Singpatong Gym se trouve sur l’ile de Phuket dans le sud du pays. Le camp est dans les hauteurs de Patong Beach. Sing veut dire « Lion » pour la puissance et Patong fait référence à la station balnéaire la plus connue de l’ile, Patong Beach.

Le Singpatong existe depuis 1971, au départ il est était situé à l’entrée de Patong Beach. Puis il y a une vingtaine d’année il a changé d’endroit pour être reconstruit en haut de la colline qui domine la baie de Patong. L’endroit est très calme, entouré par la jungle on n’entend que le bruit incessant des insectes. Le camp est bien aéré et contient deux larges rings avec huit sacs de frappe. Pour l’instant il n’y a que des chambres pour les boxeurs locaux. Mais le camp se modernise et des chambres sont en construction pour pouvoir accueillir des combattants étrangers. 

Ce camp typique a été fondé par Somsak Junlaka un ancien boxeur professionnel. Somsak est toujours là mais aujourd’hui le camp est supervisé par Somnuk Patburee surnommé Sit Noom Noi. Sit Noom Noi est le manager et aussi l’entraîneur en chef du Singpatong. Cet homme d’expérience est un ancien combattant (150 combats) qui s’entrainait au célèbre camp Sitnoomnoi à Hatyai.

Ce camp a toujours formé de très bon combattant. Le champion des années 80, Singphaïboun (Champion de Thaïlande) a débuté au Singpatong. Après avoir affronté les champions thaïlandais il a terminé sa carrière en France ou il a battu de grands champions de l’époque comme Fabrice Payen, André Richard Nam et Joël César. Dans les années 90 c’est Phun Louang Singpatong (Champion de Thaïlande, Champion du Sud) qui fit les beaux jours du Singpatong. Ensuite dans les années 2000, il y eu Thoungsuk Singpatong (Vainqueur du Tournoi TV7), Singsuk Suwitgym (Vainqueur du Tournoi Windy Sport) et Rung Anun Sitnoumnoi, un boxeur redoutable qui a été 3 fois champion du Sud et vainqueur du Tournoi TV9, Rung Anun combat encore pour le camp.

Aujourd’hui le Singpatong compte une dizaine de boxeurs de haut niveau qui s’entrainent en permanence. Le plus doué est sans doute Pen Ake Sitnoomnoi qui détient la ceinture de Champion du stadium d’Omnoi en 126 lbs. Il fait parti actuellement du top 10 des meilleurs combattants toutes catégories confondus. L’autre pointure du camp est Penthai Singpatong qui vient de gagner la ceinture du stadium TV7 en 108 lbs !

Il y a aussi Thongran Sitnoomnoi (Champion du Sud), Chun Ake Sitnoomnoi (100 combats), Geng Art Sitnoomnoi (98 combats) qui combattent aussi dans les stadium de Bangkok notamment au stadium TV7. Car le promoteur du camp est Chun Kiatpetch, le célèbre propriétaire du stadium TV7. Tous ces boxeurs sont de religion musulmane excepté l’entraineur en chef Sit Noom Noi qui est bouddhiste. Parce que dans la région de Phuket la grande majorité des thaïlandais sont musulman.

Au Singpatong les nakmuays sont encadrés par six entraineurs, Somsak Junlaka (fondateur du Singpatong), Sit Noom Noi (entraineur en chef), Mart Pattalung qui a formé des champions comme Anuwat Keawsamrit et Yuttachak Keawsamrit, Prabmot Kittikasem l’ancien entraîneur des champions Phet Ake Sitjaopoh et Phet Aw Sitjaopoh, et enfin Pornlek Dokjiknoi et Noomtai Sidnoomnoi des entraineurs qui ont dix ans d’expérience…

Le Singpatong est situé à Patong Beach la station balnéaire la plus célèbre du pays avec Pattaya. Forcément il y a toujours eu plus ou moins des boxeurs étrangers qui sont venus s’entrainer dans ce camp. Mais il est resté pendant longtemps un camp « à la thaï » avec très peu de farangs (étranger). En effet l’entrainement enseigné dans ce camp était réputé pour être l’un des plus durs du pays. Les premiers boxeurs étrangers, dans les années 80, qui ont foulé le ring du Singpatong sont le français Olivier Gauthier et le hollandais Fred Royers. Olivier Gauthier a été l’un des premiers étrangers à combattre pour le Singpatong. En Thaïlande il a fait plus de 50 combats et a maintenant son propre camp à Phuket, le Sit O Inter.  Le grand champion Hollandais Fred Royers c’était préparé au Singpatong pour son championnat du monde en Kick Boxing contre le japonais Yasuo Tabata.

PEN AKE SITNOOMNOI !

Plus tard, dans les années 90, le champion français David Hergault, qui est l’un des rares étrangers à avoir combattu au stadium TV7, est resté pendant plusieurs années dans ce camp. Il combattait d’ailleurs sous le nom de David Singpatong. Dans les années 2000, beaucoup de champions étrangers sont venus au Singpatong. L’espagnol Jo Spain qui a combattu au stadium TV7 pour le camp, le français Mehdi Zatout qui a combattu plusieurs fois pour le camp, le Belge Youssef Boughanem, les français Kamel Jemel, Thomas Adamandopoulos et Michael Lallemand se sont souvent préparés dans ce camp de champion…

DAMIEN ALAMOS !

Actuellement le jeune prodige français Damien Alamos (Champion du Monde WPMF, Champion d’Europe WPMF) s’entraine et combat pour le camp depuis plus d’un an. Aussi, un autre boxeur étranger combat pour le Singpatong, le champion canadien Wesley Wayne Jaya.

Victime de son succès le Singpatong attire depuis quelques années de plus en plus d’étrangers, surtout des français qui ne sont pas forcément des combattants de hauts niveaux. Mais le Singpatong arrive à maintenir un équilibre entre les boxeurs de passages et les combattants professionnels. Désormais les débutants peuvent s’entrainer dans ce camp ce qui était impossible avant. Pour les compétiteurs qui veulent se préparer sérieusement le Singpatong offre toujours un entrainement à la hauteur de leur ambition, un véritable entrainement de gladiateur…

A l’aube lorsque les fêtards de Patong Beach se couchent, les nakmuays du Singpatong entament eux leur footing quotidien. Ils vont courir 10 Km en dévalant et remontant la fameuse colline de Patong. Ensuite ils attaquent l’entrainement jusqu’à 9 h du matin. L’après midi, ils font de nouveau un footing de 6 Km à 16 h puis termine leur entrainement vers 19h. En période de préparation de combat la cadence de l’entrainement s’intensifie. La séance spéciale aux paos est l’une des plus éprouvantes. Le boxeur doit tenir six rounds de 4 minutes en faisant un round aux paos alterné avec un round en corps à corps. Plusieurs adversaires tournent avec lui en corps à corps en lui mettant sans cesse la pression.

Cet exercice extrême, très physique, permet au boxeur de se retrouver un peu dans une situation de combat périlleuse, où dominé et fatigué, il arrive à s’en sortir grâce à son excellente condition physique. Le boxeur n’est pas au bout de ses peines car il doit ensuite faire encore six rounds. Mais cette fois ci c’est trois rounds au sac de frappes enchaîné par trois rounds de sparring. L’entrainement se termine par la traditionnelle séance de corps à corps qui peut parfois durer une heure.

Elle s’effectue deux fois par jour, le matin et l’après midi. C’est grâce à cet entrainement rigoureux que les boxeurs du Singpatong sont toujours au top de leur forme, prêt à aller au combat à n’importe quel moment. Le Singpatong est un camp de guerrier qui aujourd’hui s’adapte à tous les niveaux des combattants. Il convient aussi bien aux compétiteurs de haut niveau qu’aux combattants débutants. Les « Lions » de Patong ne sont pas près de s’arrêter de rugir !

(En 2012, Pen Ake Sitnoomnoi a aussi gagné la ceinture du Lumpinee et la ceinture TV7, et Damien Alamos est devenu le deuxième étranger au monde à remporter une ceinture de champion du Lumpinee ! )

 

SINGPATONG GYM

29 Hasipess Road

PatongBeach

Kathu District, PHUKET

THAILAND83150

Website : www.singpatongsitnumnoi.com

Entrainement : Une journée : 400 bahts

Une semaine : 2500 bahts

Un mois : 8000 bahts

sigpatong (1)
sigpatong (10)
sigpatong (11)
sigpatong (12)
sigpatong (13)
sigpatong (14)
sigpatong (15)
sigpatong (16)
sigpatong (17)
sigpatong (18)
sigpatong (19)
sigpatong (2)
sigpatong (20)
sigpatong (21)
sigpatong (22)
sigpatong (23)
sigpatong (24)
sigpatong (25)
sigpatong (26)
sigpatong (27)
sigpatong (28)
sigpatong (29)
sigpatong (3)
sigpatong (30)
sigpatong (31)
sigpatong (32)
sigpatong (33)
sigpatong (34)
sigpatong (35)
sigpatong (36)
sigpatong (37)
sigpatong (38)
sigpatong (4)
sigpatong (5)
sigpatong (6)
sigpatong (7)
sigpatong (8)
sigpatong (9)
01/38 
start stop bwd fwd

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium