LE CAMP KAFAI FASAÏ

special report by Serge TREFEU (2013)

 

 

 

Ce camp est situé dans le village de Taso à 2 Km de Baan Prasat dans la région de Surin, au Nord-Est de la Thaïlande. Le Kafai Fasaï (Café du Ciel Bleu) est un minuscule camp au fond d'un bois. Son infrastructure est tellement archaïque que le camp paraît abandonné. Le ring, en pleine air, est en piteuse état et les sacs de frappe sont tous à moitié déchirés...

Le Kafai Fasaï a été créer par Petdam Sakumuang, un ancien boxeur professionnel qui a fait sa carrière dans le camp Sit Palungnum à Buriram. Petdam a fait 90 combats dont 28 au stadium du Lumpinee, il a battu des bons boxeurs comme Nongrarum, Singdam et Kaona !

PETDAM SAKUMUANG !

Petdam a ouvert son camp en 2010 et la nommé le « Kafai Fasaï » en référence à son petit commerce de vendeur ambulant de café (Café en thai se dit Kafai). Son café, chaud ou glacé, est réputé pour être l'un des meilleurs du quartier !

PETDAM AVEC SON COMMERCE AMBULANT DE CAFÉ !

Petdam s’occupe plus des ses boxeurs par passion que pour gagner de l'argent. Et malgré des conditions d’entraînements épouvantables, les boxeurs de son camp apportent des bons résultats depuis l'ouverture du camp...

Le plus expérimenté des combattants est Fakamlang Kafai Fasaï qui à 17 ans a déjà effectué 150 combats avec 110 victoires. Il combat dans la catégorie des 118 lbs, souvent dans les stadiums de l'Isaan mais il a également combattu à Pattaya et Bangkok !

FAKAMLANG KAFAI FASAÏ !

Les deux autres boxeurs, les plus forts du camp, sont Fasuchon Kafai Fasaï et Lungton Kafai Fasaï. Fasuchon a 13 ans et combat en 100 lbs, il a remporté 50 victoires sur ses 80 combats !

Quand à Lungton, du haut de ses 14 ans, ce petit boxeur de 30 Kg, a déjà 110 combats au compteur avec 90 victoires !

LA TEAM KAFAI FASAÏ !

Seulement deux boxeurs, sur les sept que compte le camp, dorment sur place, les autres rentrent chez eux après l’entraînement...

Ces petits nakmuays sont de véritables boxeurs professionnels, la plupart d'entre eux ne va plus à l'école, ils s’entraînent tous les jours pour essayer de gagner leur vie grâce à la boxe. A l'aube, ils entament leur footing quotidien de 8 Km, l’après-midi ils effectuerons de nouveau un footing mais de 10 Km, sous une chaleur torride. De 7h à 9h30, ils s’entraînent durement, puis se reposent jusqu'à 11 h où ils déjeunent ensembles...

SĖANCE DE CORPS A CORPS !

L’entraîneur Petdam, pendant ce temps là effectue sa tournée journalière, il vend ses boissons un peu partout dans le village...

A 16 h, les boxeurs reprennent l’entraînement qui va se terminer vers 18h30. Ces petits nakmuay font tous les jours, deux fois par jour, le matin et le soir, quatre rounds de cinq minutes aux paos et 30 minutes de corps à corps. Leur seul jour de repos est le dimanche...

LEÇON AUX PAOS !

Juste un étranger, un boxeur Anglais, est venu s’entraîner au Kafai Fasaï. «C'était un grand noir, un colosse, il n'est resté qu'une journée, il n'a pas supporté les moustiques qui le piquaient quand il s’entraînait » me confie en rigolant le propriétaire des lieux...

Il est vrai que les moustiques pullulent dans le camp mais les boxeurs du Kafai Fasaï n'y prêtent plus attention, ils s’entraînent en pensant uniquement à leur prochain combat. C'est dans ce genre de petit camp au condition très rude que les combattants thaïlandais se forgent un mental d'acier, une rage de vaincre sur le ring qui les distingue des autres nakmuay dans le monde...

LES BOXEURS DU KAFAI FASAÏ AVEC SERGE TREFEU !

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium