INTERVIEW DE KARIM BEZZOUH

By Serge TREFEU (2017)

 

 

 

SERGE TREFEU : Bonjour Karim, comment ça va ?

KARIM BEZZOUH : Bonjour Serge, je vais très bien merci

Tu as quel age ?

J'ai bientôt 38 ans

Tu as grandi dans la cité des Francs-Moisins à Saint-Denis, il y a eu des grands champions de boxe thaï issus de ce quartier tels que Solo, Latamène, Sora et la star des rings Joël César, tu connaissais ces boxeurs ?

Oui effectivement, les Francs-Moisins c'est le quartier où j’ai eu la chance de grandir et de côtoyer ces multiples champions. Des champions que je vois toujours d’ailleurs

Vers quel âge tu as découvert la boxe ?

Assez tôt, à l'age de 9 ans

Qu'est ce qui t'a attiré dans ce sport ?

Au quartier, la boxe avait une grande popularité, on voulait tous essayer ce sport...

Quels sont les personnes qui t'ont fait découvrir la boxe thaï ?

C’est mon oncle Rachid qui m’a fait découvrir la boxe

Dans les environs de ton quartier, il y avait plusieurs grands clubs de boxe thaï comme le Lumpini implanté dans ton quartier, le Derek Boxing à La Courneuve, le Nemrod à Stains, le RMB Boxing à Saint-Ouen, dans quel club tu as fait tes premières pas dans la boxe ?

J’ai commencé la boxe au célèbre club Lumpini, le club de ma ville où la plupart des grands de mon quartier s’entraînaient

Depuis combien de temps tu t’entraînes dans le club Derek Boxing à La Courneuve ?

J’ai rejoint le Derek en 1996 à l’âge de 16 ans

Est ce que tu as connu la grande époque du Derek Boxing avec les champions Dida Diafat, Stéphane Nikiéma, Guillaume Kerner, Mustapha Totof Youcef, Joël César, Pascal Scalp, Jaid Seddak, Fabrice Allouche, Christian Garros ?

Exactement, je suis arrivée à l’époque où la machine tournait a plein régime, c’était une usine à boxeurs. Il y avait des champions de toutes les catégories et de styles différents. C’était motivant à voir !

Aujourd'hui, tu es toujours au Derek Boxing avec quel entraîneur tu te prépares ?

Je profites de l’expérience de chaque entraîneur du club, et on a la chance d’en avoir plusieurs, César, Lahcène, Christophe, Antoine, Léon , Claude, Moha, Belka et surtout Rémy qui lui me suit au quotidien

 

KARIM BEZZOUH AUX PAOS AVEC L'ENTRAÎNEUR LAHCENE BRIGUI

SÉANCE DE CORPS A CORPS AU DEREK BOXING

 

Quels sont tes sparring-partners d’entraînement ?

On tourne tous les uns avec les autres. Petits comme grands. Mais à mon poids, j’ai la chance d’avoir des mecs comme Abdoul Touré, Bagdad Kharbouchi, Brahim Youcef (Frère du grand champion Totof Youcef)...

Tu as pratiqué d'autres boxes que le Muay Thai ?

J’ai fait un peu de boxe anglaise dans mes débuts au «Boxing Beats » de Saïd Bennajem à Aubervilliers. Ensuite, c’est avec Kamal Amran, un ancien grand champion de St Denis que j’essayai de me perfectionner. Un mec en or

Tu as effectué combien de combats depuis le début de ta carrière ?

Un quarantaine de combats

Combien de victoires par KO ?

J'ai 10 victoires par KO

Quels sont les titres que tu as remporté jusqu'à maintenant ?

J'ai été champion d'Île-de-France en 2006, champion de France en 2006, Vice champion de France en 2014 et médaille d’argent aux championnats du monde IFMA en 2006

Ton style de combattant est plutôt Fimeuu (Technicien), tu as une boxe assez complète, quels sont selon toi tes points forts dans ta boxe ?

Merci pour le compliment. Mais je pense que je n'ai pas vraiment de points forts, je dirais plutôt que je suis quelqu’un qui essai d’être concentré au maximum à chaque combat, afin de réussir à ressortir ce qu’on a vu à l’entraînement

Et tes points faibles ?

Je suis trop gentil sur le ring apparemment (Rire)

Quelle est ta technique préférée en combat ?

Je n'ai pas vraiment de technique préférée, j’essaie de toutes les utiliser...

Ta catégorie actuelle est 70 Kg ?

Oui, je tourne en 70/72 Kg

Dans ta catégorie tu as affronté beaucoup de champions quels sont les combattants qui t'ont opposé le plus de difficulté ?

Je dirai Thongchai que j’ai affronté en finale des championnats du monde 2014 en Thaïlande !

Est ce qu'il y a un adversaire en particulier que tu aimerais affronter ou retrouver ?

Pas de préférence particulière

Quel a été jusqu’à aujourd'hui ton plus dur combat ?

Ma finale de championnat du monde contre Thongchai en Thaïlande,

il était devant son public, au sommet de sa forme, il était sur une longue série de combats sans défaite (Dont même Fabio Pinca) et malheureusement j’étais arrivé un peu dans le speed avec à peine deux semaines de préparation.

Nous avons fait une belle guerre mais cela n'a pas été assez suffisant, il était quand même plus fort...

 

CHAMPIONNAT DU MONDE WMO, LE 21 MARS 2014 A AYUTTHAYA. KARIM BEZZOUH S'EST INCLINÉ AUX POINTS CONTRE LA TERREUR THONGCHAÏ SITSONGPEENONG (CHAMPION DU LUMPINEE, CHAMPION DU MONDE IFMA)

 

Ton meilleur souvenir de combattant ?

Les championnats du monde IFMA avec l’équipe de France en 2006, représenter la France au pays de la boxe thaï c’était fort.

On avait une superbe team, Mehdi Zatout, Cheik Sidibé, Redouan Hamer, Ronald Chedal et les coachs étaient Hadj et Farid Villaume, en plus de notre détermination à ramener des médailles et faire retentir la marseillaise, nous avons passé un super moment ensemble !

Est ce que tu t'es déjà entraîné dans les camps en Thaïlande ?

Oui au camp Singpatong à Phuket. Je me suis entraîné aussi au camp Sityotong à Pattaya, la première fois que j’ai été en Thaïlande en 2006. Et j’ai fait également le Meenayotin Gym à Bangkok en 2014

 

KARIM BEZZOUH AVEC NUMNOI (AU CENTRE) LE PROPRIÉTAIRE DU CÉLÈBRE CAMP SINGPATONG A PHUKET

 

KARIM BEZZOUH EN COMPAGNIE DES DEUX PERLES DU CAMP SINGPATONG, PENTHAI (CHAMPION DU LUMPINEE, CHAMPION TV7) ET PENAIK (CHAMPION DU LUMPINEE, CHAMPION TV7, CHAMPION OMNOÏ, CHAMPION DU MONDE WPMF, MEILLEUR BOXEUR DE L'ANNÉE 2011)

 

RAFI SINGPATONG (CHAMPION DU LUMPINEE, CHAMPION DU MONDE WBC ET WMC), KARIM BEZZOUH (CHAMPION DE FRANCE), DAMIEN ALAMOS (CHAMPION DU LUMPINEE, CHAMPION DU MONDE WMC ET WPMF)

 

 

Que penses tu des combattants thaïlandais ?

Un régale technique. Les adversaires idéals pour faire un combat propre

Est ce que tu travailles, tu arrives à vivre de ton sport en France ?

Je ne cherche plus à gagner ma vie avec la boxe, c’était quelque chose de très difficile à l’époque en France, cela a changé un peu maintenant grâce à l’arrivée des sponsors. Dieu merci !

Du coup, comme beaucoup, j’ai toujours une activité professionnelle à côté. La boxe reste vraiment une passion plus qu’un travail pour moi...

Le samedi 9 décembre 2017 tu vas combattre au grand gala Golden Fight 6 à Levallois-Perret, tu vas affronter le champion Mohamed Houmer, pour un championnat du monde WPMF, que penses tu de cet adversaire qui détient la ceinture de champion du monde ?

J’aime beaucoup ce garçon, aussi bien sportivement que humainement.

Il est champion du monde en titre et reste un garçon humble, respectueux, et en plus très drôle. Il est plein d’énergie et dégage une sympathie naturelle.

Il est technique, solide et courageux. Ça va être un adversaire très difficile à boxer...

 

 

 

C'est la cinquième fois que tu participes au gala Golden Fight, que représente cet événement pour toi ?

Le GOLDEN FIGHT c’est plus qu’un événement, c’est un état d’esprit, c’est la signature des valeurs du Derek Boxing.

Un gala où le moindre détail est calculé pour que tout le monde y trouve son compte et s’y sente bien. Aussi bien, les boxeurs, les coachs, leurs staff, que le public et même les téléspectateurs.

Donc, un énorme honneur pour moi de participer une fois de plus à cette organisation

En général, les champions de boxe arrêtent leur carrière après 35 ans, toi, tu es encore en activité et au top niveau, comment tu fais pour avoir encore une condition physique d'un jeune homme de 20 ans, est ce que tu fais très attention à ton hygiène de vie ?

Mais j’ai 20 ans (Rire) !

Je t’avouerai que là pour le coup même moi je ne comprend pas. Franchement, entre le taf qui me prend beaucoup de temps et ma vie personnelle, je dors assez peu, je n'ai pas la meilleur hygiène de vie.

Mais par contre, c’est vrai que je fais beaucoup de sacrifices et j’essaie d’être très sérieux à chacune de mes préparations pour un combat. Dieu merci, pour l’instant j’y arrive encore

Quel est ton rythme d’entraînement ?

Quatre fois par semaine. Et un peu plus en période de préparation de combat

Que conseillerais tu à un jeune qui veut débuter une carrière en boxe thaï ?

Qu'il doit s’entourer des bonnes personnes et qu'il choisisse bien son club. C’est la base dans ce sport...

Tu as tourné dans le clip « Le dehors » du rappeur Dosseh, c'est un ami à toi Dosseh ? Est ce qu'il aime la boxe thaï ?

Oui c’était une expérience sympa, j’ai été contacté par sa boîte de Prod qui m’avait vue dans un clip de Rim’K et me voulait sur le clip de Dosseh.

Je ne le connaissais pas, la rencontre c’est très bien déroulée, le feeling est très bien passé, c’est un garçon doué, très intelligent et très mature.

Oui, effectivement il aime beaucoup la boxe thaï

 

CLIP « LE DEHORS »

 

 

Tu as aussi tourné dans les vidéos des extraits de livre de l'écrivain Rachid Santaki comme les vidéos « La gifle » et « La rencontre » qui sont des extraits du roman « Les anges s'habillent en caillera » , tu connais Rachid Santaki depuis longtemps ?

J’ai rencontré Rachid par le biais de la boxe, il m’avait déjà vu boxer, et il m’avait contacté pour me parler d’un projet dans lequel il voulait que je participe. C'était pour la promotion de son deuxième livre « les anges s’habillent en caillera », on a tourné deux teasers dans lesquels j’avais le rôle d’un flic Ripou. Il avait eu un coup de génie, ça a cartonné !

Et depuis, Rachid a enchaîné les succès, il est toujours resté le même garçon simple et accessible. Rachid est toujours disponible pour aider son prochain et surtout les plus jeunes. Il œuvre beaucoup pour les jeunes de cité un peu partout en France

 

VIDÉO « LA GIFLE » EXTRAIT DU ROMAN DE RACHID SANTAKI « LES ANGES S'HABILLENT EN CAILLERA »

  

 

TOURNAGE DANS LE CLIP VIDÉO « DES CHIFFRES ET DES LITRES » AVEC LE RAPPEUR MAC TYER, KARIM BEZZOUH JOUE LE RÔLE D'UN FLIC

 

PROMO DU ROMAN « DES CHIFFRES ET DES LITRES » AVEC L'ÉCRIVAIN RACHID SANTAKI ET LE RAPPEUR MAC TYER

 

Rachid Santaki est un passionné de Muay Thai, il s’entraîne d'ailleurs dans ton club le Derek Boxing, est ce que tu as déjà fait du sparring avec lui ?

Oui il aime la bagarre le Rachid (Rire). C’est un vrai passionné de boxe, on a du tourner ensemble une ou deux fois mais c'était il y a pas mal de temps...

Quels sont tes objectifs pour 2018 ?

Kiffer encore avec un ou deux combats (Si mon corps me le permet toujours), et ensuite passer mes diplômes pour éventuellement enseigner par la suite

Tu veux ajouter quelque chose ?

Je voulais te remercier pour cette interview.

Souhaiter bon courage à tous les compétiteurs engagés sur le gala Golden Fight.

Et Passer un énorme bonjour à toutes les personnes qui me connaissent et me suivent, ils me donnent la force, tous le jours, d’être ce que je suis et de faire ce que je fais.

Que Dieux vous protège

Merci beaucoup Karim pour cette interview et je te souhaite CHOOKDEE pour ton combat du 9 décembre !

Merci

 

 

Karim Bezzouh fait vraiment figure d'exception dans le Muay Thai.

En effet, très peu de boxeur ont réussi ce qu'il a accompli jusqu'à maintenant. Le sociétaire du Derek Boxing a stoppé sa carrière après sa participation aux championnats du monde amateur IFMA, un événement qui avait eu lieu à Bangkok en juin 2006. Karim Bezzouh avait réussi à décrocher une belle médaille d'argent lors de ces championnats du monde. Il s'est hissé jusqu'en finale où il devait affronter l'ukrainien Artur Kyshenko (Qui est devenu ensuite une super star du K1 Max au Japon). Mais durant son combat en demi-finale, Karim a eu une grosse blessure au nez, sa blessure la trop handicapé pour combattre ensuite face à l'ukrainien...

 

MÉDAILLE D'ARGENT AUX CHAMPIONNATS DU MONDE IFMA EN 2006



Un mois auparavant, en mai 2006, Karim Bezzouh avait remporté la ceinture de champion de France FMDA en classe A en battant le solide Nicolas Germain.

Pendant six ans, Karim Bezzouh n'est pas remonté sur un ring, il a effectué juste un combat. En 2012, à 33 ans, il est revenu au plus haut niveau dans le circuit professionnel. Et depuis cinq ans, il a battu les meilleurs combattants actuels de sa catégorie !

Karim Bezzouh est un boxeur complet qui est très à l'aise sur le ring, il a une grande expérience de la compétition. A 38 ans, il est encore au top de sa forme car il a une parfaite condition physique et s’entraîne comme à ses 20 ans. Ce « vétéran » des rings a déjà battu des champions tels que Victor Pinon, Mohamed Mourouane, Gaffary Boussari, Philippe Fall.

En 2014, il est parvenu jusqu'en finale des championnats de France FMDA classe A, il avait battu en demi-finale Victor Pinon et devait affronter en finale le jeune Jimmy Vienot mais la finale ne c'est jamais faite...

En 2015, Karim Bezzouh a combattu au fameux gala Best Of Siam 5, il a fait un gros combat contre le rugueux Moussa Dembélé qu'il a battu aux points après un match acharné.

 

KARIM BEZZOUH CONTRE MOUSSA DEMBÉLÉ, UN COMBAT TRÈS INTENSE



Lors du gala Best Of Siam 9, en octobre 2016, il a remporté son combat face à l'un des meilleurs français actuels, le jeune Mohamed Souane.

 

KARIM BEZZOUH CONTRE MOHAMED SOUANE, UN MATCH DE TECHNICIEN



Au gala Golden Fight, Karim Bezzouh a toujours fait des grands combats. Pour sa première participation au Golden Fight 1, en 2012, Karim Bezzouh avait frappé très fort en battant aux points le grand champion Samy Sana.

 

PREMIER GALA GOLDEN FIGHT AVEC LÉON MENDY (PRÉSIDENT DU DEREK BOXING), KARIM BEZZOUH, DANY BILL (SEPT FOIS CHAMPION DU MONDE), LAHCENE BRIGUI (ENTRAÎNEUR AU DEREK BOXING ET ORGANISATEUR DU GOLDEN FIGHT), SAMY SANA, FARID VILLAUME (SIX FOIS CHAMPION DU MONDE)

SAMY SANA ET KARIM BEZZOUH, DEUX GRANDS CHAMPIONS QUI SE RESPECTENT



En 2014, au Golden Fight 2, il avait ensuite battu Kaiss Najim. Pour le Golden Fight 3, en 2015, il s'était incliné aux points face au thaïlandais Payakdam Mor Phuvana qui fut le grand vainqueur du tournoi Golden Fight 4 en 2016. En 2017, pour l'édition du Golden Fight 5, Karim Bezzouh a effectué un superbe combat et battu le redoutable Kevin Renahy. Karim Bezzouh avait encore prouvé qu'il était toujours présent parmi l'élite du Muay Thai français !

 

 

KARIM BEZZOUH


Date de naissance :
9 décembre 1979

Poids : 71 Kg

Hauteur : 1m80

Nombre de combat : 46. 41 victoires (10 KO). 4 défaites. 1 nul

Titre : Champion de France classe A (2006), Médaille d'argent aux championnats du Monde amateur IFMA (2006)

Team : DEREK BOXING