SPECIAL FIGHT CARD BEST OF SIAM 12

AU STADIUM DU LUMPINEE A BANGKOK

MARDI 27 FÉVRIER 2018

By Serge TREFEU

(Photo montage Brandon Sivo)



 

 

Jean-Charles Skarbowsky et Hakim Didda avaient fait très fort pour le début d'année 2017 avec un Best Of Siam organisé dans l’enceinte du mythique stadium de Bangkok, le Ratchadamnoen. Cette fois-ci, cette superbe soirée du label Best Of Siam se déroulera dans un autre stadium légendaire de Bangkok, le Lumpinee Stadium. Le Best Of Siam fait vraiment partie des grands événements pugilistiques en Thaïlande.

Le Best Of Siam 12 sera de nouveau un France contre Thaïlande avec la collaboration de la promotrice au stadium du Lumpinee Madame Pariyakorn Ratanasuban. Elle est la fille de l'illustre promoteur Songchaï Ratanasuban, le fondateur de la célèbre organisation S1 championship.

Lors de cet événement, une ceinture du stadium du Lumpinee sera en jeu ainsi que trois ceintures de champion du Monde WBC. Aussi, les combats d'encadrements seront des matchs entre champions thaïlandais ce qui nous promet une superbe soirée de pure Muay Thai !

Pour la ceinture du stadium Lumpinee se sera une première dans l'histoire du Muay Thai. En effet, se sont deux étrangers, de surcroît deux français, qui vont s'affronter pour ce trophée unique. Rafi Bohic, le plus thaïlandais de nos français mettra en jeu sa ceinture du Lumpinee en 147 lbs (- 67 Kg) contre le redoutable globe trotteur des rings Dylan Salvador.

 

L'ÉQUIPE FRANÇAISE À L'ASSAUT DU STADIUM LUMPINEE

 

 

Le show sera retransmis par la chaîne française SFR Sport avec les deux célèbres commentateurs Kamel Khemili et Kamel Jemel.

Le plateau en détaille de cette soirée mémorable !

 

RAFI BOHIC VS DYLAN SALVADOR 

CEINTURE DU LUMPINEE EN - 67 Kg

 

Rafi Singpatong (Champion actuel du Lumpinee, Champion du Monde WBC et WMC, Vainqueur du Tournoi Muay Thai Fury, Vainqueur du Tournoi Max Muay Thai ceinture Argent ) fait partie des derniers baroudeurs des rings, devenus très rares, qui font leur carrière au Royaume du Siam en affrontant les meilleurs combattants thaïlandais du moment. Pas à pas, il fait son chemin en s'imposant durement dans le circuit thaïlandais et depuis 2014 son ascension est fulgurante.

Aujourd'hui, il commence à être très coté en Thaïlande car son style combatif et agressif plaît énormément aux parieurs. Lorsque la machine se met en marche, ce boxeur au visage imperturbable, impassible, est comme un rouleau compresseur qui broie ses adversaires, son surnom de combattant pourrait être "Yeuakyen Bot" (L'impassible Broyeur) !

Rafi a déjà battu des champions thaïlandais tels que Saen Parunchai (Champion du Lumpinee) victoire par KO, Nawee Eagle Muay Thai (Champion du Radja) victoire par KO, Jaknalonglek Tor Silachaï (Champion du Lumpinee) victoire aux points, Sangfah Silalaï (Champion du Radja) victoire par KO, Simanut Sor Surinya (Champion du Radja) victoire aux points, Chalamtong Sitpanont victoire par KO, Senkeng Kiatjaroenchai victoire par KO, Dejtheevada Sitikul victoire par KO, Aranchai Pran 26 victoire aux points !

Avec Youssef Boughanem, Rafi est l'un des rares "Farang" (Étranger) à pouvoir rivaliser aujourd’hui avec l'élite des champions thaïlandais chez eux. Pour preuve, les thaïlandais lui ont déjà donné six fois l'occasion de remporter une ceinture importante en Thaïlande.

La première fois, pour le fameux tournoi Fooktien Group où il a perdu en finale, la deuxième fois pour une ceinture du stadium Omnoi, il a perdu par arrêt sur blessure après avoir effectué un match de folie, la troisième fois pour le titre suprême au stadium du Lumpinee qu'il a perdu aux points de justesse, la quatrième fois de nouveau pour la ceinture du Lumpinee qu'il a remporté victorieusement, la cinquième fois pour une ceinture de champion de Thaïlande, il a perdu par KO et la sixième fois, encore pour une ceinture du Lumpinee qu'il a gagné.

Le 3 septembre 2016, Rafi a eu l'honneur de disputer une ceinture du stadium Lumpinee en 147 lbs (- 67 Kg), c'est un rare privilège que les thaïlandais ont offert jusqu'à maintenant à seulement une poignée de combattants étrangers. Juste neuf étrangers ont combattu pour la ceinture du Lumpinee, Ramon Dekkers en 1992 (Défaite), Mourad Sari (Victoire) et Stéphane Nikiéma (Défaite) en 1999, Farid Villaume (Défaite) et Kamel Jemel (Défaite) en 2010, Abdellah Mabel (Défaite) en France en 2010, Damien Alamos (Victoire) en 2012, Kunitaka Fujiwara (Défaite) et Ito Nakatake (Défaite) au Japon en 2014.

Pour la ceinture du Lumpinee en 147 lbs face à Pongsiri Por Siripong (Champion du stadium TV7) Rafi s'est incliné aux points après une terrible bataille dans laquelle son adversaire a terminé la tête ensanglantée, ouvert de plusieurs centimètres sur le dessus du crane. Le thaïlandais a eu 15 points de sutures après son match contre le français.

Huit mois après, le 20 juin 2017, les deux boxeurs se retrouvent pour disputer de nouveau un titre du stadium du Lumpinee, la ceinture du Lumpinee en 147 lbs (- 67 Kg). Rafi effectue un combat épique et bat Pongsiri aux points. Le français entre dans l'histoire du Muay Thai en devenant le troisième étrangers au monde à remporter une ceinture du stadium mythique !

Le 18 juillet 2017, au stadium du Lumpinee, pour la première fois dans l'histoire du Muay Thai, un étranger va disputer une ceinture de champion de Thaïlande et c'est Rafi Singpatong qui a encore cet honneur. Le français défi le thaïlandais Nontakit Tor Morsi, malheureusement il ne réussi pas l'exploit de remporter une ceinture du Lumpinee et de Thaïlande, Rafi Singpatong est battu par KO et Nontakit Tor Morsi devient champion de Thaïlande.

Bien que la ceinture du Lumpinee n'a pas été mise en jeu, le français est destitué de son bien. Car un règlement stipule que si un champion du Lumpinee perd par KO au stadium du Lumpinee dans l'année, il perd sa ceinture du stadium Lumpinee...

Le 26 décembre 2017, au stadium du Lumpinee, Rafi Singpatong retrouve Simanut Sor Surinya qu'il avait battu un an auparavant. La ceinture du Lumpinee en 147 lbs devenue vacante est mise en jeu. Le français fait un somptueux combat et bat le thaïlandais aux points. Rafi Singpatong récupère son bien et rentre de nouveau dans l'histoire du Muay en étant le seul étranger au monde à avoir récupéré le prestigieux titre du Lumpinee !

"Yeuakyen Bot" attend de pied ferme Dylan Salvador, il ne va pas céder facilement son titre qu'il a acquis si durement...

 

RAFI SINGPATONG A REMPORTÉ DEUX FOIS LA CEINTURE MYTHIQUE DU STADIUM LUMPINEE

 

RAFI SINGPATONG FAIT AUJOURD'HUI PARTIE DES « YOD » DU STADIUM LUMPINEE

 

Dylan Salvador (Champion du Monde WAKO, vainqueur du tournoi Glory Contender) a déjà une énorme expérience du ring, il a 24 ans et totalise 67 combats pour 51 victoires. Le protégé du célèbre entraîneur Nasser Kacem est un guerrier qui accepte tous les défis.

Ce jeune prodige des rings s'est révélé en 2012 en battant au premier round la super star Sayok Punpanmuang, le thaïlandais blessé au genoux avait dû arrêter le combat. En 2013, Salvador a battu également une autre pointure à Paris, le champion Keaw Fairtex.

En 2014, il a remporté une ceinture de champion du Monde WAKO Pro en battant brillamment le hollandais Amine Attalhoui puis il a fait match nul contre le champion du Lumpinee Sensatan Sor Suradej lors du gala Top King en région parisienne. Le 2 mai 2015, il créé l’événement en battant la terreur thaïlandaise Sittichai Sitsongpeenong au Kunlun Fight en Italie. Sittichai Sitsongpeenong était quasi invaincu depuis cinq ans (Juste une défaite face à l'Ukrainien Enriko Gogokhia en 2013).

Dylan Salvador a rencontré trois fois Sittichai Sitsongpeenong avec une victoire et deux défaites.

En 2016, il bat le champion du Radja Manaowan Sitsongpeenong en France à Lyon. Mais surtout, au Kunlun Fight en Chine, il effectue un combat titanesque avec la méga star Buakaw Banchamek, le français s'incline de peu aux points face à l’icône thaïlandaise qui remporte la ceinture mondiale Kunlun Fight en – 70 Kg (La catégorie habituelle de Dylan Salvador est – 67 Kg).

Les grands défis ne l’effraie pas car ce jeune gladiateur a déjà affronté dans des combats durs des tueurs thaïlandais tels que Kem Sitsongpeenong, Ekkarit Mor-Krungthepthonburee et Aikpracha Meenayothin, ainsi que des grands champions comme l'australien Victor Nagbe et l'anglais Liam Harrison.

Face à Rafi, le français va sûrement encore gratifier le public d'une belle guerre sur le ring !

 

DYLAN « THE WARRIOR » SALVADOR

 

BOBO SACKO VS BUAKIEW SITSONGPEENONG

CEINTURE DE CHAMPION DU MONDE WBC EN - 67 Kg

 

Buakiew Sitsongpeenong (Champion actuel du Lumpinee en 154 lbs, champion du monde WPMF en 147 lbs) a 24 ans, il est de Khon Kaen dans la région Nord-Est, il s’entraînait dans le camp Por Pongsawang. Mais il a intégré le fameux camp Sitsongpeenong en août 2017, le camp de la star Sittichai. Avec plus de 200 combats à son actif, Buakiew a déjà remporté deux ceintures, la ceinture du Lumpinee en 154 lbs et la ceinture de champion du monde WPMF en 147 lbs.

Buakiew est le champion en titre du stadium Lumpinee en 154 lbs (- 70 Kg). Une ceinture qu'il a gagné le 1 septembre 2017 en battant aux points Fahsura Windy Sport.

Le 28 juillet 2017, à Bangkok, Buakiew a battu le brésilien Julio Cesar Casanova Lobo pour la ceinture de champion du Monde WPMF en 147 lbs (- 67 Kg).

En 2017, Buakiew, pour le tournoi Isuzu au stadium Omnoi, a battu Petchwanlop Sitsongpeenong par KO mais ensuite il a perdu par KO contre Nattakiat Thor Pran 26.

Buakiew a battu également aux points l'ukrainien Sasha Muaythai Academy et Sibmuen Chef Boontham. Et il a perdu aux points face à Arundej Petchsupapab.

C'est un adversaire top niveau pour notre Bobo Sacko national, un adversaire que le français ne va pas prendre à la légère !

 

BUAKIEW SITSONGPEENONG EST LE CHAMPION EN TITRE DU STADIUM LUMPINEE EN 154 LBS

 

LE SITSONGPEENONG GYM UN CAMP DE CHAMPION

 

Bobo Sacko « La Panthère » (Champion du Monde WPMF, Champion d'Europe WPMF, Champion d'Europe WBC, Champion de France FMDA, Champion de France FFSCDA, Champion de France WBC) a battu des pointures thaïlandaises telles que la superstar Petchboonchu FA Group, Manasak Sor Jor Lekmuangnont, Kongfah Sitmonchai, Singmanee Kaewsamrit.

Cet élégant boxeur, bien connu du public français, a également vaincu des bons champions français comme Jimmy Vienot, Charles François, Morgan Adrar, Lahoucine Idouche, Amadou Ba, Olivier Tchetche et Bagdad Karbouchi.

Bobo Sacko a aussi fait de terrible guerre contre les meilleurs mondiaux de sa catégorie tels que Fabio Pinca et Yodwicha Por Boonsit.

L'année 2017 a été splendide pour le protégé de Nicolas Subileau, il a remporté une ceinture de champion du monde WPMF en battant le grand champion Singmanee Kaewsamrit, battu avant la limite l'ancien champion du Lumpinee Kongfah Sitmonchai et vaincu aux points la star anglaise Liam Harrison. Bobo Sacko est en forme, le 27 février, pour son premier combat au stadium du Lumpinee, le français va vouloir briller sur le ring !

 

BOBO « LA PANTHÈRE » SACKO

 

ELIAS MAHMOUDI VS PAKKALEK TOR LAKSONG

CEINTURE DE CHAMPION DU MONDE WBC EN - 57 Kg

 

Elias Mahmoudi « The Sniper » (Champion d’Europe junior, champion du Monde junior ICO, champion du Monde junior IFMA) est un pur produit de la Team Mahmoudi, un club qui a formé énormément de champions. Le jeune Elias est un boxeur en pleine ascension qui a effectué, en combat professionnel, 26 combats pour 24 victoires (12 KO) et 2 défaites (Elias est invaincu en combat éducatif avec 80 combats).

Elias Mahmoudi, surnommé « The sniper » porte bien son nom, les coups de ce combattant technique atteignent leur cible avec une efficacité redoutable. A seulement 20 ans, il possède déjà une grosse expérience du ring en ayant combattu à travers le monde.

En 2017, en janvier, en Italie, au gala Thai Boxe Mania, The Sniper a battu l'espagnol Carlos Coello pour une ceinture de champion du monde WMF Pro. Mais les officiels italiens n'ont pas accordé la ceinture au français sous prétexte qu'il avait 200 grammes en trop lors de la pesée (La Team Mahmoudi a porté réclamation à la fédération WMF et attend encore une réponse favorable).

En avril, au Japon, pour la fameuse organisation Krush, en règle K1, le jeune Elias Mahmoudi a fait un combat magnifique contre le japonais Saikyo Haruma mais malheureusement les juges japonais ont accordé la victoire à leur champion, en octobre, dans les règles du Muay Thai, Elias a remporté le tournoi Muay Thai Grand Prix organisé à Paris au Pavillon des Champs-Élysées, il a battu Frédéric Manach en demi-finale et Madiale Samb en finale et en novembre, il a battu le chinois Yin Shuai au gala MJM en Suisse, en règle K1. Le sociétaire du Sor Mahmoudi Gym est en pleine forme et déterminé à vaincre n'importe quel adversaire, le thaïlandais Pakkalek est prévenu !

 

ELIAS « THE SNIPER » MAHMOUDI

 

Pakkalek Tor Laksong (Champion ThairathTV) a 21 ans, il est de la ville de Prakonchaï dans la région de Buriram dans le nord-est, il a remporté, le 30 janvier 2017, la ceinture en 130 lbs du stadium ThairathTV (Le grand promoteur Songchai Ratanasuban est le promoteur principal de ce stadium de Bangkok qui est de plus en plus médiatisé), Pakkalek a battu Chofa Thor Sangtiennoi aux points. Pakkalek vient du camp Tor Laksong, un petit camp dans la banlieue de Bangkok dans le quartier de Talingchan qui est au nord de Bangkok. Pakkalek est actuellement classé N°4 au stadium du Lumpinee en 130 lbs.

En 2016

Le 30 janvier, Pakkalek a battu Chofa Thor Sangtiennoi aux points et gagné la ceinture du stadium ThairathTV en 130 lbs, en mars, il a perdu contre Chanasuk Kor Kumpanath, le 22 juin, il a perdu contre Ployvitaya Moosaphanmai, le 21 juillet, il prend sa revanche en battant Ployvitaya Moosaphanmai et le 14 août, au stadium de Rangsit, il a battu par KO au quatrième round Wifay Chor Hapayak.

En 2017

Le 26 janvier, au stadium du Radja, Pakkalek a battu le champion actuel du Radja en 126 lbs Phetaksin Sor Sommai, le 30 mars, au stadium du Radja, il a fait match nul contre Chanasuk Kor Kumpanath, le 13 juillet, au stadium du Radja, il a battu aux points l'excellent Morakot Mor Rattanabandit (Champion du stadium ThairathTV en 122 lbs), en septembre, au stadium du Radja, il a mis KO au premier round Chanasuek Kor Kumpanart avec un spectaculaire coup de coude, le 2 novembre, au stadium du Radja, il a fracassé les jambes du vieux renard Luknimit Singklongsi (Champion du Radja, champion du Monde WMC) qui a été mis KO au troisième round et le 28 novembre, au stadium du Lumpinee, il a perdu aux points face au solide Rodtung Jitmuangnont qui est le champion actuel du stadium d'Omnoi. Pakkalek est comme on le dit dans le jargon du Muay, un sacré client !

 

PAKKALEK TOR LAKSONG EST CHAMPION DU STADIUM THAIRATTV

 

KHE NHON NGUYEN VS SERGEI BELIK

CEINTURE INTERNATIONAL WBC EN - 52 Kg

 

Khe Nhon Nguyen (Médaille de bronze aux championnats d'Asie, Champion de Kickboxing du Vietnam, 7 fois médaille d'or de champion Muay Thai du Vietnam).

Khe Nhon Nguyen est l'un des rares combattants professionnels vietnamiens de Muay Thai, il combat souvent en dehors de son pays, en Thaïlande, en Malaisie et en Chine. Lorsqu'il vient en Thaïlande, il se prépare au camp Sitsongpeenong à Bangkok. Khe Nhon Nguyen a remporté ses trois derniers combats, une victoire en Malaisie et deux victoires en Thaïlande dont une par KO.

Le 6 janvier 2018, au stadium du Lumpinee, le champion vietnamien a battu par KO le thaïlandais Mongkornpeth TCMuaythai.

 

Sergei Belik (Médaille d'or au championnat du monde WAKO) est un jeune champion de 18 ans. Sergei Belik a beaucoup combattu en amateur dans des championnats internationaux de Kick Boxing. Mais il est aussi à l'aise en règle Muay Thai quand Kick Boxing, il combat souvent d'ailleurs en Thaïlande.

Pour son dernier combat en décembre 2017, à Phuket, il a battu le thaïlandais Kaewphitak par KO au premier round !

 

BRICE DELVAL VS BANGPLEENOY 96 PEENANG - 63 Kg 500

 

Brice Delval (Champion du Monde S1, champion du Monde Junior de boxe Thaï, champion de France) est une futur star du Muay Thai. Entraîné et préparé au Mahmoudi Gym, ce jeune de 18 ans ne cesse de progresser à chacun de ses combats. Malgré son jeune age, il a déjà combattu un peu partout dans le monde.

En combat professionnel, il totalise 25 combats pour 19 victoires (6 KO). Son nom de combattant est « The Truck » (Le camion) car il avance constamment sur ses adversaires.

En 2014, il a remporté deux titres de champion du Monde Junior, en Hollande en battant le hollandais Tony Jas (Champion du Monde IFMA) et aux USA en battant par KO l'américain James Dominguez.

Le 12 août 2016, en Thaïlande, à l'anniversaire de la Reine, il a gagné la ceinture de champion du Monde S1 professionnelle en battant par arrêt de l'arbitre le thaïlandais Sae Sor Ploenchit.

Brice Delval a battu, entre autres, le suisse Milan Iseli, l'anglais Mick Estlick, l'italien Mathias Gallo, les français Jaoid Farchich, Anthony Dechelle (TKO). Le 25 février 2017, au Japon, lors du fameux tournoi K1 GP, le français a combattu contre le japonais Ren Hiramoto qui a été déclaré vainqueur aux points. Puis au Thai Fight, en Italie, en mai, il a vaincu le thaïlandais Padsanlek Rachanon. Brice Delval a fait un superbe combat au gala Best Of Siam 11 en juin à Paris où il a battu le thaïlandais Janjao Sitsongpeenong.

Pour son dernier combat qui s'est soldé par une défaite litigieuse, le 31 décembre, en Chine, le jeune français a affronté le chinois Chenglong Zhang et a perdu aux points.

C'est un gros challenge pour Brice Delval de rencontrer Bangpleenoy mais avec sa boxe technique, son allonge et ses enchaînements explosifs, il est prêt à défier et battre l'expérimenté thaïlandais !

 

BRICE « THE TRUCK » DELVAL

 

Bangpleenoy 96 Peenang (Champion du monde WMC, champion du Lumpinee) a 24 ans, il est de la ville de Samut Prakarn (30 Km de Bangkok), son vrai nom est Thongchai Thabpli surnommé « Thong » (Le drapeau). Bangpleenoy a été champion du Monde WMC en 105 lbs et champion du Lumpinee en 112 lbs, il a effectué 90 combats pour 62 victoires, aujourd'hui il est classé N° 3 au stadium du Radja en 135 lbs, il a été formé au camp 96 Peenang, le célèbre camp qui est dans le quartier populaire de Klong Toei, c'est le camp de l'ancien champion Samranchai (Champion de Thaïlande, champion d'Omnoi) et du champion d'Omnoi en 122 lbs Sakmongkol 96 Peenang.

En 2016, Bangpleenoy a battu des champions tels que Superball Teemuangloei, Phanpayak Sitjatik, Songkom Nayoksanya, ET Por Tor Thor Tongthavi, il a perdu contre les grands champions Superlek Mor Ratanabandid (KO), Phet Utong Or Kwanmuang et Kaimukkao Por Thairongruangkamai.

En 2017, Bangpleenoy a battu Kongburi Wor Sangprapai par KO avec un superbe crochet gauche, Sakmongkon Sor Sommai aux points et il a perdu face à Krankrai Thor Silachaï (KO) et le puncheur Yodlekphet Or Pitisak (KO), l'actuel champion du Radja.

Bangpleenoy a déjà battu des pointures comme Sam-A Kayanghadao, Kaewkangwan Kaiyanghadao et Songkom Sakhomsin. Ce longiligne combattant a un peu la même morphologie que le français Brice Delval, ce combat va faire une belle opposition entre deux techniciens de haut niveau !

 

BANGPLEENOY 96 PEENANG