BEST OF SIAM 14

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2018

INSTITUT NATIONAL DU JUDO

special report

by Serge TRÉFEU

 

 

 

Après plus d'un an d'une tournée thaïlandaise, notre Best Of Siam national est de retour en France. Un spectacle qui manquait aux fans français de pur Muay Thai. L’événement, sous l'égide de la fédération FFKMDA, s'est déroulé à l'Institut National du Judo. Une belle salle, qui le temps d'une soirée, s'est transformée en chaudron de la boxe. Le public est venu en masse pour assister à la quatorzième éditions du label Best Of Siam, un record dans les annales d’organisations françaises de boxe thaï !

La pesée a eu lieu, la veille, au sein du célèbre Skarbowsky Gym dans le 20ème arrondissement de Paris. Tous les protagonistes de la soirée étaient aux poids. Lors de la pesée, la légende vivante des rings, le hollandais « Rob The Viking Kaman » était présent. L'ancienne star des rings fut le parrain officiel de la soirée Best Of Siam. C'est d'ailleurs cette icône de la boxe pieds et poings qui a reçu cette année le fameux trophée « Roger Paschy ». Une récompense honorifique qui est offerte à une personnalité qui a marqué le monde du Muay Thai. Un trophée créé, avec le consentement de la famille Paschy (Roger Paschy est l'un des principaux pionniers de la boxe thaï en France), par les organisateurs du Best Of Siam Jean-Charles Skarbowsky, Hakim Didda, un ancien grand champion, Jaid Seddak et le président de la fédération FFKMDA M. Nadir Allouache.

 

PESÉE DU BEST OF SIAM 14

  • IMG_7889 []
  • IMG_7893 []
  • IMG_7901 []
  • IMG_7903 []
  • IMG_7905 []
  • IMG_7910 []
  • IMG_7911 []
  • IMG_7918 []
  • IMG_7920 []
  • IMG_7930 []
  • IMG_7932 []
  • IMG_7933 []
  • IMG_7938 []
  • IMG_7943 []
  • IMG_7945 []
  • IMG_7948 []
  • IMG_7950 []
  • IMG_7953 []
  • IMG_7955 []

 

Le show fut présenté et animé par The Voice Daniel Allouche, commenté en live sur RMC Sport par les commentateurs aguerris Kamel Khemili et Kamel Jemel. Lors de cette soirée on a pu apercevoir quelques VIP fans de boxe comme l'acteur Rachid Djaïdani ou plus improbable, la charmante Miss France 2006, Alexandra Rosenfeld ainsi que le journaliste-reporter phare du célèbre média Konbini, Hugo Clément.

Beaucoup d'anciens champions étaient également présents pour cette grande fête du Muay Thai, tels que Stéphane Nikiéma, Guillaume Kerner, Aurélien Duarte, Christian Bafir, Antoine Desjardins, André Richard-Nam, Rachid El Herdmi, Jaid Seddak, Sofiane Allouache.

 

DANIEL ALLOUCHE THE VOICE

 

LE PIONNIER DU MUAY THAÏ FRANÇAIS, MASTER ROGER PASCHY

 

L'ORGANISATEUR HAKIM DIDDA, L'ANCIEN CHAMPION ANDRÉ RICHARD-NAM, ROGER PASCHY

 

LE PROMOTEUR ET ANCIENNE STAR DES RINGS, JEAN-CHARLES SKARBOWSKY

 

HAKIM DIDDA, ANDRÉ RICHARD-NAM, ROGER PASCHY, BRANDON SIVO, CHRISTIAN BAFIR

 

LE VIKING ROB KAMAN AVEC SON TROPHÉE

 

JEAN-CHARLES SKARBOWSKY, ANTOINE DESJARDINS, DANIEL ALLOUCHE, JAID SEDDAK, NADIR ALLOUACHE, ROB KAMAN, CHRISTIAN BAFIR, HAKIM DIDDA, ANDRÉ RICHARD-NAM, ROGER PASCHY, BRANDON SIVO

 

L'ACTEUR, RÉALISATEUR ET ANCIEN BOXEUR, RACHID DJAĨDANI, L'ENTRAÎNEUR DU DEREK BOXING ET ORGANISATEUR DU CREDISSIMMO GOLDEN FIGHT, LAHCENE BRIGUI, LE PRÉSIDENT DU DEREK BOXING ET ORGANISATEUR DU CREDISSIMMO GOLDEN FIGHT, LÉON MENDY

 

 

LES FIGHTS :

 

En combat d'ouverture, deux enfants nous ont offert une belle prestation sur le ring. Les futurs générations du Muay Thai français, Mattheo Kulphom et Darryl Siever ont fait match nul. Puis, en combat junior, le jeune prodige de la Team Mahmoudi Gym, Joseph Tafari (Champion du monde junior) a battu par arrêt de l'arbitre au deuxième round l'excellent Anthony Velay (Champion d'Europe junior et de France junior).

 

 

 

AZIZE ELFELAK (SHORT NOIR) VS PIERRE-ANTOINE PUZICHA (SHORT BLEU) – 85 KG

 

Dès le premier round, Azize Elfelak impose sa puissance et sa technique. Au deuxième round, malgré de beaux middles, Pierre-Antoine Puzicha est débordé par les coups de genoux précis de son adversaire. Le sociétaire du club La Belle Équipe, coaché par les anciens champions Julien Quentin et Rémy Pariot, est stoppé par l'arbitre. Une belle victoire d'Azize Elfelak, coaché par Master Nikiéma, qui représentait le Skarbowsky Gym.

 

  • IMG_8011 []
  • IMG_8014 []
  • IMG_8030 []
  • IMG_8037 []
  • IMG_8040 []

 

MATHIAS PHOUNTOUCOS (SHORT BLANC) VS MEHDI ZEGHDANE (SHORT NOIR) – 63 KG 500

 

Mathias Phountoucos du Team Ring Side de Lyon, coaché par l'ancien grand champion Mikael Piscitello et la star des rings Fabio Pinca, affrontait Mehdi Zeghdane du Team Le Mée Sports Muay Thai de l’entraîneur de renom Nicolas Subileau.

Une belle opposition de style entre un technicien et un véritable « Muay Bouk » (Combattant qui avance et encaisse). Ce style de combattant est assez courant en Thaïlande, beaucoup moins en France. Mehdi Zeghdane fait partie des rares Muay Bouk français. Il le prouve en mettant tout de suite la pression à son opposant, plutôt passif au premier round. Mehdi Zeghdane continu ensuite son pressing avec ses poings et ses puissants low kicks.

Mathias Phountoucos réagit bien dans le deuxième round avec une projection et des coups de coude. Dans le round suivant, Mathias Phountoucos n'arrive pas à stopper la marche en avant infernale de Mehdi Zeghdane. Les deux derniers rounds sont plus équilibrés. Mehdi Zeghdane reçoit un terrible high kick à la tête mais ne bronche pas d'un centimètre. Le solide Muay Bouk, Mehdi Zeghdane est déclaré vainqueur de cette joute engagée.

 

  • IMG_8058 []
  • IMG_8069 []
  • IMG_8087 []
  • IMG_8099 []

 

ANOUAR EL KARKOURI (SHORT NOIR ET BLANC) VS ADAM LARFI (SHORT NOIR ET ORANGE) – 64 KG

 

Deux Teams réputées s'affrontent à nouveau. Anouar El Karkouri du Phénix Muay Thai contre Adam « Noy » Larfi de la Team Rodrigo Alamos. Adam Larfi avait battu un mois auparavant, au gala All Star, Aiman Al Radhi du même club qu'Anouar El Karkouri.

Coaché par le champion Samy Sana et l’entraîneur expérimenté Alassane Gaye, Anouar El Karkouri débute le round en étant très incisif face au jeune Adam Larfi plus calme, plus posé.

Au round suivant, Anouar El Karkouri débite toujours plus de coups mais pas assez précis pour inquiéter Adam Larfi. Le protégé de Rodrigo Alamos attend l'ouverture, il place de magnifiques High Kicks, aussi, ses coups de coude touchent bien. Anouar El Karkouri encaisse, enchaîne des séries aux poings mais un peu brouillon.

Jusqu'au dernier round, les coups nets d'Adam Larfi vont surprendre Anouar El Karkouri, son excellent coup d’œil lui a permis d'anticiper beaucoup d'attaques de son adversaire. Victoire logique aux points d'Adam Noy.

 

  • IMG_8126 []
  • IMG_8132 []
  • IMG_8157 []
  • IMG_8170 []
  • IMG_8173 []
  • IMG_8177 []

 

NORA CORNOLLE (SHORT ROUGE) VS MARINE LEFEBVRE (SHORT NOIR) – 63 KG

 

Décidément, rien n’arrête la protégée de Xavier Severin du Team PST de Puteaux. Au All Star, Nora Cornolle avait signé une belle victoire en battant la dangereuse russe Mariya Valent. Son adversaire du soir, Marine Lefebvre est une boxeuse très vaillante.

D'entrée, elle fait front, sans complexe, en bousculant Nora Cornolle. Celle-ci calme son ardeur avec une technique de corps à corps. Ensuite, Nora Cornolle déploie sa boxe plus Muay Thai que Marine Lefebvre qui a un style proche du Kick Boxing.

Nora Cornolle touche avec ses genoux, ses tips et ses poings percutent de plein fouet le visage de Marine Lefebvre. La boxeuse du Muaythaï Gym Chavelotais est courageuse, avance sans reculer sur la technicien Nora Cornolle. Mais elle prend beaucoup de coups, trop de coups. Ses puissants low Kicks n'ont pas réussi à déstabiliser la championne Nora Cornolle qui s'adjuge une victoire bien méritée.

 

  • IMG_8204 []
  • IMG_8212 []
  • IMG_8217 []
  • IMG_8218 []
  • IMG_8235 []
  • IMG_8236 []
  • IMG_8243 []

 

BRANDON VIERA (SHORT NOIR) VS KHUNPONNOI SKARBOWSKY GYM (SHORT ROUGE) – 61 KG

 

Certainement le plus beau combat de la soirée. Le pensionnaire de la Team NAS-R-K de Saint Fons a effectué un magnifique combat face à un redoutable combattant thaïlandais.

Avec les combattants de la Team du célèbre entraîneur Nasser Kacem c'est tout de suite la guerre sur le ring. Brandon Viera ne déroge pas à la règle, il attaque brutalement Khunponnoi dès le premier round. Il touche le thaïlandais en coude, le projette, passe des bons coups de poings. Khunponnoi est un peu surpris et débordé face à la fougue du français.

Le thaïlandais revient bien dans le second round, il percute violemment avec ses coudes Brandon Viera qui tombe à terre. L'arbitre ne compte pas le français qui repart aussitôt à la guerre.

Au troisième round, les deux boxeurs nous offrent une bataille de folie en coups de coude, c'est à toi, à moi, la foule exulte. Le round suivant, les coudes sont laissés au vestiaire, et cette fois-ci, c'est une terrible bataille en middle qui s'engage entre les deux guerriers.

Le dernier round est aussi intense que les autres, Brandon Viera avance en balançant des Low Kicks de bûcheron sur le Thaïlandais qui encaisse les coups sans sourciller. Difficile de juger ce combat tellement les adversaires sont proches au comptage des points. Les officiels annoncent un match nul. Bravo à ces deux champions qui ont offert au public un spectacle digne des grands stadiums de Bangkok.

 

  • IMG_8254 []
  • IMG_8260 []
  • IMG_8269 []
  • IMG_8271 []
  • IMG_8293 []
  • IMG_8299 []

 

YASSINE HAMLAOUI (SHORT NOIR COUDIERE BLEUE) VS KHUNDIO SKARBOWSKY GYM (SHORT NOIR COUDIERE ROUGE) – 60 KG

 

Le jeune Yassine Hamlaoui, pensionnaire du Team NAS-R-K, touche d'entrée de jeu avec ses poings le thaïlandais qui réplique avec des middles.

Au deuxième round, le français saisie bien la jambe du thaïlandais, le projette. Yassine Hamlaoui a pour l'instant une meilleur technique que Khundio qui est loin d’être manchot dans ce domaine. Le round suivant, c'est au tour du thaïlandais de projeter le français. Le round est très équilibré.

Au quatrième round, Khundio envoi de superbes High Kicks qui touchent le français. Yassine Hamlaoui, en fin de reprise, réussi a placer une technique difficile. Un beau coup de coude retourné qui percute bien le visage du thaïlandais.

Dans le dernier round, les boxeurs baissent d'intensité. Khundio fanfaronne, provoque Yassine Hamlaoui qui ne va pas à la guerre, au grand regret de son entraîneur qui veut le voir bousculer son adversaire jusqu'à la fin du match. Les juges donneront le gain du combat au thaïlandais Khundio Skarbowsky Gym.

 

  • IMG_8329 []
  • IMG_8332 []
  • IMG_8351 []
  • IMG_8358 []
  • IMG_8360 []

 

HAMZA NGOTO (SHORT BLANC) VS RUNGRAWEE KEMMUAYTHAIGYM (SHORT NOIR) – 75 KG

 

Rungrawee cherche tout de suite avec ses Low Kicks à casser les longues jambes d'Hamza Ngoto. Le protégé de Larbi Benattia bloque, encaisse, et balaye son adversaire.

Au deuxième round, le français touche en poings face au thaïlandais qui continu son travail de destruction dans les jambes d'Hamza Ngoto. On sent que Rungrawee a des coups qui font mal. Le regard d'Hamza Ngoto vers son coin en dit long sur la puissance du solide combattant thaïlandais.

Puis, Hamza envoi des beaux middles, ainsi qu'un superbe Tip au visage de Rungrawee. Le Thaïlandais répond avec des middles puissants et projette à son tour le français.

Au quatrième round, Hamza Ngoto sort enfin ses coups de genoux. Rungrawee fait le forcing, il cherche a mettre le français KO avec ses poings. Le dernier round est équilibré. Hamza Ngoto est déclaré vainqueur aux points.

 

 

  • IMG_8366 []
  • IMG_8367 []
  • IMG_8373 []
  • IMG_8391 []
  • IMG_8400 []

 

ARTHUR MEYER (SHORT NOIR) VS PHET UTONG OR KWANMUANG (SHORT ROUGE) – 60 KG

 

Quel sublime combat d'Arthur Meyer face au prodigieux thaïlandais Phet Utong. Du haut de ses 23 ans, Phet Utong est un jeune combattant qui domine, depuis deux années, sa catégorie en Thaïlande. C'est l'actuel champion du stadium du Radja, il a été élu « Meilleur boxeur de l'année en 2016 », c'est dire le gros morceau que va affronter Arthur Meyer. Mais le français en a vu d'autres, il a déjà affronté des tueurs de la discipline tels que Superbank ou Wanchalong.

Le premier round commence mal pour Arthur Meyer, Phet Utong impose outrageusement sa domination technique face au français un peu débordé. La deuxième reprise est encore plus dure pour Arthur Meyer. Le thaïlandais place un fulgurant crochet qui électrocute le français. Arthur Meyer s'écroule, se relève difficilement, se fait compter par l'arbitre. Il a les yeux dans le vague. On pense que c'est fini, que le combat va se terminer au deuxième round. Phet Utong se rue sur son adversaire, il veut l'achever, le mettre définitivement KO. Le français résiste, réplique, et montre qu'il est toujours présent en tentant sa spécialité, le coup de pied sauté en ciseaux. Grâce à son incroyable force mentale il revient dans le combat. Peu de boxeur aurait été capable de continuer après avoir été touché aussi durement à la mâchoire.

Dans le troisième round, Arthur Meyer met la pression avec ses poings sur Phet Utong qui esquive, place ses coups. Le thaïlandais semble un peu surpris du retour en puissance de son adversaire. Phet Utong a un coup d’œil et une technique éclatante, il touche le français avec des High Kicks de toute beauté. Arthur Meyer fait front avec courage, ses low kicks et ses lourds coups de poings touchent le thaïlandais, il place même un beau High Kick. Mais cela ne suffit pas à enrayer la mécanique bien huilée du petit prodige thaïlandais des rings.

Dans l'ultime reprise, avec ses tibias, Phet Utong martel les jambes du français. Le thaïlandais a vu qu'Arthur avait du mal à encaisser ses low kicks, en grand champion Phet Utong n'a pas insisté, il a laissé finir debout le français jusqu'au son de la cloche. Phet Utong remporte aux points ce match dantesque. Gloire au vainqueur. Et énorme respect au vaincu. Arthur Meyer a montré, de nouveau, qu'il avait l'étoffe d'un grand champion !

 

  • IMG_8419 []
  • IMG_8422 []
  • IMG_8424 []
  • IMG_8426 []
  • IMG_8430 []
  • IMG_8437 []
  • IMG_8439 []
  • IMG_8464 []
  • IMG_8466 []
  • IMG_8472 []
  • IMG_8477 []
  • IMG_8480 []
  • IMG_8487 []