Interview de Fabrice AURIENG par Serge TREFEU (2010)

Serge TREFEU : Bonjour Fabrice, comment ça va. Tu es originaire de l’ile de la Réunion, tu as grandi là-bas ?

FABRICE AURIENG : Je suis né et j’ai grandi là-bas, j’ai quitté mon « pays », enfin je dis mon pays mais pour moi La Réunion c’est à part entière à la France. J’ai quitté l’île j’avais 22 ans

Tu as découvert la boxe à la Réunion ?

Oui à l’âge de 17 ans et demi avec Stéphane Mélano, un métropolitain qui est venu s’installer au pays. Il m’a appris le kick boxing et le Muay Thai mais j’ai appris assez tard par rapport à tout le monde

Ce club se trouvait où à la Réunion ?

A Saint-Denis c’était un club communal, comme on dit chez nous c’était « La case » , la Case du Chaudron (quartier de Saint-Denis)

Tu as combattu rapidement ?

Après huit mois d’entrainement j’ai fais le championnat en kick boxing, j’ai fais avec la ligue de chez moi le championnat de la Réunion 2001, 2002 et 2003

C’était du Kick Boxing ?

Oui j’étais encore un junior et je me suis fais surclassé en classe B car j’avais envie de faire les championnats de France. Et en 2003 je suis parti en métropole

C’était la première fois que tu venais en France ?

Oui c’était la première fois de ma vie, j’ai vu des grands, grands bâtiments cela m’a fais tout bizarre à Paris. A partir de là j’ai fais le championnat de France, j’ai fais quart, demi et final que j’ai tout gagné par KO !

Tu as débuté ta carrière directement en poids lourd ?

Non j’étais en moins de 80 Kg mais je n’étais jamais au poids. Je montais des fois à 90 Kg et j’ai voulu essayer en lourd parce que je voyais des gars comme Jerome Lebanner qui te font rêver dans cette catégorie. Quand tu es gamin tu te dis un jour j’aimerais bien être comme ce mec là. Donc je suis monté en poids lourd mais un gros poids lourd « tout gras », de la mauvaise masse…

Quels sont les champions qui t’on influencé lorsque tu as débuté ta carrière ?

Le boxeur qui me faisait « kiffer » quand j’étais jeune c’était Mike Tyson et plus ancien Mohamed Ali aussi. Après quand j’ai réalisé vraiment que je voulais faire de la boxe cela a été Jerome Lebanner par ce que c’était un gaucher après il a eu des mecs comme Tony Grégory qui m’ont fais rêver aussi. Le gars quand même il a gagné trois fois le K1 de Marseille. Je me rappelle j’étais encore un minot quand j’ai gagné la final des championnats de France Tony Grégory était là, et je le voyais c’était « Mr Grégory », franchement j’étais content de le voir

Ton rêve c’est un peu réalisé car tu as combattu contre Tony Grégory récemment ?

Oui car je l’ai boxé récemment, c’était un combat assez intelligent de sa part. C’est un « vieux de la vieille » et pour battre un vieux de la vieille faut avoir des c… grosses comme ça tête…

C’était un combat dans les règles du Muay Thai avec une ceinture en jeux ?

Oui la ceinture mondiale c’était avec la nouvelle fédé sans protection avec les coudes autorisés

Tu as fais beaucoup de combat en Muay Thai ?

Non je n’en ai pas fais beaucoup mais je m’entraine souvent avec des personnes comme Rodrigo Alamos du Team Impact Aquitaine (Bordeaux), après voila tu te lance…

Tu souhaiterais boxer plus en Muay Thai ?

Oui mais après il faut attendre les propositions. Je boxe partout où on m’appelle, après faut voir les propositions qui sont bonnes, alléchantes. Puis se préparer pour l’échéance…

Comment tu es venu à la Boxe Française après le Kick Boxing ?

J’ai commencé le Kick Boxing à 17 ans et cinq ans plus tard pour des problèmes que je n’en parlerais pas j’ai arrêté la boxe. Et il y a un entraineur qui me connaissait depuis que je suis tout petit qui m’a dit « pourquoi tu arrêtes la boxe, si tu ne veux plus faire de Kick Boxing on peut faire de la BF ». Moi la première chose qui m’est venu à l’esprit c’est le « Moule bitte » ce n’est pas pour moi. Il m’a dit « pourquoi tu es complexé ? ». Je lui ai dis que je voulais boxer que en short et torse nu, à la limite on fait de l’anglaise…

Il m’a dit tu as un bon jeu de jambe, un bon style cela pourrait être intéressant en BF, tu pourrais être un champion reconnu…

Donc voila de là j’ai fais les championnats de France honneur en 2005 que j’ai gagné puis j’ai eu une proposition pour intégrer une structure de haut niveau au CREPS au Pôle France de Toulouse. Et voila je suis venu habiter dans la ville rose qui est très plaisante à vivre…

Quel a été ton premier titre majeur que tu as décroché en BF ?

Mon titre de champion de France élite

Contre quel adversaire tu as remporté ce titre ?

Contre Frédéric Heini un boxeur de la région Alsace. J’ai gagné par KO à la première reprise

Ensuite tu as gagné un championnat d’Europe ?

Oui contre un serbe Sasa Cirovic que j’ai battu par KO à la deuxième reprise

Enfin tu décroches le titre suprême contre le même adversaire je crois ?

Oui je suis devenu Champion du Monde contre de nouveau Sasa Cirovic, je l’ai battu encore par KO à la deuxième reprise. C’était à La Motte-Servolex il y a un mois…

J’imagine que tu es heureux d’avoir décroché ce titre, un titre de champion du Monde c’est quand même important ?

Oui mais je croyais qu’un titre de champion du monde ça allait changer ma vie…

Et alors en BF pas trop ?

Non pas du tout, non je plaisante. J’ai été champion du monde en Boxe Française, oui, je ne suis pas devenu l’homme le plus fort du monde, je ne suis pas non plus le plus faible, je suis resté moi-même…

Est-ce que tu aimerais prendre un titre de champion du monde dans d’autres disciplines ?

Oui j’aimerais être champion du monde dans chaque discipline que je pratique. Si je deviens Champion du Monde en Kick Boxing même en Muay Thai franchement je serais content, tant que c’est du pied et poing je suis partant il n’y a pas de problème !

Il y a un peu plus d’argent à gagner en Kick Boxing et Muay Thai qu’en BF ?

La BF cela reste une discipline amateur mais reconnu, on ne touche pas d’argent mais on a des aides par notre fédé, par notre département. Mais vivre que de la BF ce n’est pas possible, c’est sûr c’est plus alléchant d’avoir un titre en Kick Boxing, en Muay Thai ou même en Full Contact pour se faire connaître à l’international…

Quels sont les combattants les plus connus que tu as rencontrés ?

Patrice Quarteron (Champion du Monde Kick Boxing, Champion du Monde Boxe Thai) j’ai une victoire et une défaite face à lui. Enoch Effah (Trois fois Champion du Monde de BF), une défaite aux points. Tony Grégory (Champion du Monde de Boxe Thai, Champion d’Europe de Kick Boxing, Champion de France Pro d’anglaise), un match nul contre lui. L’espagnol Garcia que j’ai mis KO dans les règles du K1. Le hollandais Aziz Jah Jah du Team Dekkers que j’ai battu aux points en Kick Boxing…

Quels a été ton combat le plus dur face à ces adversaires ?

Contre le hollandais Aziz Jah Jah parce que c’est un gros frappeur qui a une boxe explosive et franchement prendre ses coups cela fait très mal…

Qu’est ce qui a été le plus difficile face à lui sa puissance ?

Oui parce qu’il est très, très électrique comme gars et chaque fois qu’il te touchait cela faisait « Tilt » !

Tu as gagné tout de même le combat aux points ?

Oui grâce à mon expérience en BF j’ai marqué mes points, j’ai fais attention car si tu prends sa droite tu fais dodo…

Et contre Tony Grégory qu’elle a été la difficulté contre lui ?

La difficulté avec Tony c’est qu’il est très grand et il sait maîtriser son adversaire, il sait temporiser sur un ring et ça cela fait parti de la qualité d’un boxeur que je n’ai pas. Il a maitrisé ma fougue et je n’ai pas pu ni le mettre en difficulté, ni moi-même être en difficulté c’est pour ça que le match nul a été le plus équitable…

Et contre Patrice Quarteron ?

C’est un adversaire très difficile car c’est une force de la nature mais c’est tout ce qu’il est, il est très puissant mais pas très technique. Je pense qu’il fait tout les jours de la muscu, de la fonte. Après techniquement parlant on ne pas dire quelque chose de technique sur lui vu qu’il met tout le monde KO, pour lui c’est une bonne méthode. On va dire que côté puissance il est irréprochable…

T’aimerais le retrouver pour une belle ?

Oui pourquoi pas

En Muay Thai ou en Kick Boxing ?

On va dire en Kick Boxing parce que ses coups de genoux sont dévastateurs et comme je suis « novice » en Muay dans la catégorie des lourds ce n’est pas à mon avantage de boxer avec lui en Muay Thai. Si un promoteur me proposait une belle en Kick Boxing se sera avec grand plaisir !

Jusqu’à aujourd’hui quel a été ton plus beau souvenir de boxe ?

C’est d’être devenu Champion du Monde de Boxe Française parce que je l’avais promis à mes parents, mes beaux parents, ma femme et je l’ai réalisé même avec une année très difficile…

Actuellement est ce que tu arrives à vivre de ton sport ?

Vivre de la boxe avec mes primes de combat, non. Mais vivre de mon sport oui parce que je suis maintenant entraineur dans une grande salle qui c’est ouverte, la plus grande salle de France qui fait 900 m2 qui s’appelle Fight Club 31. J’ai un contrat de 35 heures et je travaille avec mes partenaires qui sont Gael Grimaud, Jess Liaudin et Christophe Tiozzo. Dans cette salle on donne des cours de pieds et poing qui sont encadré par moi, des cours de jujitsu brésilien et de grapling qui sont encadrés par Gael Grimaud, des cours de Shoot Boxing et MMA qui sont encadrés par Jess Liaudin et des cours de boxe anglaise qui sont encadrés par Christophe Tiozzo !

Vous avez ouvert quand cette salle ?

On a ouvert il y a deux mois et c’est une salle qui vaut le coup d’être visitée parce qu’on a une cage UFC, deux rings Everlast, une surface en tatamis, plein de matériel de musculation et ont a les entraineurs qu’il faut. On a peut être pas la science infuse mais on a de l’expérience et du bagage derrière nous…

Vous offrez beaucoup de choix de disciplines c’est assez rare de trouver sur Toulouse une salle ou l’on peut pratiquer le pied poing, l’anglaise et le MMA ?

On essaye de rivaliser avec la capitale car à Paris tu trouves des salles à tous les coins de rue. Une salle d’anglaise, de pied et poing, de grapling, de MMA tu là mais nous ici à Toulouse on n’a pas tous ça. On a des salles de Muay Thai, de Kick Boxing, de BF, d’anglaise mais une structure comme la notre à Toulouse il n’y en a pas

Quels est votre objectif former des combattants ou faire du loisir ?

Les deux faires du loisir et de la compétition. Parce que dans un club il n’y a pas toujours que des compétiteurs. Il y a des gens autours et ces gens autours font vivre notre sport par leur envie d’apprendre. Former des compétiteurs, pourquoi, parce que nous même nous sommes des compétiteurs en activités et former des gladiateurs comme nous même cela serait un grand plaisir, retransmettre son savoir faire…

En tant que combattant tu aimes aussi enseigner ?

Oui j’enseigne depuis sept à huit ans en Kick Boxing, en BF pour le Muay Thai c’est tout récent. J’ai mon Brevet d’Etat de boxe je l’ai passé pour donner des cours et enseigner cela fait parti de nous…

Combien tu as effectué de combat jusqu’à maintenant ?

136 combats

Combien de victoire ?

Je n’ai que 8 défaites

C’est dans toutes les disciplines ?

Oui en Kick Boxing, BF, Muay Thai et anglaise

Tu as boxé en anglaise aussi, tu as remporté des titres en anglaise ?

Oui j’ai remporté une médaille d’Or aux jeux des Iles, j’ai gagné le championnat d’Aquitaine et j’ai fini troisième aux championnats de France élite en amateur

Tu n’as encore pas boxé en Pro en anglaise ?

Pas pour l’instant j’attends encore une année avant de me lancer en Pro parce qu’en restant amateur j’ai un voyage à gagner, en amateur il y a les jeux des Iles et il y a les Seychelles à visiter. Donc rester amateur encore un an cela me dérange pas, pour rester un mois au Seychelles (rire) !

Quels sont tes projets pour 2010 ?

Plein de victoires. Je veux boxer que des grands noms parce que c’est comme cela que tu apprends, que tu montes. Je remercie Tony Gregory de m’avoir donné ma chance au mois de Décembre. Lui il est en haut de l’affiche et il en n’a rien à faire des gars comme nous, pourtant il m’a donné ma chance, alors respect !

Aller boxer un jour au K1 au Japon tu y penses ?

Oui cela serait un rêve de gamin qui se réaliserait encore. Le Japon c’est le summum en pied poings. Je pense que j’aurais le niveau pour boxer là-bas d’ici encore deux bonnes années…

Pour terminer tu veux ajouter quelque chose ?

Une dédicace à toute ma famille, à ma petite femme que j’aime, un gros bisou à ma fille

Merci beaucoup Fabrice pour cette interview

Merci à toi

 

(Photos D.R.)

 

FABRICE AURIENG :

 

Taille : 1m87

Poids : 102 Kg

Nombre de combat : 136. 127 victoires (80 KO !). 8 défaites. 1 nul.

Club : FIGHT CLUB 31

Titre :

BOXE FRANCAISE : Champion du Monde (2009). Champion d’Europe (2008). Champion de France (2008)

KICK BOXING : Vainqueur du K1 Marseille (2009). Champion de France (2003)

BOXE ANGLAISE : Médaille d’Or aux Jeux des Iles. Champion d'Aquitaine. Demi-finaliste champion de France élite

 

FIGHT CLUB 31

15 AVENUE DE LARRIEU

31100

Aurieng10
Aurieng11
Aurieng12
aurieng2 []
Aurieng4
Aurieng5
Aurieng6
Aurieng7
Aurieng8
Aurieng9
01/10 
start stop bwd fwd

 

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium