Interview de STEEVE ARCHAMBAULT

par Serge TREFEU (2012)

 

 

 

Serge TREFEU : Bonjour Steeve, tu vas bien ?

STEEVE ARCHAMBAULT : Bonjour je vais bien merci

Quel âge as tu ?

J'ai 20 ans

Tu as grandi dans quel coin de la France ?

J'ai grandi dans le Sud-Est de la France, dans les Bouches-du-Rhône

Vers quel âge tu as débuté la boxe, est ce que tu as commencé par le Muay Thai ?

J'ai commencé d'abord par le Full Contact à 10 ans, ensuite à 15 ans j'ai commencé le Muay...

Tu étais plutôt bagarreur adolescent ou pas du tout ?

(Rire) On va dire plutôt oui !

Est-ce qu’il y avait des clubs de boxe thai dans ton quartier ?

Non pas dans mon quartier, le club se trouvait dans un autre quartier de la ville...

Qu'est ce qui t'a attiré dans ce sport ?

Au début je n'étais pas tellement attiré par ce sport, je préférais le foot, c'est grâce à mon frère qui lui était pratiquant, il m’emmenait souvent...

Quel a été ton premier club d’entraînement et quels boxeurs connus étaient dans ce club ?

Mon premier club est celui de Fabrice Payen à Marseille et je boxe toujours pour Fabrice d’ailleurs, il n'y avait pas vraiment des boxeurs connus parce que c'était la première année que le club ouvrait dans la ville...

Tu connaissais la carrière incroyable de Fabrice Payen avant d’intégrer son club ?

Non je l'ai découvert plus tard en regardant sur le net, je savais que c’était un champion mais pas qu'il avait eu une telle carrière !

Tu savais que Payen avait été le premier étranger à être classé N° 3 au stadium du Radja ?

Oui c'était en 1989, c'est incroyable pour un étranger, surtout à cette époque !

Comment c'est passé ton premier combat, tu l'as fait en France ou en Thaïlande ?

J'ai fais mon premier combat en Thaïlande, cela reste l'un de mes meilleurs souvenirs, j'ai gagné mais le combat était vraiment serré, mon adversaire avait 15 ans comme moi, et c'était la guerre, un bon souvenir avec une victoire aux points...

Tu es partis jeune en Thaïlande, dans quel camp tu as été au début ?

Au début je suis aller au camp Sor Vorapin à Bangkok sur les conseilles de Fabrice Payen car à l'époque c’était le camp où il s'entraînait...

Quelles ont été tes premières sensations en Thaïlande ?

Mes premières sensations à Bangkok, c'était impressionnant, je viens d'une petite ville du sud, et je n'avais jamais voyagé, c’était géant !

Tu parles très bien le thaïlandais, d’ailleurs une télévision thaïlandaise a fait récemment un reportage sur toi et ta vie de boxeur dans un camp de Bangkok, comment tu as appris à bien maîtriser la langue thai ?

J'ai bien appris la langue parce que lorsque mon frère est rentrer en France, je suis aller m’entraîner dans un camp à Chaiyaphum, le Sit Anupap, dans la région de l'Issan, la région Nord-Est du pays et là-bas personne ne parle l'anglais, donc j'ai dû vite apprendre...

Tu as fais plusieurs camps, tu peux nous parler des camps dans lesquels tu es allée t’entraîner ?

En tout, j'ai fais quatre camps, le premier à Bangkok au Sor Vorapin, ensuite je suis aller m’entraîner dans l'Issan au camp Sit Anupap, c'est là où je suis resté le plus longtemps, plus d'un an, puis au camp 13 Coins à Bangkok où je suis resté plusieurs mois et le dernier camp c’était à Bangkok au Kietpech Gym où un promoteur m'a emmener...

CAMP 13 COINS GYM

Tu vivais comme les boxeurs, tu dormais dans les chambres des camps, raconte nous comment était le quotidien au sein du camp ?

Au sein du camps on vit en collectivité, donc tout le monde avait une tâche chaque jour de la semaine, par exemple le samedi pour moi c’était la vaisselle, tout le monde s'entraide et participe...

LES BOXEURS DU KIETPETCH GYM

As tu quelques anecdotes particulières à nous raconter qui ce sont passés lors d’entraînement ou de combat en Thaïlande ?

Oui beaucoup, par exemple, un jour dans l'Issan j'ai eu un accident de scooter un jour avant un combat, mon genoux était tout gonflé, ma nuque et mon coude étaient ouverts mais je n'avais plus vraiment d'argent, alors j'ai quand même combattu. Au premier round je me prends un low kick et mon adversaire voit direct que j'ai mal, alors au deuxième rounds je décide d'avancer et sur un enchaînement en anglaise il passe au-dessus des cordes et une chance pour moi il se fait mal en tombant, du coup pas trop de dégât et une victoire chanceuse, maintenant j'en rigole mais sur le moment c’était moins marrant !

Quels sont les boxeurs qui t’ont inspiré quand tu as débuté le Muay Thai ?

Jean-Charle Skarbowsky pour son cœur, très courageux, Fabrice Payen aussi très courageux et surtout très bon tactiquement, pour les thaïlandais, Saketdao Petchpayathai !

AVEC SAKETDAO PETCHPAYATHAI (CHAMPION DU LUMPINEE, CHAMPION DU RADJA, CHAMPION DU MONDE WBC)

Et maintenant, est ce qu’il y a des nakmuays que tu aimes beaucoup, tu aimes leurs styles et leurs boxes ?

Oui j'adore Sam-A Thor Rathanakiat et Sarawut Pitakphapadang, c'est vraiment deux boxeurs que j'apprécie !

STEEVE EN COMPAGNIE DU GRAND CHAMPION SAM-A THOR RATHANAKIAT

Quel est ton style de boxe ?

Cela dépend de mon adversaire, s'il est plus expérimenter, j'aurais tendance à plus boxer techniquement, si je suis favoris, j'adore le corps à corps et rentrer en genoux !

As-tu des techniques préférées ?

Le corps à corps et les middles droit !

Tu évolues dans la catégorie des 130 lbs (60 Kg), dans cette catégorie il y a de grand champion en Thaïlande comme Kongsak Sitboonmee, Jomtong Chuwatana, Kaimookkaw Wacharachaigym, Phetek Kiatyongyut, Penek Sitnumnoi, Pakon Sakyotin, tu aimerais les affrontés un jour ?

Oui c'est des combats que j'aimerais faire !

Tu as eu l’occasion de combattre dans les deux plus grand stadiums du pays, le Lumpinee Stadium et le Radjadamnern stadium, comment ce sont passé tes fights, quelles ont été tes impressions dans ces mythiques stadiums ?

Oui j'y ai boxé plusieurs fois, la première fois au stadium du Lumpinee cela m'a donné des ailes, je me suis dis que c’était un rêve qui se réalise et que je ne pouvais pas perdre !

COMBAT AU STADIUM DU RADJA

Aimerais tu faire quelques chose de grand en Thaïlande, à l’instar de tes compatriotes Fabrice Payen, Mourad Sari, Danny Bill, Guillaume Kerner, Stéphane Nikiéma ou Jean-Charles Skarbowsky qui ont marqué leurs empreintes dans les stadiums du pays ?

Oui c'est pour cela que je m’entraîne si dur, c'est même un but pour moi...

COMBAT AU STADIUM DU LUMPINEE

Aujourd'hui le français le plus connu en Thaïlande c'est Damien Alamos, le seul français à avoir conquis une ceinture du Lumpinee et à la conserver en mettant son titre en jeux, est ce que c'est aussi un rêve pour toi d'avoir la chance un jour de disputer une ceinture d'un grand stadium de Bangkok ?

Oui je pense que c'est le rêve de tous les nakmuays, après cela reste extraordinaire et à 59 Kg le niveau et très élevé en Thaïlande !

Tu combats pour le même promoteur que Damien Alamos (Damian Kwaytonggym), Mr Chun Kietpetch, l'un des plus gros promoteurs du Lumpinee, ton nom de combattant est Steeve Kwaitonggym, tu as combattu souvent pour ce promoteur ?

J'ai boxé un an pour ce promoteur, à peu près le temps que je suis resté dans son camp, le Kietpetch Gym...

Tu commences a touché de bonne bourse ?

En Thaïlande ma bourse était de 25 000 Bahts !

STEEVE AVEC LE CHAMPION CHRIS FORSTER

Jusqu'à aujourd'hui tu as combien de combats à ton actif, de victoires et de défaites ?

J'ai fais 65 combats pour 44 victoires 20 défaites et 1 nul

As-tu beaucoup de victoire remportée par KO ?

Pas tellement, j'ai remporté 17 combats par KO

Combien tu as fais de combat en Thaïlande ?

65 combats, quand j’étais plus jeune j'ai boxé deux fois en France mais c’était en classe B...

Tu as combattu plus souvent sur Bangkok ou en province ?

Plus en province dans l'Isaan (Nord-Est), c'est vraiment là-bas que j'ai évolué et appris à boxer, on n'y boxe vraiment beaucoup, là-bas je combattais pratiquement toute les semaines, en un an j'ai boxé 35 fois, à Songkran, la fête de l'eau en Thaïlande qui dure trois jours il m'est arrivé de boxer cinq fois !

Quels sont les combattants thaïlandais connus que tu as affrontés ?

Les plus connus sont Namsaknoy et Yodarkoom qui boxe régulièrement à la TV7

En France tu as fait seulement deux combats ?

Oui je n'ai pas fait de combat professionnel en France seulement en classe B

Aimerais tu boxer souvent en France ?

Oui j'aimerais bien...

Quelle différence il y a pour toi entre combattre en France et en Thaïlande ?

La différence pour moi c'est peut être l'ambiance autour des combats mais maintenant je pense que la France prend une autre tournure et évolue à pas de géant grâce à des personnes qui organisent des supers soirées comme messieurs Jean-Charles Skarbowsky et Jo Prestia, je pense qu'il faudrait plus d'organisateurs dans ce genre qui connaissent vraiment le « MUAY THAI » !

STEEVE EN COMPAGNIE DES GRANDS CHAMPIONS FRANÇAIS FABIO PINCA ET MICKAEL PISCITELLO

Aujourd’hui dans ta catégorie au niveau mondiale qui sont les meilleurs d’après toi ?

En Thaïlande je pense à Seanchai, Singdam, mais il y a tellement de phénomène, pour les étrangers je ne sais pas vraiment, je ne connais pas bien les boxeur français dans ma catégorie, je pense qu'il y a de bons boxeurs mais aucun de vraiment impressionnant...

Y a-t-il des boxeurs en particuliers que tu souhaiterais affronter ?

Les meilleurs boxeurs français dans ma catégorie !

Ton meilleur souvenir de boxe ?

Mon premier combat, pourquoi je ne serais pas l'expliquer, mais c’était magique !

Est-ce que tu t’intéresses à la culture thaïlandaise ?

Oui beaucoup

Qu'est ce que tu aimes le plus dans la culture thai ?

J'aime la culture et la façon de penser bouddhiste, et leur générosité, j'ai eu la chance de tomber sur des gens incroyablement généreux... 

Quelles sont tes prochaines dates de combats ?

Je ne sais pas car je viens de rentrer en France il y a une semaine et mon entraîneur voit pour moi...

Tes objectifs pour les prochaines années ?

Faire des beaux combats et atteindre mon but !

Tu veux ajouter quelque chose ?

Merci à Siamfightmag, vive le « MUAY THAI » et merci à tous ceux sans qui je ne serais pas là, principalement mon frère, Thomas Boutin, mon entraîneur Fabrice Payen et Stephane Jover qui m'a pris un peu en main et m'a aidé quand j'ai débuté, voilà, merci et chokdee à toi !

Merci d’avoir répondu à cette interview et CHOOKDEE pour tes fights avenirs

Merci

 

Steeve Archambault fais partie de la nouvelle génération de nakmuays, très rare de nos jours, qui n’hésite pas à partir en Thaïlande pour vivre sa passion à fond, comme les anciens le faisaient à l'époque. Il a vécu longtemps au sein des camps dans des conditions extrêmes, a beaucoup combattu sur les durs rings thaïlandais, c'est imprégné de la culture thai jusqu'à prendre certaines mimiques des thaïlandais, c'est devenu un vrai combattant thais dans l'âme. Ce boxeur longiligne mériterait amplement d'exprimer son talent sur les rings français, avis à tous les promoteurs de l’hexagone !

 

STEEVE ARCHAMBAULT :

Poids : 60 Kg
Taille : 1m80
Nombre de combat : 65. 44 victoires. 20 défaites. 1 nul
Team : Fabrice Payen et Kietpetch Gym

 

@ « Siamfightmag retransmet avec exactitude les propos des personnes interviewés qui n'engagent qu'eux même » 

 

167881_1655256312993_7102562_n
167903_1713718054500_4962296_n
223655_2160383740863_5241886_n
252237_4627721022753_215794039_n
270273_2089740814834_2921030_n
299749_2160388980994_3604536_n
307976_10151040434531573_12551303_n
309874_2387194530991_1440229737_n
310836_2387185970777_798915064_n
313690_10150404729673542_1901669109_n
375179_2559071627811_1744405485_n
375520_2387205211258_154271053_n
378070_173064629458703_182893193_n
383436_371161309580975_1457159674_n
385877_2387182650694_1499381473_n
386578_2387209211358_937661469_n
387224_265317426858693_1744119359_n
387370_173064306125402_703998565_n
389401_212265038852559_173238901_n
390308_2387196331036_256742242_n
395634_157000454413811_1619212550_n
560080_3808486982414_1420721202_n
582132_398781253512252_1913585137_n
01/23 
start stop bwd fwd

 

LE REPORTAGE DE LA TV THAI SUR STEEVE ARCHAMBAULT DANS SON CAMP LE KIETPETCH GYM

 

MUAYDEETSPORT

MUAY TIES

Lumpinee Boxing Stadium